POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Syrie : le terrorisme sauve la dictature



Les syriens sans choix entre peste et choléra !


mercredi 9 octobre 2013
par Hugo Mastréo


Alors que les forces régulières syriennes portent des mises hors-d’état de nuire à ses opposants armés de tous bords, l’islamo-terrorisme international continue d’alimenter ses troupes en hommes décidés et en moyens destructeurs. Il est devenu incontournable et évident que la stratégie qui a détruit la révolution syrienne a été fomentée par l’islamisme de toutes les tendances et origines.

Voir en ligne : Notre dossier : guerre civile en SYRIE

L’intitulé « opposition armée » est désormais plus aléatoire, voire impossible à soutenir. Les nouvelles qui ressortent dernièrement de ce conflit, montrent l’opposition aspirant à la chute du régime est devenue en massivement islamiste. En l’absence d’un projet autonome du complot, qui s’est tissé pour des intérêts des monarchies réactionnaires arabes que la CIA et Israël bardent par tous les moyens, les intérêts hégémoniques, dans les zones stratégiques du Monde, sont renforcées.

La révolution syrienne échappe désormais à ses initiateurs et est entre les mains des grands intérêts étrangers. La Central Intelligence Agency des États-Unis (CIA), a annoncé la préparation d’un nouveau contingent, cette fois sous son contrôle complet. Peut-être que c’est la seule solution à essayer, au moins pour l’instant avec une concentration des mercenaires et les terroristes sur une mission consistant de laisser perdurer la crise. Les combattants doivent arrêter leurs meurtres, et pour cette hypothèse avancent seuls les laïcs, sans être suivis, sur cette voie.

C’est dans le même scénario afghan ou irakien que la crise syriene fonctionne désormais. Ce pays a son point de chute endogène, comme les autres pays et peuples victimes. 1ers concernés par la manipulation des mains néo-coloniales et impérialistes, les bouffons et marionnettes que sont les "FASCISLAMISTES".

Les islamistes (déjà au pouvoir : Turquie, Iran, Arabie-Saoudite...) renouvellent ouvertement les troupes islamo-terroristes sous prétexte de lutter contre Satan. Avec moins de discrétion aussi, les islamistes de toute la Terre, et en opposition aux pouvoirs en place, adoptent ce meilleur discours.

L’Algérie se situe comme le pays qui a abrité la plus horrible hécatombe de notre époque (la décennie noire). Ce pays a des islamistes anticonstitutionnels mais opérants et ayant pignon sur rue. Un nationalisme religieux xénophobe et criminel qui participe à faire rêver sa jeunesse du Djihad !

Le terrain syrien : la dictature que le fascisme vert : les derniers combats traduisent le début d’isolement des opposants armés !

Aux alentours de ce qui était la capitale économique de la Syrie, Alep, l’étau se resserre chaque jour davantage autour des criminels islamistes qui se sont substitués à l’opposition légitime syrienne. La ville stratégique de Janaser dans cette province a été reprise par l’armée du régime.

En même temps, dans la ville d’Al-Rawda, près de la province de Lattaquié, les troupes gouvernementales ont tué le chef Riyad al-Asaad, avec d’autres dirigeants de l’Armée syrienne libre. Il était en réunion avec les commandants des groupes que dirige cet ancien ingénieur et ancien colonel de l’Armée de l’air syrienne, qui a fait défection en juillet 2011.

Il est parmi les 1ers déserteurs, la guerre civile syrienne a commencé pacifiquement le 15 mars 2011. Des membres de sa famille ont été déjà exécutés par l’armée syrienne après sa défection, et son organisation est celle qui bénéficie du soutien des agressions extérieures.

La France, USA, monarchies réactionnaires arabes... ont trouvé un concept qui fonctionne très bien : "théocrates (islamistes officiellement) modérés". Dont les discours sont la pièce maîtresse d’un complot qui peut surgir dès lors que des islamistes locaux accueillent les internationaux !