POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Saâdi Kadhafi, arrêté et extradé du Niger voisin



Médiocre footballeur par le passé, il n’est pas poursuivi par la justice internationale.


jeudi 6 mars 2014
par Azouz Benhocine


Saâdi Kadhafi, le fils de feu Mouammar, vient d’arriver à Tripoli et conduit en prison, selon une déclaration du gouvernement libyen de ce jeudi matin. Il a été extradé du pays voisin le Niger, où il s’est réfugié dans une semi-clandestinité.

Voir en ligne : Notre dossier : Libye et Printemps Arabe

C’est sous une fausse identité qu’il a tenté pendant 2013 de s’installer au Mexique. Saâdi, l’un des sept fils de Kadhafi, a préféré partir après qu’il a été reconnu en tant que tel.

Le pays voisin d’Afrique du Nord, le Niger, lui avait accordé le refuge. Puis a cherché son extradition, mais avait des difficultés de mettre la main dessus. Puis il est arrêté et détenu par les forces de police judiciaire, selon le gouvernement.

Saâdi n’est pas recherché par la Cour pénale internationale, cependant le fils le plus célèbre de Kadhafi Saif al-Islam. Ce dernier était très impliqué dans la gestion dynastique des affaires de Libye.

Lors du soulèvement de 2011 que l’OTAN a ouvertement soutenu, il a commandé un bataillon de l’armée, en vain c’était parmi les premiers qui a été frappé par l’assaut de l’OTAN.

Le succinct communiqué, du cabinet du Premier ministre Ali Zeidan, dit : «  Le gouvernement libyen a reçu aujourd’hui Saadi Kadhafi et il est arrivé à Tripoli  ». Il a remercié Niger pour sa coopération et a déclaré Saadi serait traitée selon les normes de la justice internationale pour les prisonniers.

Par le passé, Saâdi a eu une carrière d’homme d’affaires et de footballeur professionnel, les deux peu brillantes notamment en Italie. Il a été, à l’époque, arrêté à plusieurs reprises dans des villes européennes, notamment deux à Paris, pour excès de vitesse, flambant avec une grosse voiture.

Parmi les poursuites judiciaires auxquelles il s’attend, l’accusation pour détournement des biens par la force et de l’intimidation,notamment présumées armées, quand il a dirigé la Fédération libyenne de football.

La CPI a inculpé Saïf al-Islam pour crimes contre l’humanité. Saif, était considéré comme le successeur probable de son père. Il est actuellement détenu par une milice dans l’ouest de la Libye, où son jugement se poursuit pour diverses charges.

Une milice défie toujours un ordre du gouvernement de le livrer à une prison de la capitale. Ces combattants de la région ouest Zintan, ont arrêté Saif al-Islam dans le désert du sud, un mois après que son père a été capturé et battu à mort par une foule en 2011.

Le reste de la famille Kadhafi est soit arrêté ou en fuite. Son épous, sa fille et l’un de ses fils, du 1er mariage de Mouâmar, séjournent actuellement en Algérie.

Répondre à cet article