POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


14 juillet 2014, l’armée algérienne sur l’avenue des Champs Elysées



Une histoire va se refermer sur la place Concorde de Paris.


mardi 8 juillet 2014
par Damien Djamel Bouch’Raf


La participation de l’armée algérienne aux festivités du 14 juillet 2014, sur la plus belle avenue du Monde, des "champs Elysées" en France, a fait couler beaucoup d’encre. Annoncée depuis début juin, moult réactions et commentaires des deux rives tentaient de jeter des jalons d’entente et de communion. En vain, puisqu’une haine « reboostée » aux nationalismes chauvins creusait la mémoire commune et rangeait les esprits stagnants pour ressasser le passé.

Voir en ligne : Notre dossier : Algérie - Bouteflika - Barakat

Il y avait du doute, mais le ministre algérien des Affaires étrangères a confirmé la participation algérienne. «  L’Algérie participera, dans le même format et dans les mêmes conditions des quatre-vingt autres nations dont des citoyens sont tombés sur les champs de bataille de la 1ère Guerre mondiale à la manifestation prévue à Paris à cet effet.  » a-t-il déclaré.

Au centenaire de la 1ère guerre mondiale, seule l’Algérie suscite un malaise. Puisque des franges de la droite française se disent agacées d’entendre, en Hexagone, : « One, Twoo Tree, Viva l’Algérie ! »

L’armée du pays des géniteurs de Karim Benzema et de Zizou, les buteurs français qui évoluent ensemble au sein du prestigieux club espagnol, vit une autre époque. Voire même l’ANP, Armée Nationale Populaire, mène une autre tâche historique que celle de l’indépendance, consommée en 1962 avec l’ALN « Armée de Libération Nationale », de l’ancienne métropole coloniale. Maintenant l’Algérie a une autre institution. Le pays est confronté à son interne nationalisme religieux, d’où émane le terrorisme qui a pour cibles de prédilection : les soldats…

Rien de surprenant que la méchanceté des nostalgiques de la colonisation, particulièrement française en Algérie, s’excitent en telles circonstances. Pour dire vrai, ils ne sont pas racistes, mais justes exécrables avec l’apologie d’une occupation violente par son esclavagisme discrétionnaire et prédatrice des richesses accaparées. Une insalubrité colonialiste persiste dans les méandres xénophobes !

Mais la gauche qui gouverne en France n’est pas mitterrandiste, que cela échappe. Elle a convié l’ANP à la parade militaire organisée depuis 1880 à Paris, à l’occasion de la fête nationale française , pour rappeler que nombreux algériens ont foulé le pavé élyséen par le passé, certainement plus nombreux que les troupes, de l’ANP, qui sont déjà déclarées prépondérantes dans la région méditerranéenne et nord-africaine…

Alors que la conjoncture de la coupe du Monde de football a déjà donné du grain à moudre avec les hystéries, des supporters des fennecs, de la communauté algérienne en hexagone, à une droite française agacée de la présence de tous algériens en France, le 14 juillet dont l’histoire remonte à 1789 selon Wikipedia, a en 2014 un invité de taille. Depuis déjà des années des armées étrangères participent à la parade, en 2010, à titre d’exemple, c’était l’armée marocaine…

La doctrine de l’ANP se définit en mission constitutionnelle !

Depuis la solution finale, pour dire vrai aussi « la mission républicaine », adoptée contre le terrorisme par l’armée algérienne, tous les tests ont été exécutés en temps réel et en exercices pratiques. L’ANP est incontournable dans les tourments conflictuels régionaux, depuis surtout sa démonstration à In-Amenas. L’Algérie est contrainte, condamnée d’avoir un secteur public industriel destiné à son armée pour posséder les instruments qui sauvent le pays. La doctrine de l’ANP se définit en mission constitutionnelle !

Un nouveau marché de l’armement est maintenant disponible, tant au niveau de l’Afrique que du Monde musulman. L’Algérie en est à ce titre, avec sa crise sécuritaire interne, le pays qui vit sa maîtrise et son expertise pour gérer la stabilité. Face au terrorisme dont la matrice théocratique vient de déclarer son califat sur des territoires à cheval entre la Syrie et l’Irak, l’Algérie compte se doter d’une industrie de l’armement.

Nous avons mis en ligne sur Populi-Scoop deux sujets l’option d’un créneau public consacré à l’industrie militaire en Algérie, et voici une étude officielle qui le suggère – rapport de 40 pages au tarif payant pour son sérieux. L’Algérie est le plus grand dépensier en matière de défense dans toute la région africaine. Il a enregistré une croissance de 20,51% entre de 2010 à 2014, pour atteindre 12,3 milliards de dollars US en 2014.

L’augmentation des dépenses militaires du pays se reflète dans le lecteur de modernisation en cours en raison de problèmes de sécurité et de la course aux armements dans la région d’Afrique du Nord. Le pays est truffé de ses propres hordes terroristes comme celle qui a frappé 2 jours après l’élection de Bouteflika pour un 4ème mandat en Kabylie tuant 11 soldats de l’ANP…

L’Algérie a été officiellement conviée par le Président de la République française, François Hollande… La rage nationaliste des deux rives a bluffé avec l’annulation de l’invitation, puis avec le refus algérien et enfin avec l’indignation de voir le drapeau étranger. Mais rien n’y a effet. L’Algérie a tourné son armée contre son nouvel ennemi d’aujourd’hui, aux côtés de l’armé française au Mali.

Les trublions de la mémoire française seront-ils sur les champs Elysées, ce 14 juillet de 2014 ? La place de la concorde, où prend fin le défilé, sera traversée par l’armée algérienne qui dérange avant tous, le premier parti de France le Front National et sa version dite « soft » de « Bleue Marine »…

UNE PETITION qui mérite d’être citée : Non à l’Algérie le 14 juillet

Répondre à cet article