POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Panique au jardin d’enfants !




mercredi 20 janvier 2010
par synecdoque


Monsieur Vincent PEILLON se désiste « à la hussarde » à un débat en direct sur une chaine publique, nous privant et privant son parti de sa réaction sur un sujet où tout le monde les attendait pourtant...

Lors de l’émission politique en direct d’Arlette CHABOT sur France 2, le jeudi 14 janvier 2010 « A vous de juger » où l’invité d’honneur était Eric BESSON (Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité Nationale et du Développement Solidaire) devaient participer Marine LE PEN (Vice-Président du Front National) et Vincent PEILLON (Député Européen et Membre dirigeant du Parti Socialiste). Or, à la dernière minute ce dernier s’est désisté invoquant « un piège » de la chaine et réclamant la démission de la journaliste.

Les spectateurs ont pu « juger » du manque de courage, de l’effronterie et de la grossièreté de Monsieur PEILLON qui nous a embrumés par un écran de fumée anecdotique en tentant de faire porter l’accusation de sa lâcheté sur Arlette CHABOT, l’accusant de « le faire tomber dans un piège » ! Griefs qu’elle a rapidement fait voler en éclats en précisant que les sujets étaient connus depuis décembre 2009, et que le matin même par téléphone, Vincent PEILLON avait accepté de participer ! Il eût été plus simple pour lui d’adresser un «  mot d’absence » délivré par son médecin traitant ! Suscitant ainsi la compassion, il en aurait tiré un retour gagnant ! Là, il triomphe avec une « prime à la fourberie » !

Mais, animé d’une ambition dévorante où les feux de la passion l’emportent sur la raison, il nous a offert ce spectacle pitoyable, « ce caprice » où il a honoré ses pairs avec cette attitude d’évitement ! Chacun sait que le direct, la libre antenne, c’est redoutable, on risque l’écueil ! Ce faux pas nous renvoie à Sarah BERNHARDT qui disait : « Le trac cela vient avec le talent » !

Monsieur, vous passez pour un « paltoquet » ! Avec votre pantomime et vos billevesées, vous jetez l’anathème sur le « POLITBURO » à deux mois des élections Régionales ! Vous refusez de voir les sujets qui dérangent, de participer aux débats contradictoires ! En revanche, vous vous abandonnez à votre libertinage : palabrer, fuir, mentir, parasiter, pérorer, bref vous approprier le droit de réserve de la bêtise !

Personnellement, je vous attendais avec gourmandise vous voir vous encanailler avec la « douce blondinette »… Cela me ramène à une citation de Sacha GUITRY qui disait : « le séduire pour mieux le réduire ! » L’émission s’avérait prometteuse !

Je salue Madame CHABOT qui force le respect et mérite les hommages ! Je me permets de conclure avec une phrase de Monsieur BESSON qui a lancé suite au vide causé par votre absence : « J’espère ne pas avoir double portion de Madame LE PEN » !