POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Rapport très attendu sur la corruption en Afrique



L’évolution de la calamité des détournements et les espérances des jeunes africains


jeudi 26 novembre 2015
par Hugo Mastréo


Le fléau de la corruption en Afrique est un frein majeur au développement. Il cause, d’une part, les détournements des richesses, par des prédateurs impunis, ce qui est une criarde injustice. Et d’autre part, il influe négativement les populations en les démobilisant pour que leurs efforts deviennent vains. Résultat, les ressources communes partent dans des gouffres inassouvis, semant en conséquence la misère. Mais les opinions se réveillent, demandent d’étudier le mal et de tracer des contraintes dans la gestion de ce qui est collégial. Un rapport scruté par les jeunesses africaines, pour tenter d’en finir...

Voir en ligne : Notre dossier : Afrique


L’essor africain se dessine, l’émergence... par POPULI-SCOOP

En Afrique, qui a accédé à la décolonisation, en quêtant l’essor économique et l’émancipation sociale après avoir effacer l’aspiration à la liberté du joug que les forces étrangères ont établi durant des siècles et des décennies, la corruption sous toutes ses formes, est plus propagée par rapport à d’autres continents. La mobilisation d’une jeunesse mieux éduquée s’intéresse particulièrement à ce sujet, puisqu’elle mène déjà les initiatives économiques.


- L’Afrique, future « hyperpuissance » économique ?
- Afrique : l’optimisme à son apogée
- 50 ans d’unité africaine : riches débats pour vaincre la misère

L’un des rapports les plus attendus, en cette fin d’année 2015, est celui que publiera « Transparency International », en matinée du mardi 1er décembre, à 10 heures, à Johannesburg. Cet évènement médiatique, annoncé dans un communiqué publié le 26 novembre, tient à cœur les jeunes africains, épris depuis des années pour faire échapper leur sort et des populations auxquelles ils appartiennent de la misère.

Cette étude est les résultats d’un sondage d’opinion publique sur les expériences et les perceptions, au sein des sociétés humaines, de la corruption dans 28 pays africains. Elle concerne uniquement la zone géographique allant de la région dite subsaharienne et du reste sud de l’Afrique. Notons, au passage, que l’Afrique du Nord est habituellement classée dans les médias avec la région du Moyen-Orient.

Dans le cadre de cette enquête intitulée « Les gens et la corruption : Enquête 2015 sur l’Afrique, selon le baromètre mondial ». Cette ONG s‘est associée à un « Afrobarometer », un institut de recueil d’opinions, qui a interrogé 43 143 personnes dans 28 Pays d’Afrique. Le champ prospecté est en prise avec cette criminalité, alors que les nouvelles générations plus instruites n’arrêtent pas de mener des actions dans divers domaines afin d’amorcer le développement.

L’enquête, très attendue, divulguera des résultats plus récents et qui peuvent être comparer à une étude similaire, traitant du champ mondial, réalisée en 2013. Il y a deux années l’Afrique a été le principal sujet, du fait de l’ampleur des dégâts de la corruption, notamment le volume des valeurs qu’elle dérobe des biens publics et des revenus de la collectivité.

Pour comprendre l’évolution de cette calamité due généralement aux personnels politiques, «  Les gens et la corruption : enquête 2015 sur l’Afrique, selon le baromètre mondial » compte ainsi apporter des éléments qui permettent de dire, qu’en l’espace de deux années, qui sont les pays africains qui ont changé.

Très attendus, les données révéleront comment a évolué ce phénomène plusieurs fois dénoncé par les experts, les sociétés civiles, les médias, les ONG et d’autres activistes. En 2013, au niveau mondial, plus d’une personne sur deux a estimé que la corruption s’aggrave.

Elle fut la plus importante enquête jamais réalisée, couvrant 114 000 personnes dans 107 pays. C’était aussi l’occasion de dévoiler que les populations sont davantage corruptrices par leur indifférence qui se rajoute à l’incompétence et l’implication des responsables des institutions.

DOCUMENT spécial : Le Soutien pour l’égalité des femmes africaines prend de l’ampleur L’éducation, l’emploi et la participation politique restent inégaux. OUVRIR : ICI


L’Afrique une jeunesse dynamique et une... par POPULI-SCOOP

Répondre à cet article