POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les sex-toys bientôt interdits dans Paris ?



Bras-de-fer juridique entre associations catholiques et commerce d’accessoires érotiques.


mercredi 8 février 2012
par mamamia


Des associations catholiques contestent la présence légale d’une boutique proposant des accessoires intimes à proximité d’une école. Les sex-toys sont-ils des objets érotiques ou pornographiques ? Voici la question dont devra répondre le tribunal correctionnel de Paris.

Sobre et élégante, la devanture du magasin "1969 Curiosités désirables" ne choque pas de prime abord. Installée à proximité du Centre Pompidou, les boutiques voisines se sont parfaitement accommodées au fait qu’elle vende en particulier des sex-toys : gel de massage, lingerie de première qualité, menottes en fourrure, canards de bain vibrants...

Si ce commerce propose une large palette de produits pour émoustiller les couples, il hérisse le poil de deux associations catholiques. La Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC) et l’association CLER Amour et Famille qui l’ont alors assigné en justice ce mercredi.

La raison principale étant que la boutique en question est située à deux pas d’une école et d’un collège. Le soucis : la loi sur la protection de l’enfance de 1987, réformée en 2007, interdit "l’installation à moins de 200 mètres d’un établissement d’enseignement, d’un établissement dont l’activité est la vente ou la mise à disposition du public d’objets à caractère pornographique".

Le commerce "1969 - Curiosités désirables" est installée très exactement à 90 m de l’école St-Merri. Pour les deux associations, en exposant des "des vibromasseurs, des boules de geisha, des chaînes anales, etc.", la boutique enfreint la loi. L’infraction est alors passible de 2 ans d’emprisonnement et de 30.000€ d’amende.

Le verdict sera donné autour d’un flou juridique et de la question demandant si les sex-toys sont des articles érotiques ou pornographiques...

En attendant, les boutiques en ligne comme Sex Toys France ont encore de beaux jours devant elles.