POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > USA > L’AIPAC déploie les publicités anti-Bernie Sanders.

L’AIPAC déploie les publicités anti-Bernie Sanders.

Les annonces anti-Sanders sont de DMFI, l’aile pro-sioniste de son propre parti.

lundi 17 février 2020, par Azouz Benhocine

Ecouter l’article.

Certains philosophes sont totalement convaincus que les chemins ardus et originaux mènent à des fins qui sont à l’image des rêves. Le cas de Bernie Sanders qui brigue la course au sein de son parti des démocrates pour être candidat à la 59ème présidentielle des Etats-Unis, est de ces parcours qui surmontent moult difficultés pour un délicieux succès qui commence déjà. Il a des membres de sa famille vivant en Israë l, mais il soutient la cause palestinienne, ce qui est difficile de faire ainsi.

La bataille des élections américaines, qui débute avec les investitures des deux grands partis subissent ce qui est la forte influence des lobbies israéliens qui ne sont pas uniquement proches des politiques locales, mais bien totalement impliqués. En 2020, la bataille est épique et chaotique pour l’investiture des démocrates. Bernie Sanders a remporté, la 1ère manche, au New Hampshire, devançant son rival Pete Buttigieg. Cette réussite s’est réalisée malgré l’hostilité pro-israélienne, rapportée par nombreux médias (ICI).

- Pour la 1ère fois, une majorité de la jeunesse américaine favorable au socialisme
mercredi 17 juillet 2019

Marquante est cette première victoire. Elle est très claire, car elle a éliminé d’autres challengers, dans la course pour la nomination du Parti. A 78 ans, le socialiste démocratique autoproclamé, a eu le score qui tombe tel un défi de taille. Parce qu’il fait face à l’ancien maire de South Bend, dans l’Indiana, gé, lui, de 38 ans. Elle est suivie d’une seconde victoire au Caucus de l’Iowa, malgré les mêmes publicités des lobbyes pro-israéliens (ICI).

Le scrutin final aura lieu en novembre 2020. Certainement en face ça sera Donald Trump qui a, de son côté, réussi à imposer sa présence, en balayant un procès au sénat, parmi nombreuses aux accusations, dont d’avoir incité les enquêteurs d’Ukraine à s’en prendre à ses concurrents. Celui qui mène une itinérance avec la qualité de le battre est justement, celui que certains américains redoutent bien. Car il fera bien l’inverse de la politique actuelle de la Maison blanche.

La conférence annuelle de l’AIPAC se tient en mars. Pour la question de la participation des candidats démocrates à ces assises, Sanders a dit à un élève qu’il ne pensait pas qu’il irait. Sachant qu’en 2016, sa présence a été évitée par les organisateurs et il l’avait déclinée. Une coalition de groupes progressistes, dont le groupe de défense juif de gauche « IfNotNow », le Working Families Party - MoveOn et Indivisible, féministe opposé à l’AIPAC, a lancé une campagne, dès début 2020, pour faire pression sur les candidats à la présidentielle pour qu’ils n’y aillent pas.

La sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren s’est engagée de contourner cette conférence de 2020. Elle a avvoué, quand elle était avec Sanders dans un hôtel de ville dans le New Hampshire ce mois-ci. Nombreux candidats ont ignoré cette réunion l’année dernière. Au moins 11 des 14 membres des challengers pour l’investiture démocrates, appelé les IDFM (Majorité démocratique pour Israël, à consulter ICI), sont par contre et également des soutiens de l’AIPAC.

- En occident, le lien avec les suprématistes n’évite pas leur antisémite naturel.
samedi 24 août 2019

Nombreux cercles travaillent pour que le parti démocrate n’aille pas plus à gauche, comme le préconise Sanders. Afin que les démocrates prennent la position juste pour le conflit du Moyen-Orient. La DMFI nie avoir un lien avec l’AIPAC. Mais en remontant la filière, société de Mellman, groupe réalisant des sondages et présentant des études en stratégies politiques la finance et mène, avec la DMFI, diverses actions en liens étroits avec l’AIPAC.

Maintenant la commission américaine des affaires publiques israélienne aide à financer l’AIPAC qui lance un paquet d’annonces publicitaires contre le sénateur Bernie Sanders au Nevada, parue samedi 15 février 2020, selon deux sources connaissant cet arrangement. Par le passé, le groupe Mellman a financé un groupe de lobbying, Citizens for a Nuclear Free Iran (ICI), dans le cadre d’un travail contre l’ancien président, Barack Obama, en 2015, pour l’accord nucléaire. Il lui a versé 241 439 $.

L’alchimie qui a toujours entouré la démarche politique, qui paraît révolutionnaire aux Etats-Unis, de Bernie Sanders n’est pas simple. Il y a eu 800 000 $ pour les publicités de l’Iowa. Tandis que les dépenses pour les mêmes propagandes du Nevada, les sommes restent à calculer et à déterminer. La majorité démocratique qui soutient Israël a déjà placé, dès le 15 février, de nouveaux budgets publicitaires dans plusieurs chaînes de télévisions. Les commentaires des démocrates sont de plus en plus en colère, sans dire que Sanders est le seul visé.


Voir en ligne : Notre dossier USA

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don