POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La Palestine, un Etat dans un débat européen



D’anciens colonialismes devant leurs vérités historiques...


mardi 25 novembre 2014
par Azouz Benhocine


Dans une défense scandaleuse de l’occupation illégale des territoires palestiniens par Israël, le représentant des autorités de l’Etat hébreu demande, avec une arrogance inimaginable, aux européens de ne pas soutenir la création de l’Etat Palestinien. La paix doit être désormais imposée au colonisateur, quand un geste désespéré de Netanyahou recherche de perpétuer l’impunité…

Nos précédents sujets :

- La hargne d’Israël dans la spoliation colonialiste...

- Un Etat palestinien, option unique pour paix et fin de conflit

Contacter votre député européen : cyberaction : Reconnaissance de l’Etat Palestinien


La création d’un Etat palestinien a été l’une des promesses d’Obama, mais il l’a bien abandonnée. Jimmy Carter, parce que réticent à l’impunité d’Israël, a été privé de son second mandat à la Maison Blanche, sous l’effet des engagements du lobby juif aux USA.

Cependant et depuis des années, comme les 6 ans d’Obama au bureau ovale, l’Etat palestinien a déjà été fait (ou reconnu) avec un salutaire pas à L’ONU. Après la reconnaissance de plusieurs pays du Monde et des débats locaux qui ont eu lieu dernièrement dans nombreux pays européens, c’est à l’assemblée continentale de l’UE (Union Européenne) de s’exprimer.

La Suède a officiellement reconnu la Palestine en Octobre dernier, devenant ainsi le 1er pays européen et parmi les plus importants à faire le pas. Des votes symboliques se sont déroulés dans les principales assemblées législatives de la Grande-Bretagne, d’Espagne et d’Irlande, ces dernières semaines. Et enfin, le parlement de la France doit se prononcer sur la question le 2 décembre.

Question de l’heure : un Etat palestinien pour une égalité entre deux peuples.

Nous sommes dans une période cruciale, pouvant mettre les Etats-Unis dans la position de demeurer la seule nation sur Terre, de faire jouir la dernière occupation colonialiste, consistant à substituer sur un sol, qu’est la Palestine, un peuple par un autre. La spoliation des palestiniens est une vérité historique, elle se réalise avec l’expansion des colonies…

Pour le cas du vieux continent, la même contrainte, des lobbys sionistes manœuvrent. Toutes les officines, du judaïsme soutenant Israël, sont activées. Mais la frustration européenne est généralisée. Outre les colonies illégales en Cisjordanie et de l’Est Jérusalem, les pourparlers entre Israël et ses interlocuteurs palestiniens se sont effondrés, avec un désengagement de l’Etat hébreu.

La communauté internationale au regard des résolutions de l’ONU, considère que la future capitale d’une Palestine indépendante est Jérusalem, mais nous en sommes déjà bien loin dans la colonisation. Alors que l’humanité est devant un conflit, les européens sont un "oppressif" statuquo.

Au sein d’Israël, l’opposition à la politique de colonisation israélienne actuelle existe. Ben-Yair, qui était dans le gouvernement au milieu des années 1990 et est connu pour ses opinions tranchées sur les colonies israéliennes, n’est pas seul. Plus de 700 Israéliens, dont des artistes de renom et lauréat du prix Nobel , ont signé une pétition appelant à divers parlements européens à suivre l’exemple de la Suède...

Contacter votre député européen : cyberaction : Reconnaissance de l’Etat Palestinien

Nos précédents sujets :

-  La hargne d’Israël dans la spoliation colonialiste...

-  Un Etat palestinien, option unique pour paix et fin de conflit

Répondre à cet article