POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Les libertés d’Internet reculent pour la 4è année

Les libertés d’Internet reculent pour la 4è année



Les USA contrôlent et les dictatures censurent


mercredi 17 décembre 2014
par N.E. Tatem


Selon un rapport d’une agence de communication "Freedom House", la liberté d’Internet a reculé pour la 4ème année consécutive. Ce document a été publié lors de la 1ère semaine de décembre : voire copie en anglais sur lien en fin de l’article. Il donne une classification des pays concernés, ils sont quelques 70 Etats à censurer Internet. Mais ce bon document devient douteux, dès que les ennemis traditionnels des USA sont placés en tête de liste. Alors qu’au regard des scandales Wikileaks et d’Edward Snowden, le contraire est moins étonnant.

Voir en ligne : Notre dossier : INERTNET et la toile du WEB

Mais la présentation de cet exposé est jugée globalement admissible par les geeks, Webmaster, journalistes et autres internautes avisés. Puisqu’il relate avec la diminution de la liberté d’Internet dans le monde. Et partant du constat que c’est la quatrième année consécutive, davantage de pays introduisent des mesures agressives de censure en ligne, ce bilan reste plausible.

C’est le cinquième rapport annuel publié par cette organisation de surveillance indépendante Freedom House. A première vue, il a révélé que, pour la période entre mai 2013 et mai 2014, sur 65 pays évalués, 36 ont connu une trajectoire négative des libertés en ligne. Le rapport analyse les trois principaux facteurs connus. Les obstacles à l’accès Internet, les limites sur le contenu et les violations des droits de l’utilisateur, sont les plus attaqués.

Plusieurs se livrent à des actions qui enfreignent à l’usage et l’accès d’Internet. Principalement l’accès aux réseaux sociaux est bloqué. En outre la surveillance et les cyberattaques sont plus agressives. Alors que les actes d’intimidation ainsi d’arrestations de journalistes ou de militants numériques, se sont plus répandus.

Les pays qui dérangent des USA, montrés du doigt.

L’Iran reste le pays au plus bas degré de liberté sur Internet. Les espoirs de la réforme qu’a suscité l’arrivée du président Hassan Rouhani, qui a pris ses fonctions en Août 2013, n’ont pas changé les contrôles mis en place par le régime obscurantiste.

Bien que la nouvelle administration s’est dite sans préjugés pour les médias sociaux, les citoyens iraniens n’ont encore pas accès aux sites Web, que le gouvernement trouve politiquement sensible, tels que Twitter et Facebook. Qui sont des plateformes pouvant pousser à la contestation du pouvoir des mollahs qui est une dictature obscurantiste alignée avec les régimes de gauche, s’opposant aux Etats-Unis.

Si des pays comme la Chine ou la Russie sont aussi placés avec l’Iran, cela revient davantage à la manière dont Internet est manipulé pour nuire à leur stabilité, qui d’ailleurs n’est pas perturbée mais reste très menacée par l’adversité des Etats-Unis et de leurs alliés occidentaux.

Le rapport a souligné que les autorités iraniennes condamnent des personnes aux « longues peines de prison pour leurs expressions en ligne. La promotion de soufisme en ligne, entre autres parmi diverses activités numériques, est réprimée en Iran malgré qu’elle est une activité religieuse paisible.

En mai 2014, six jeunes Iraniens ont été arrêtés pour l’enregistrement d’une vidéo YouTube. Nous avons, sur POPULI-SCOOP, remarqué que cette séquence est virale (VOIR NOTRE SUJET). Ces jeunes iraniens ont dansa la chanson de Pharrell "Happy." Ils ont ensuite été condamnés à des peines d’emprisonnement avec sursis, de six mois, alors que le directeur a écopé d’un an et 91 coups de fouet.

Dans ce classement ressort, en revanche, que l’Islande est au premier rang, comme la nation avec plus de liberté d’Internet. Le gouvernement ne blogue pas plates-formes de médias sociaux ou de contenu. Alors que 97% des ménages islandais sont connectés à l’Internet. L’Estonie, le Canada, l’Australie, l’Allemagne et les États-Unis ont le top cinq de l’indice, après l’Islande.

RAPPORT de Freedome House

Liberté sur le Net 2014

Les scores globaux par Pays : Tendances année 2014

- Liberté sur le Net Status Liberté sur le Net Total A Sous-total : obstacles à l’accès B Sous-total : Limites de contenu C Sous-total : les violations des droits de l’utilisateur
Angola PF 38 15 7 16
Argentine Fa 27 7 9 11
Arménie Fa 28 7 9 12
Australie Fa 17 2 5 10
Azerbaïdjan PF 55 14 17 24
Bahreïn NF 74 12 27 35
Bangladesh PF 49 12 12 25
Biélorussie NF 62 15 20 27
Brésil Fa 30 7 7 16
Cambodge PF 47 14 15 18
Canada Fa 15 3 3 9
Chine NF 87 19 29 39
Colombie Fa 30 8 8 14
Cuba NF 84 23 28 33
Equateur PF 37 9 11 17
Egypte PF 60 15 12 33
Estonie Fa 8 1 3 4
Ethiopie NF 80 23 28 29
France Fa 20 3 4 13
Gambie NF 65 19 21 25
Géorgie Fa 26 8 7 11
Allemagne Fa 17 4 4 9
Hongrie Fa 24 5 8 11
Islande Fa 6 1 1 4
Inde PF 42 13 10 19
Indonésie PF 42 11 12 19
Iran NF 89 22 31 36
Italie Fa 22 4 6 12
Japon Fa 22 4 7 11
Jordanie PF 48 12 15 21
Kazakhstan PF 60 15 23 22
Kenya Fa 28 9 7 12
Kirghizstan PF 34 12 9 13
Liban PF 47 14 12 21
Libye PF 48 18 9 21
Malawi PF 42 16 11 15
Malaisie PF 42 8 14 20
Mexique PF 39 10 10 19
Maroc PF 44 11 10 23
Myanmar PF 60 19 16 25
Nigeria PF 33 10 8 15
Pakistan NF 69 20 20 29
Philippines Fa 27 10 5 12
Russie PF 60 10 22 28
Rwanda PF 50 12 19 19
Arabie Saoudite NF 72 15 24 33
Singapour PF 40 6 14 20
Afrique du Sud Fa 26 7 8 11
Corée du Sud PF 33 3 14 16
Sri Lanka PF 58 15 20 23
Soudan NF 65 18 19 28
Syrie NF 88 25 26 37
Thaïlande NF 62 11 21 30
Tunisie PF 39 11 8 20
Dinde PF 55 14 18 23
Ouganda PF 34 11 7 16
Ukraine PF 33 8 8 17
Émirats arabes unis NF 67 14 22 31
Royaume-Uni Fa 24 2 6 16
Etats-Unis Fa 19 4 2 13
Ouzbékistan NF 79 20 28 31
Venezuela PF 56 17 18 21
Viêt-Nam NF 76 14 28 34
Zambie PF 43 12 13 18
Zimbabwe PF 55 15 15 25

Affichage 1-65 de 65 entrées

Répondre à cet article