POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Sport : Le corps et l’esprit. > 1 - Balle au pieds, LE FOOT et tous les stades. > Zidane, ambassadeur de l’Unicef à Gaza, le mondial du football (...)

Zidane, ambassadeur de l’Unicef à Gaza, le mondial du football interpelé…



La paix juste est irréversible ne peut être se faire avec l’apartheid israélien.


dimanche 6 décembre 2009
par Damien Djamel Bouch’Raf


Conscient et sensibilisé aux souffrances du peuple palestinien en général et la situation des Gazaouis en particulier, en cette année du mondial de football, la colonisation sioniste, inhumaine et fasciste, qualifiée par Nelson Mandela et Jimmy Carter en Apartheid, sera mise à l’indexe par Zinedine Zidane, ambassadeur de l’Unicef, épris de valeurs d’humanisme. Et dont l’humilité et la retenue l’ont qualifié comme une personnalité à la fois sans concessions et loin du STAR-SYSTEME.

Sollicité par l’Unicef à la veille de l’année 2010 du mondial sud-africain de football, Zizou se rendra à Gaza. L’information a été rapportée par des médias israéliens. Cette décision est symbolique d’autant que le leader sud-africain Mandela n’a jamais été de main morte envers le sionisme spoliateur des palestiniens de leur terre (Copie de l’originale de la lettre de Mandela publiée dans la presse des USA ici). La colonisation israélienne a été qualifiée par lui en Apartheid, puis reprise sur un titre du livre de Jimmy Carter un autre défenseur de la légalité internationale et dénonciateur de l’occupation illégale. Les raisonneurs pour une paix juste et irréversible.

Une visite pour rencontrer des jeunes gazaouis et certainement jouer quelques passes avec eux. La star universelle dont l’humilité précède de loin l’envergure internationale, est une personnalité non seulement symbolique en de telles circonstances de grandes compétitions où il a brillé et laissé une indélébile trace…

Avec le brésilien Ronaldo, Zidane investi ambassadeur de L’unicef

L’organisation onusienne de l’enfance l’avait déjà sollicité pour une tournée au Canada, une parmi les rares fois où il sort de sa retraite. Pays où il a emprunté le bus, avouant chose impossible en Europe. Et où il est connu comme ancien capitaine de l’équipe de France, championne du monde en 1998. Zinedine Zidane a animé pendant une semaine du mois de juillet 2008, à travers plusieurs villes (Montréal, Toronto et Vancouver) du pays une série de rencontres et d’exhibitions dont une partie des recettes a été versée à l’UNICEF. Sans omettre de jouer avec les jeunes, d’un quartier défavorisé du nord de Montréal où ont eu lieu, un an auparavant, des émeutes.

10 buts à 0, contre la police locale

L’idole dont la simplicité et la réserve sont légendaires, au point d’être perçue comme timide. Zidane est apprécié par l’iconoclastie qui ne fait aucun doute, parce que loin du star-système de même. Plusieurs années de suite personnalité préféré des français. Zinedine Yazid Zidane est cité parmi les plus grands joueurs de football de tous les temps avec Pelé, Platini et Maradona et est listé parmi les 125 meilleurs joueurs mondiaux encore vivants en 2004, dans un classement conjoint de Pelé et de la Fédération internationale de football association (FIFA). Sportif préféré des Français en 2006. A trois reprises (1998, 2000 et 2003), il fut meilleur joueur mondial de l’année selon la FIFA, et obtint le ballon d’or en 1998. Jouant au poste de milieu offensif, il a été le meneur de jeu de prestigieux clubs européens, comme la Juventus de Turin et le Real Madrid, avec lesquels il a remporté de nombreux titres nationaux et internationaux.

Les médias israéliens et particulièrement les français, farouchement défenseurs du sionistes, se sont empressés de radoter l’information pour une éventuelle levée de bouclier. Habituellement et souvent avare de commentaires. Sinon répondant aux seules questions qui lui sont adressées, avec des paroles condensées, Zidane s’est contenté, cette fois aussi, d’exprimer un humanisme de sa inébranlable modestie.

« Je suis ému d’avoir été désigné par l’UNICEF pour accomplir cette mission. Je ferais tout mon possible pour voir un grand sourire sur le visage des habitants de Gaza. Les Gazaouis ont beaucoup souffert et subi d’énormes pertes suite aux violences commises par Israël à leur égard. »