POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Projet de candidature unique de l’Union fait la Nation : Chronique d’une initiative à jamais compromise




lundi 15 février 2010
par Elias


A treize (13) mois de la présidentielle de mars 2011, la coalition ‘’Union fait la Nation’’ se débat comme un albatros pris au piège dans les vagues marines. Après avoir organisé les 30 et 31 janvier derniers sa première convention au cours de laquelle des textes fondamentaux ont été adoptés et un bureau directoire mis sur pied, tous les regards sont désormais tournés vers l’hypothétique candidat unique. L’histoire les divise, le présent les oppose donc l’avenir ne peut jamais les unir.

L’incongruité était même trop criarde pour qu’on donne un quelconque intérêt à ce regroupement qui est tout sauf naturel et normal. Et, au fur et à mesure du temps, les faits donnent raison à tous ceux qui épousent la thèse selon laquelle cette alliance n’est l’œuvre que des politiciens voulant s’associer de force pour régler des comptes et s’assurer leur survie politique.

Quand ailleurs, les Soglo s’emblent, dans leur campagne de sensibilisation sur le bien-fondé de l’Union, prêcher directement et indirectement pour le candidat naturel de la maison Houézéhoué, que là, le candidat présupposé, pressenti, prédestiné et pré déclaré officieusement de l’Union, par on ne sait quel calcul politicien, ne se mêle pas à la danse pour éclairer les populations sur les idéaux du groupe au même titre que ses pairs, il y a de quoi s’interroger.

A moins d’être amnésique, le passé n’a jamais été reluissent dans les relations entre les deux principales formations à la crête de l’UN à savoir le PRD et la RB. Ce n’est donc pas aujourd’hui, parce que, pour des questions de règlements de compte politique, on décide de faire le forcing unitaire qui a tout l’air d’un coup de force, alors que les populations à la base n’acceptent pas, ne partagent pas et ne cautionnent pas l’initiative, qu’il faut espérer que l’Union aille de l’avant.

Et puisque aujourd’hui prépare demain, il est donc clair que l’avenir de cette coalition montée de toutes pièces n’augure rien de bon. Ce qui n’est d’ailleurs pas une info pour tous ceux qui connaissent l’histoire politique de notre pays ou des alliances plus performantes que celle là n’ont jamais su résister aux temps.

A. E.