POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > La solution des monnaies virtuelles peut, à terme, supplanter le dollar (...)

La solution des monnaies virtuelles peut, à terme, supplanter le dollar !



« libra » avec Facebook, une des chances de la technologie pour surmonter les blocus


mercredi 19 juin 2019
par Azouz Benhocine


On croyait les nouvelles monnaies destinées uniquement à l’économie informelle ou à une catégorie de « bobos » branchés technologie. Un des meilleurs aspects du capitalisme, auquel la Chine s’est décomplexée. Les communistes d’Asie ont la faculté d’atteindre une attractivité, là ils passent. Ils ont un comportement venant avec innovation, l’augmentation des salaires et faire des emplois…

Voir en ligne : Notre dossier FACEBOOK

Facebook avec 27 entreprises internationales du secteur financier, de la technologie et des ONG, lancera « Libra » dès début 2020. Ça ne lui appartient pas, mais en prenant à bras le corps un tel projet, l’annonce du réseau social devenu leader du Web, vaut déjà réussite. En avril dernier, Mark Zuckerberg a fait l’éloge de la facilité de la cryptodevise, dont le nom est évocateur.

Elle servira le monde des affaires, tout en étant accessible à tout le monde, a dit le jeune PDG. Elle pourra être utilisée via Messenger et WhatsApp, les deux applications majeures et les plus répandues de Facebook. Une rengaine culturelle est dans le traité de la fondation indépendante qui a fait consensus pour des partenaires géants de la high-tech.

- Les actes des grandes #économies qui font vraiment la #dédollarisation. - 2ème PARTIE 6 janvier 2019

En astrologie « libra » c’est le signe de la balance, mot qui parle lui-même de la sémantique qu’il comporte. Au temps l’empire romain qui a régné sur le Monde en portant toute une civilisation avait une unité de mesure du poids, avec le même nom. C’est aussi le sigle de la livre sterling britannique (£), pour enfin prédominance au niveau de la langue.

Mais que seront donc les effets inattendus de cet argent digital dans les rapports internationaux ? Avant le sommet du G20 qui se tiendra la semaine prochaine au Japon, la guerre commerciale que mènent les Etats-Unis contre la mondialisation, qui est dite par quelques médias corporatistes, qu’elle est pour la Chine, connait moult débat.

Il y a aussi des négociations justement avec le pays de la grande muraille et avec d’autres partenaires en jeu de ping-pong. Quand leur inutilité trouve solution dans l’échange des richesses en capitaux, la technologie met sa main pour donner de l’avance à la liberté du commerce.

- La #Chine de #Huawei qui, aux yeux du Monde, #décrypte la vieille hégémonie 🇨🇳 10 décembre 2018

D’abord, désespérément on tente de ne jamais admettre que le parti communiste chinois innove dans la liberté d’entreprise. Le modèle qui fait l’augmentation du bien-être collectif, l’amélioration de l’égalité entre les composantes sociales internes et l’arrivée au niveau des nations les plus avancées pour sa population. Mais la vérité est là, le socialisme n’est pas la misère !

Les contreparties de nouvelles monnaies cryptées, tel que le "bitcoin" qui est précurseur et leader avec son prix, de non-loin des 90$ au moment de la publication de cet article, soulagent des boycotts certaines économies. Mais certainement celles qui ont le dynamisme chinois, qui bénéficient le mieux en surmontant les entraves.

C’est parce que les États-Unis n’ont pas réussi à mettre en place un cadre réglementaire permettant de guider le développement des monnaies cryptographiques. Les Chinois, se rapprochent rapidement des géographies qui leur sont enthousiastes. Ils ont aussi pleinement pénétré la technologie du « blockchain », déterminante pour les monnaies qui aspirent à supplanter le dollar.

Cryptocurrency-market-capitalizations-2017-10-18.png
Par Arto AlanenpääTravail personnel, CC0, Lien

Code Monnaie Date de création Équivalent de la masse monétaire en USD Algorithme Quantité de monnaie émise Quantité maximum de monnaie pouvant être émise Note
BTC, XBT Bitcoin 2009 67 milliards USD au 02/03/2019[43] SHA-256
(preuve de travail)
17 millions au 02/03/2019 21 millions La première monnaie décentralisée.
ETH Ethereum 2015 14 milliards USD au 02/03/2019[43] Ethash 105 millions au 02/03/2019 Non limitée La première monnaie basée sur une chaîne de blocs (Ethereum) permettant la création de contrats intelligents.
BCH, BCC Bitcoin Cash 2017 2 milliards USD au 02/03/2019[43] SHA-256
(preuve de travail)
17 millions au 02/03/2019 21 millions Fork de la chaîne de blocs Bitcoin avec augmentation de la taille maximale d’un bloc. Le but est de mieux faire face à la croissance du nombre d’utilisateurs.
XRP Ripple 2012 13 milliards USD au 02/03/2019[43] ECDSA 41 milliards au 02/03/2019 [44] 100 milliards Les transactions sont vérifiées par consensus entre les membres du réseau, plutôt que par le processus de minage utilisé par bitcoin.
LTC Litecoin 2011 2 milliards USD au 02/03/2019[43] Scrypt
(preuve de travail)
60 millions au 02/03/2019 84 millions La première cryptomonnaie fondée sur Scrypt.
NANO Nano [archive] 2015 120 millions USD au 02/03/2019 DAG (Graphiques acycliques dirigés) 133 248 290 NANO (limite atteinte) 133 248 290 NANO Monnaie utilisant le système de bloc-tressés : elle ne nécessite pas de minage, ne présente aucuns frais de transaction et sa scalabilité est infinie.
MIOTA IOTA (cryptomonnaie et technologie) 2015 814 millions USD au 02/03/2019[43] SHA-256
(preuve de travail)
IOTA
(limite atteinte)
IOTA Au lieu d’utiliser une blockchain, le protocole IOTA est basé sur un graphe orienté acyclique (Directed acyclic graph).
OMG OmiseGo 2017 179 millions USD au 02/03/2019[43] 102 millions au 16/05/2018 140,25 millions Première Application prévue sous le réseau Plasma[45]
MAID MaidSafeCoin 2014 57 millions USD au 02/03/2019[43] -8,73 % 452,5 millions au 04/08/2017 4,3 milliards Proof of Ressource (POR).
DASH Dash 2014 723 millions USD au 02/03/2019[43] X11 8 millions au 02/03/2019 18,9 millions[46] Ex-Darkcoin, première cryptomonnaie anonyme.
DOGE Dogecoin 2013 236 millions USD au 02/03/2019[43] -4,59 % Scrypt
(preuve de travail)
118 milliards au 02/03/2019 5,2 milliards par an perpétuellement cryptomonnaie dérivée de Litecoin et la première à être fondée sur un mème Internet : Doge.
XMR Monero 2014 820 millions USD au 02/03/2019[43] Preuve de travail 16 millions au 02/03/2019 18,3 millions puis production perpétuelle minimale de 0,3 XMR par minute Lorsque les 18,3 millions de XMR seront produits, l’inflation maximale est de 1 %, puis décroit exponentiellement jusque 0.
AFRO AFRO 2017 2,09 milliards USD au 04/01/2019[43] DASH - Preuve d’enjeu (PoS) 750 milliards au 04/01/2019 750 milliards puis production annuelle maximale de 0,584% de l’émission initiale soit, 4,4 milliards d’Afros par an L’AFRO est une crypto-monnaie panafricaine, au service du développement sociétal du continent.
FCT Factom (en) 2015 0,157 millard USD au 16/05/2018[43] -8,4 % 8,7 millions au 16/05/2018
BTS BitShares (en) 2014 0,637 millard USD au 16/05/2018[43] -4,81 % 2,64 milliards au 16/05/2018 3 600 570 502 2 500 millions sont créés puis croissance asymptotique de 6,3 % en année 1 pour atteindre 0,9 % en année 100.
PPC Peercoin 2012 0,64 milliard USD au 16/05/2018[43] -8,77 % SHA-256
(preuve de travail/preuve d’enjeu)
24 764 006 au 16/05/2018 Pas de limite Inflation annuelle : 1 %
NMC Namecoin 2011 29 788 896 USD au 16/05/2018[43] -4,67 % SHA-256
(preuve de travail)
14,7 millions au 16/05/2018 21 millions Namecoin a pour but d’agir comme un DNS décentralisé, qui rend la censure d’Internet très difficile. Namecoin se sert du nom de domaine .bit.
LSK Lisk (en) 2016 1,29 millard USD au 10/05/2018[43] DPOS (preuve de participation des délégués) 110,4 millions au 04/08/2017 Première crypto monnaie modulaire utilisant des Sidechain.
SLR SolarCoin 2014 1 069 366 545 USD au 16/05/2018[43] -7,69 % Proof-of-Stake-Time (PoST) 105 951 307 au 16/05/2018 121 201 144[43] L’essentiel des SolarCoins sont attribués à des producteurs d’énergie solaire.
ONION DeepOnion 2017 29 511 492 USD au 16/05/2018[43] +0,67 % Proof of Stake (PoS) et X13 Proof of Work (PoW) 15 100 490 au 16/05/2018 25 000 000[43] cryptomonnaie entièrement anonyme utilisant le réseau Tor.
DRT DomRaider Token 2017 14 313 886 EUR au 16/05/2018 +5,03 % 591,5 millions au 16/05/2018 1,3 milliard[43] Plateforme d’enchères utilisant la blockchain
ECA Electra 2017 61 393 773 USD au 16/05/2018 -12,14 % Nist5 (PoS) 25 milliards en 16/05/2018 30 milliards Monnaie rapide avec frais de transactions faible, gérée par la communauté-même.
Ğ1 Ğ1 2017 N/A signatures : ed25519 (en)
hashes : SHA-256
Plus de sept millions en mai 2019 Pas de limite Monnaie libre
SCW SecuriumCoin[33] 2018 16.357.097 USD au 01/11/2018 ERC20 143483314 au 01/11/2018 500 000 000 unités Crypto monnaie offrant une garantie de solvabilité via un stock en diamant
PIT Paypite[47] 2018 620 000 € au 16/05/2018 ERC20 2 000 000 au 16/05/2018 247 000 000 Monnaie francophone, pour les 274 millions de francophones du monde
KMD Komodo 2016 101 010 557 € au 17/09/2018 D-POW, Delayed Proof-of-Work 109 755 311 au 17/09/2018 200 000 000 Son mécanisme de consensus est unique, propose des atomic swaps. 5 % d’intérêt annuel.
DERO Dero [48] 2017 6 337 622 € au 17/04/2019 Cryptonight[49] Preuve de travail (Pow) 7 049 662 au 17/04/2019 18 400 000 pendant les 8 premières années, suivie d’un taux d’émission infini d’environ 157 000 DERO/an. Blockchain traditionnelle combiné à un dag, ce qui en fait un blockDAG (insensibles aux doubles dépenses et évolutive).

Répondre à cet article