POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Dans les régions chiites de l’Arabie Saoudite, les policiers sont canardés...



Le royaume sunnite du terrorisme commencé en Afghanistan, vit l’escalade d’attentats de signature chiite


mercredi 26 octobre 2016
par Rebel Kazimir


La guerre sectaire dans les pays musulmans n’était pas visible ou très répandue pendant des décennies. Avec l’alliance des monarchies arabes réactionnaires et des Etats-Unis pour détruire, l’Afghanistan, dirigé par des communistes qui autorisait les filles à fréquenter les écoles et de s’habiller librement, moult fléaux ayant des violences pour conséquences ne cessent d’advenir partout où fleurissent plus de mosquées… Les Chiites frappent en Arabie Saoudite, pour l’agression du Yémen et aussi pour la confrontation sectaire, qui a pour but la domination des musulmans et du Moyen-Orient, avec le pays des Mollahs.

Voir en ligne : Notre dossier : Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite avance sur un conflit majeur entre Chiites et Sunnites, avec non seulement l’agression du Yémen mais aussi la confrontation ouverte avec l’Iran. Quand les deux régimes obscurantistes font une course pour un leadership au Moyen-Orient, voire aussi pour l’ensemble des pays musulmans, les clivages internes se trouvent alimentés par les ambitions de deux nations largement impliqués dans les conflits de cette région du Monde.


- Le sectarisme sunnites - chiites utile au Daesh 6 juillet 2015
- La mise-à-nue de la guerre sectaire de l’Arabie Saoudite. 26 novembre 2013

Deux policiers saoudiens ont été tués par des tirs nourris dans la nuit de lundi à mardi, 24 et 25 octobre, à Dammam, où se concentre la minorité chiite, a annoncé la police. Sur un peu plus de 31 millions d’habitants, 10 à 15 % de la population du royaume est chiite, largement persécutés, d’une manière sélective par rapport à la famille royale et ses amis, à l’instar des autres minorités, des femmes et des sujets avides des libertés.

Les deux policiers, appartenant à une unité de protection des installations publiques de cette grande ville de l’est de la monarchie, ont été la cible de tirs nourris d’inconnus alors qu’ils étaient à bord de leur véhicule, a indiqué un porte-parole de la police de la province orientale et confirmé par le ministère de l’intérieur et l’agence SPA.


- Les sectarismes au fort des révoltes perverties 20 juin 2013
- 5 fronts où le terrorisme ne cède pas : #analyse 30 janvier 2016

Une certaine recrudescence pour ce genre de faits est signalée, deux policiers avaient été abattus dans les mêmes circonstances et dans la même localité le 18 septembre dernier. Aussi, dans la même région, un policier avait été assassiné le 17 août par des inconnus, à Qatif. C’est donc cinq membres des forces de l’ordre qui ont été tués lors des derniers mois, mais le total d’une dizaine depuis janvier de cette année avec une concentration à Dammam et ses parages.

Ces attaques sont attribuées par les autorités et les couvertures médiatiques à des éléments et groupes terroristes, sans distinction de leur tendance. Cette qualification englobe à la fois des chiites radicalisés et les jihadistes sunnites liés à Al-Qaïda ou au groupe Etat islamique (EI), mais en connaissant la rareté d’un islamo-terrorisme du chiisme, les observateurs voient plus la connotation sectaire entre chiites et la monarchie affectée au sunnisme.


- L’Iran contre l’EI (Etat Islamique) : politique de guerre sectaire en islam 15 février 2015
- Hadj 2016 : guerre sectaire sur fond de carnages répétés 6 septembre 2016

La population de l’Arabie saoudite est majoritairement sunnite. Cette province orientale abrite la plupart des chiites qui se plaignent régulièrement de persécution et de marginalisation. L’imam chiite Al-Nimr Baqer a été exécuté en Arabie Saoudite parce que Chiite et activiste. Les terroristes saoudiens dans le Monde sont nombreux. Ils étaient 15 ressortissants du royaume, sur les 22 membres qui ont mené les attaques du Twin-Towers le 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Par ailleurs, le ministère saoudien de l’Intérieur a annoncé qu’un Saoudien a été rapatrié mardi d’un pays étranger qui n’a pas été précisé. Répondant au nom d’Oussama Damjane, il était recherché pour extrémisme et avait accepté de se rendre aux autorités. Il figure sur une liste noire de 85 personnes recherchées pour appartenance à des organisations extrémistes, a ajouté le ministère.

La Face cachée du Royaume des Sables.jpg
Par Jérémie XTravail personnel, CC BY-SA 4.0, Lien

Répondre à cet article