POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


L’Arabie Saoudite suspend les visas aux filles marocaines...



Ce qui colle au tourisme, les hommes des pays du Golf disent qu’ils ont de secondes épouses au Maroc...


lundi 6 septembre 2010
par Gros Emile


Avant le mois du Ramadan alors qu’ont lieu les préparatifs pour le pèlerinage musulman à la Mecque, les autorités saoudiennes ont décidé d’interdire l’accès du pays aux filles marocaines. Officiellement aucune déclaration n’a été faite et encore moins aucune information n’a été destinée au pays dont sont ressortissantes ces musulmanes…

La décision concerne officiellement uniquement la "Omra" qui est un petit pèlerinage, mais l’empêchement est en réalité complètement généralisé. Auprès des pays du Golf et du Moyen-Orient, des préjugés sont ancrées quant à la considération des populations d’autres peuples du monde et plus spécialement pour ceux du Maghreb. Pour le Maroc la renommée de prostitution et de sorcellerie sont carrément des qualifications quasi instaurées dans les mentalités. Le cas des violences égyptiennes contre les algériens, révélées lors du match de football pour les qualifications pour la coupe mondiale, sont un autre exemple. Et d’ailleurs ces dernières continuent par le biais des médias égyptiens…

La chaîne du Koweït, Al-Watan, a été obligé de présenter ses excuses aux Marocains pour la comédie d’animation de sa série « Bu Bu Qatada et Nabeel ». Elles ont provoqué l’indignation pour sa représentation inadéquate de la femme marocaine comme des « sorcières », faute d’utiliser directement le mot prostituées, qui complotent pour piéger avec des intrigues, en matière de mœurs, contre les riches maris Koweïtiens. Et en leur lançant de mauvais sorts…

Depuis que l’Omra existe, dès l’orée de la pratique de pèlerins visitant ces lieux elle était réservée aux emplettes et au business. Jamais une communauté ou bien une autre catégorie de personnes n’a été visée par une telle interdiction. Jadis la Mecque était un carrefour de grands échanges pour les caravanes, et donnait aussi opportunité de visite des lieux saints.

Les autorités Saoudiennes ont justifié l’interdiction par leur doute sur la réelle intention de ces demandeuses de visas (accompagnées par leurs parents ou pas), du fait de nombreux constats et plaintes des saoudiens eux-mêmes et d’étrangers qui ont reçus d’innombrables propositions. Lors des balades dans les somptueux centres commerciaux et les lieux où se croisent d’une manière rapprochée les personnes, des avances sont faites par ces marocaines de tous âges dont une bonne majorité de jeunes filles.

Ce qui a déclenché une grande indignation au Maroc, notamment au niveau des demandeurs de visas. De même que les membres conservateurs du parlement marocain ont condamné ce qu’ils ont appelé “un procès d’intention” et une “insulte à toutes les Marocaines ainsi qu’à leur famille”, mais les liens entre les 2 monarchies ne semblent pas avoir été touchés par quelconque discordance.

Selon aussi ces mêmes mentalités, le Maroc est une destination, pour les hommes des pays du golf, réservée exclusivement pour le plaisir sexuel. Mais une réalité colle aux yeux. En 2007, afin de réglementer les mariages, une loi a été adoptée au Maroc oblige les hommes déjà mariés et originaires des pays du Moyen-Orient la notification à leurs premières femmes restées dans leurs pays d’origine. Et ce avant de contracter mariage avec des femmes marocaines. Ces deuxièmes épouses marocaines sont mises dans un statut de vrais objets de plaisir et sont abandonnées ou bien ne leur revenant que pour des visites de plaisir et non conjugales.

Les parlementaires marocains défendent le droit du pèlerinage…