POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Sport : Le corps et l’esprit. > Transfusion du sang jeune, des essais de labo à la pratique clinique pour (...)

Transfusion du sang jeune, des essais de labo à la pratique clinique pour les humains



Ce n’est guère un "Fake News", le sang des jeunes que s’offrent les riches semble les revigorer


samedi 9 novembre 2019
par Rebel Kazimir


Ecouter larticle. Partant de l’idée que l’élément liquide du sang, le plasma, contient des protéines donne que ces nutriments entretiennent la santé. D’après des préconisations qui devaient être plus expliquées, au vieillissement, cet élément sanguin contient d’autres protéines soupçonnées d’être inflammatoires ou n’ayant que peu d’apports. Alors on perçoit que le sang jeune offre une cure de Jouvence, rétablisse la vitalité et ranime les organes qu’il irrigue.

Voir en ligne : RUBRIQUE

C’est l’une des informations qui a l’air d’être fausse. Mais plusieurs vérifications ont prouvé sa véracité. Les riches s’injectent du sang pris des personnes juvéniles, ce qui les tonifie, voire rallonge leur vie, selon des préconisations dites scientifiques, mais qui n’ont jamais été prouvées ou totalement contredites.

- La complexité du gène, faisant la synthèse des protéines, rythmée par le hasard... 16 juin 2019

L’hypothèse scientifique est passée de l’ombre à sous les feux de la rampe. Injecter du sang d’adolescents à des gens d’environ 50 années humaines a fonctionné et a donné des résultats. C’est sur la souris que le protocole, décrit en 2016 dans le New Scientist (ICI), a été concluant. Pendant trois semaines, les cobayes ont reçu deux injections par jour, alors leur comportement a été comparé à celui de sujets jeunes ou âgés. Depuis, les riches ne s’en privent pas !

Cette pratique a été mise au doute par des avertissements par des organismes de contrôle. Mais surtout les lanceurs d’alertes qui, particulièrement des journalistes scientifiques, exposaient des analyses de bonne facture, démontrant qu’aucune démonstration scientifique n’existe au sujet des transfusions de sang provenant de jeunes personnes, aurait un effet sur la santé des plus vieilles.

Une société basée en Floride, une "start-up" appelée "Ambrosia" qui n’est pas la seule, affirme que ses transfusions peuvent lutter contre le vieillissement. Elle dispose d’une offre « de traitements aux jeunes plasmas ». Elle déclare utiliser le sang de donneurs âgés de 16 à 25 ans. Ses conférenciers ont précisé que les receveurs de sang avaient entre 30 et 90 ans et que certains d’entre eux étaient en bonne santé.

L’autorité américaine de contrôle et de surveillance de l’alimentation et des médicaments « FDA » a, depuis déjà quelques mois et même des années, met en garde les consommateurs contre les injections de plasma de jeunes donneurs. Elle vient de réitérer son appel, ICI, daté du 19 février dernier, concernant ces injections qui sont présentées comme un traitement non prouvé.

L’agence du département américain de la Santé et des Services sociaux, protège la santé pour l’efficacité et la sécurité des médicaments à usage humain et vétérinaire. Elle n’a pas interdit cette méthode controversée et n’a pas démenti les bienfaits de ce geste hautement médicalisé.

- Une pandémie de grippe ravageuse, si elle est mondiale, éliminera d’abord les pauvres 20 septembre 2019

Elle conseille aux consommateurs d’être prudents vis-à-vis des établissements proposant des perfusions de plasma provenant de jeunes donneurs humains. Mais elle affirme que le plasma perfusé traitera diverses affections allant du vieillissement normal à la perte de mémoire.

Sa mission est de suivre les vaccins et les produits biologiques à usage humain et des matériels médicaux. Elle est également responsable du contrôle des produits de nutrition, des cosmétiques, des compléments alimentaires, des produits émettant des radiations électroniques et de la réglementation des marchandises comme le tabac.

Le plasma est le composant le plus important du sang humain. Une fois séparé, il s’agit d’un liquide jaune pâle. Via son site Internet, la clinique de San Francisco, qui a 5 autres points de travail identiques, indiquait qu’elle propose biens des transfusions parmi ses principales prestations. Elles sont aux mêmes prix que précédemment du début de l’année, c’est-à-dire entre à 8 000 $ par litre de plasma ou 12 000 $ pour deux litres.

Ambrosia avait révélé que les traitements entraînaient une chute de 20% du taux de deux protéines, l’une des molécules qui a de l’effet sur la santé. Elles est liée au cancer et l’un à Alzheimer, selon « The Guardian » qui a publié un article l’année passée, lire ICI. L’âge moyen des sujets ayant participé aux essais sanctionné par une étude est de 60 ans.

Répondre à cet article