POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Trafic d’armes entre Iran, Israël et USA



Un citoyen israélien derrière cette magouille


vendredi 16 mai 2014
par Azouz Benhocine


Nous avons déjà publié, 19 février, un article relatant un trafic d’équipements d’armements d’Israël vers l’Iran, l’information ne semblait pas être acceptable. Maintenant c’est un Israélien qui a été arrêté, suite à une exportation d’armes des États-Unis vers le pays des Mollahs.

Voici, notre précédent sujet : Trafic d’équipements militaires entre l’Iran et Israël Une découverte authentifiée par l’armée américaine


Voir en ligne : Notre Dossier : Israël et Iran

Notre information est maintenant reprise par AP (Associated Press) et un citoyen israélien est poursuivi par les juridictions américaines. Au moment où nous l’avons diffusée, il était question que le trafic se tenait entre Israël et l’Iran. Il s’avère encore que la magouille est plus large, puisque c’est à partir aussi des Etats-Unis que ce trafiquant a essayé, ou l’a déjà fait, de fournir l’Iran.

Les procureurs fédéraux du Connecticut (USA) ont annoncé, jeudi 15 mai, qu’un certain Eliyahu Cohen, citoyen de l’Etat hébreu, âgé de 63 ans, a été arrêté en Israël, pour ce trafic. Les États-Unis recherchent depuis son extradition. Même dans ce cas, il ne risque pas d’être envoyé pour être jugé, du fait d’une impunité qui barde le pays de la pire colonisation encore existante sur la face de la Terre et ses sujets.

Comme nous l’avons précisé, la conspiration de vente clandestine de pièces de rechange à l’aviation militaire iranienne concerne les modèles F-4C et F-14. Les enquêteurs américains ont bien découvert qu’une tentative pour expédier ces éléments de mécanique d’aviation, de remplacement, sur des avions de chasse à réaction, connus êtres des modèles présents dans les équipements de l’aviation militaire iranienne.

Les procureurs américains disent qu’entre 2012 et 2013, Cohen a tenté d’expédier aussi bien d’Israël et des USA à l’Iran, via la Grèce, sans l’autorisation du gouvernement américain, des pièces de rechange en rapport avec ces avions de guerre.

Les autorités des Etats-Unis allèguent également qu’entre 2000 et 2004, Cohen disposait d’une licence pour l’exportation de composants du système de missiles faucon des États-Unis. Chose que les stratèges et responsables de l’armée ne s’imaginaient pas être entre les mains d’un trafiquant de cette envergure.

Ce système sophistiqué a trait aux missile de moyenne portée, volant du sol vers le ciel et air-air, conçu pour détruire des missiles en vol, ce qui est contraire aux visées israéliennes et américaines d’attaquer un jour l’Iran pour son programme nucléaire. Cet équipement de pointe n’est plus utilisé par les États-Unis, du fait de l’absence de menace sur leur territoire, mais très présent dans les équipements de l’Iran.

Voici, notre précédent sujet : Trafic d’équipements militaires entre l’Iran et Israël Une découverte authentifiée par l’armée américaine

Répondre à cet article