POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Transparence pour les richesses des élus et fonctionnaires en Ukraine



De riches prédateurs au pouvoir à Kiev, plus voraces que les anciens...


mercredi 9 novembre 2016
par jaco


Un outil efficace de lutte contre la corruption en Ukraine a créé un engouement et des surprises au sein de l’opinion. À l’origine, c’était une condition pour obtenir des aides financières : du FMI, promise à hauteur de 3 milliards de dollars, et de l’Union Européenne, fixée à 1,2 milliard d’euros. Car ces fonds risquaient de disparaître. La volatilité des deniers publics est incontrôlable avec les actuels dirigeants dont l’avidité est outrancière. Le pays est soupçonné, comme ceux des Balkans, de trafic d’armes légères. Le népotisme, qui est la corruption des rouages des services publics, constitue aussi une pratique répandue...

Voir en ligne : Notre dossier : Ukraine

La promesse de suppression des visas, aux Ukrainiens, pour la libre circulation en Europe, avait indiqué l’obstacle de la corruption, afin de crédibiliser le nouveau pouvoir. Mais elle est surtout accompagnée de l’exigence, de laisser l’OTAN d’installer des troupes et des arsenaux d’armements dans le pays. Il s’agissait également du sauvetage d’un régime dont les acteurs se livrent à détrousser l’économie.


- L’Ukraine livrée à une terrifiante flambée de violence... 5 août 2016

Les Européens et les Etats-Unis ont jugé nécessaire d’aider, en subventionnant cette opération de contrôle qui touche quelques 100 000 fonctionnaires. Une revendication populaire de lutte contre une corruption, circulait parmi les Ukrainiens. Le fléau, hérité de l’ancienne bureaucratie, est toujours endémique. Ce soutien de l’UE et du FMI, pour sauver leurs alliés, est devenu une sommation des partenaires occidentaux. Ces derniers ont mis sur pieds, aux confins avec la Russie, le système politique qui leur est allié, voire servile.

L’actuel régime ukrainien chouchouté et encensé par les pays occidentaux arrive à l’épreuve des disparités entre riches et pauvres, quand le salaire minimum est de 60€. Touchant spécifiquement les fonctionnaires et les élus primo-accédants au pouvoir, avec le dernier changement qui a touché le pays, un appel, sous forme de loi, a été instauré par un besoin unanime des citoyens.


- Les néonazis se déchaînent en Ukraine ! 20 avril 2015

L’initiative revient à la société civile qui commence à s’organiser, pour prendre son destin en main. Cette transparence sur les revenus et les biens des dirigeants ukrainiens est arrivée au terme d’être pratiquement appliquée. Les déclarations des concernés devraient être faites en ligne avant le 31 octobre 2016. Les surprises sont donc arrivées au grand public. Des divulgations de voitures de luxe, de montres haut de gamme et des sommes astronomiques d’argent en liquide sont les biens rendues publiques.

L’actuel chef d’Etat, Petro Porochenko, dont la fortune est évaluée à presque 1 milliard de dollars, avait promis de quitter son business d’industriel en chocolaterie. Mais il ne l’a pas encore fait. Des ministres, les députés et de hauts fonctionnaires détiennent d’énormes richesses qui ont étonné lors de l’opération les obligeant de les communiquer. Et les exemples ne manquent.


- Alerte aux incidents nucléaires en Ukraine ! 8 avril 2016

Un député possède 95 appartements, selon sa déclaration. Un autre détient d’inestimable collections d’art religieux. Un autre est propriétaire d’une église privée fructifiant les apports de croyants. Le plus extravagant de tous est le maire de Dnipro, répondant au nom de Boris Filatov. Il a un hélicoptère, des voitures de collection, un yacht, un assortiment d’art japonais et un billet pour l’espace à bord des navettes “Virgin Galactic”.

Environ Quelques 50.000 hauts responsables ukrainiens se sont soumis à déclarer leurs patrimoines, sur le site de l’Agence nationale pour la Prévention de la Corruption. Une association locale spécialisée dans la surveillance des réformes économiques dans le pays a suivi cette opération de transparence. Elle a manifesté contre les réticences des présumés riches se sont abstenus et d’autres n’ayant pas révéler tous leurs biens.


- En Ukraine, l’Europe au service de l’OTAN poussée à la guerre 7 février 2015

Les médias et les réseaux sociaux qui relaient les avis des citoyens, ne décolèrent pas. Car en filigrane, la certitude largement répandue est que la plupart de ces fortunes ont été amassées par des moyens illégaux, voire criminels. Ces avoirs des représentants de l’Etat sont désormais en libre consultation. Une opulence qui apprend à la population que 15 ministres, du gouvernement en exercice, détiendraient une valeur combinée de plus de 6,7 millions d’euros en espèces, d’après un calcul révélé par la presse.

Répondre à cet article