POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > La gauche mondiale exige des sanctions internationales contre (...)

La gauche mondiale exige des sanctions internationales contre Israël...



... Et distinguent la Palestine du Hamas !


dimanche 3 août 2014
par Azouz Benhocine


Faire plier Israël à la légalité internationale promulguée par les résolutions de l’ONU, puisque l’expansion du colonialisme consolide la pérennité d’une entité jeune et greffée à la géographie du Proche-Orient, est l’une des expressions des mouvements ou Etats de gauche et progressistes dans les relations internationales. Elle s’exprime à l’heure des massacres commis à Gaza en juillet et début août 2014. C’est pour pouvoir appliquer ce fondement d’universalité et à tous les cas, comme moyen d’équilibre, que cette demande est considérée solution finale à tous conflits. La fin de celui dit israélo-palestinien est le 1er indiqué...

Voir en ligne : Notre dossier : Gaza Israël Palestine

POUR SE FAIRE UNE IDEE des documents versés par WIKILEAKS, le site d’informations que les States et leurs alliés cachent à l’humanité et les diplomates, consulter sa dernière livraison du 2 août 2014 *ICI*

Pour que l’Etat hébreu ne frappera plus jamais à l’avenir Gaza ou ne s’attaquera pas à des humanitaires apportant une assistance à la détresse des personnes, seules des sanctions internationales dont l’isolement diplomatique, ainsi que des poursuites judiciaires peuvent venir à bout désormais de l’apartheid enfanté par le sionisme. Telle est la démarche qui fait l’action précise et commune des soutiens non-arabes au peuple palestinien.

Commençons donc par les pays arabes qui, après les défaites de 1967 et de 1973, ne peuvent rien contre Israël en 2014. Ils ne sont pas, dans leur ensemble, de gauche et encore moins progressistes. Ils sont plus réactionnaires et décadents.

L’Etat hébreu, quant à lui s’est doté d’une industrie militaire technologiquement avancée depuis. Et s’est blindé d’un arsenal de destruction qu’il peut déployer dans tout combat pour sa sécurité. Du moins dans la région qui l’entoure, l’hostilité qui le rend inéluctablement paranoïa et l’assiège aussi. Il a maintenant des capacités de riposte et de protection qui satisfont, lors de combats à armes inégales, ses desseins stratégiques.

Pierre Laurent du PCF demande des sanctions internationales pour appliquer la légalité internationale.

Les hécatombes qui s’appliquent répétitivement à Gaza depuis des années, puis se sont multipliées à l’heure de l’administration du Hamas de ce ghetto, soulèvent le paradoxe du soutien atlantiste à Israël pourtant sur le banc des accusés ? S’exprimant, en black-out diplomatique pour des crimes de guerre avérés, les donneurs de leçons en matière d’humanisme alimentent une haine généralisée à l’égard des juifs, avant l’Etat scélérat.

Ces Etats qui parlent toujours au nom de la communauté internationale, avaient par le passé cautionnés, sous la bannière de la sécurité d’un petit Etat inséré artificiellement dans cette région du Monde par une résolution de l’ONU, tant de piétinements des résolutions onusiennes, l’objectif inexorable de leur géostratégie. Maintenant ils approuvent et financent ouvertement la mise à niveau de l’extermination de la peuplade cloîtrée à Gaza.

A l’opposé, la solidarité internationale qui advient dans de telles circonstances de génocide, n’est nullement destinée au Hamas, pour bien situer la destinée des secours apportés de la scène internationale aux Palestiniens sans distinction. Les opinions vis-à-vis de l’islamisme, où qu’il peut être et quelque soi sa version, sont sceptiques pour appuyer les musulmans avec aventurisme. Et l’Etat hébreu ne s’en passe guère de brandir sa confession, et l’exige lors de négociations, pour exclure officiellement et avec une légalité raciste, en son sein, les non-juifs.

Cette aide internationale est modiquement, puisqu’elle n’arrête l’oppression de Tsahal, accordée aux habitants massacrés par des déluges d’armements qui s’attaquent à tous les Palestiniens. Le harcèlement que subissent les gens de Gaza, prenant la fuite poursuivis par la dévastation, pourvoit la comptabilité macabre d’enfants en victimes collatérales...

L’antisémitisme, nouvelle arme de l’empire hégémonique de la droite

Les mouvements de gauche internationaux qui organisent des manifestations pour protéger la population du bain de sang qui lui est infligé par l’offensive dite « barrière de protection », ne soutiennent pas directement le Hamas. Ils ont du mal à se faire entendre, quand l’accusation d’antisémitisme joue à plein régime de confusion entre un Etat colonialiste et une religion obnubilée par la mémoire et le chantage de la Shoah.

Même si ces solidarités, au sein des pays occidentaux et ailleurs du Monde musulman, ont les mêmes buts immédiats que les palestiniens « la levée du blocus ». Elles ont aussi les mêmes intentions de la solution définitive, de « la légalité internationale » convenant à tous les conflits mondiaux. Les islamistes qui mènent la résistance armée à Gaza, sont à saluer. Ils assimilent cet accord tacite de revendiquer la légalité internationale, mais les progressistes de gauche incorporent à leur position et revendication communes davantage le côté d’Abou-Mazzen, de l’OLP et même du Fatah.

Israël est déclaré "Etat terroriste" par des Etats d’Amérique Latine. Rappels d’ambassadeurs et mobilisations populaires se tiennent sans complexes. L’Amérique du Sud est aux avant-postes de la condamnation de la meurtrière opération militaire israélienne menée dans la bande de Gaza. Ils offrent un inédit, unanime et incomparable soutien quasiment aux Palestiniens. Et non au Hamas !

Répondre à cet article