POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Les réseaux allemands de télécommunication sur écoute...

Les réseaux allemands de télécommunication sur écoute...



... de la NSA des States et du GCHQ britannique.


lundi 15 septembre 2014
par N.E. Tatem


Ce n’est pas une première, Angéla Merkel, la puissante dirigeante européenne, était sur écoute par la NSA. La dernière livraison du transfuge, Edward Snowden écœuré d’être au service de la plus grande entreprise d’espionnage technologique, révèle aussi, selon l’édition de ce dimanche du Der-Spiegel, que l’ensemble des allemands sont contrôlés, à leur insu, par les maîtres de l’empire atlantiste.

Voici l’article du prestigieux journal allemand : ICI SPIEGEL-ONLINE.

Se basant sur un document secret fourni par Snowden, considéré le dernier de la série allemande. L’hebdomadaire allemand rapporte que la NSA et les services secrets britanniques ont apparemment accès aux réseaux de télécommunications d’Allemagne. Ils sont en mesure d’accéder secrètement aux données de Deutsche Telekom, le géant des télécommunications ainsi que plusieurs autres opérateurs allemands.

Le programme de la NSA s’appelle « Carte au trésor ». Il donne possibilité, à l’agence américaine et au GCHQ le service britannique de la surveillance électronique, de procéder à des écoutes et à une information en temps réel, sur les réseaux téléphoniques des opérateurs d’Allemagne.

Les 2 services anglais et américain accèdent aussi aux terminaux des utilisateurs d’ordinateurs, de smartphones et des tablettes, aussi longtemps qu’ils sont connectés à l’Internet, selon le Der Spiegel.

Décrivant le programme élaboré par la NSA, auquel collaborent les services secrets britannique, le journal allemand le qualifie de « Google Earth de l’Internet », puisqu’il suit toutes les formes de communication à la carte, d’où «  Carte au trésor ». Outre une localisation précise des transmissions en temps réel, il peut être utilisé pour planifier les cyberattaques.

Deutsche Telekom, le plus grand opérateur allemand, et Netcologne, l’opérateur régional et troisième du pays, ont déclaré qu’ils n’avaient pas identifié à ce jour de violations de données. Mais le chef de la sécurité informatique de Deutsche Telekom, Thomas Tschersich, a dit à l’hebdomadaire : « Nous cherchons, sur indication précise, une manipulation possible existe. Nous avons également alerté les autorités. »

Mais d’autres opérateurs comme Stellar, IABG et CETel contactés par le Der Spiegel, disent que des éléments importants, secrets et de commerce de leurs clients ont été introduits et visionnés.

Les données de Snowden rapportent que le GCHQ, anglais travaillant dans « Carte aux trésors », répertorie non seulement un certain nombre d’employés en particulier comme cible, mais elles précisent également que des mots de passe de tous les serveurs en Allemagne sont espionnés.

Le programme de la NSA est dit en prévision du terrorisme, voire pour la sécurité des Etats-Unis. Mais, il s’avère être surtout une arme dans la sauvagerie capitaliste, pour servir dans la concurrence économique au détriment de l’Allemagne...

Répondre à cet article