POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La résistance "sommoud" en Palestine à l’expansion des colonies provoque l’hystérie colonialiste.



La 3ème Intifada pour appliquer la légalité internationale


lundi 5 octobre 2015
par Azouz Benhocine


L’armée d’occupation israélienne intervient rarement quand les colons agressent les palestiniens. Pour ne pas arrêter leurs attaques, contre les autochtones colonisés et leurs biens qui subissent aveuglement et d’une manière criminelle les incendies visant les maisons, Tsahal remplit ses prisons de jeunes résistants. Officiellement la destruction d’habitations des résistants a fait l’objet d’un ordre obligataire, des dirigeants israéliens, à la soldatesque composée de juifs binationaux, tels des factions de mercenaires internationaux. Ce qui continue aussi la spoliation des terres. Isolé dans la diplomatie mondiale, l’Etat hébreu boucle des villes et des quartiers, privant les palestiniens de circuler, donc de mourir dans le silence de la communauté internationale.

Depuis jeudi 1er octobre, jour où le drapeau de la Palestine flotte pour la première fois au siège de l’ONU, les violations des droits de circuler faites aux palestiniens ont augmenté. C’est un nouveau pas fait dans le sens de la reconnaissance complète de la Palestine en Etat membre à part entière.


- Palestine
- Israël

Les dernières victoires diplomatiques des Palestiniens sous la conduite d’Abou-Mazzen (Mahmoud Abbas) provoquent une hystérie aux colons et à l’administration qui les protège. Conjointement ils procèdent aux massacres de personnes désarmées. Depuis des années le sentiment d’impunité était gagnant, il a explosé en crimes dès lors que l’information, de l’emblème palestinien allait être levé au siège de l’ONU avec celui du Vatican, était diffusée.

Les accaparements des sols et l’expansion des colonies illégales, a même été accélérée lors de ses derniers jours. Elle a pour conséquence la résistance que les commentaires qualifient de "tensions" et l’occupant leur préfère le qualifiant de "terrorisme".

Une résistance paisible "sommoud" ou une Intifada (révolte) pour appliquer la légalité internationale ?

Samedi 3 octobre 2015, un raid des troupes de chasse de Tsahal ont poursuivi les meurtriers d’un couple d’occupants juifs. Rabbi Eitam Henkin et sa femme Naama, venus en colons depuis les années 30, ont été enterrésà Jérusalem le vendredi. Le jeudi, ces derniers parmi un groupe de plusieurs centaines ont attaqué une ambulance de Naplouse à Salfit et ont blessé trois membres du personnel palestinien. C’est l’un des faits parmi d’innombrables qui se répètent et est à l’origine d’une révolte, déjà prédite en "3ème Intifada".

Le personnel médical touché sont les Dr. Issa al-Jimla de l’hôpital gouvernemental de Salfit, ainsi que l’infirmière Murad al-Qatuni et l’anesthésiste Samer Habache. Ils ont été blessés lorsque plusieurs centaines de colons ont jeté des pierres sur l’ambulance près de la colonie de Kfar Tappuach dans l’est de Salfit. Le véhicule médical a été endommagé en subissant d’abord une crevaison. Le chauffeur a été forcé, pour éviter le jet de pierres de juifs hystériques, de quitter la route principale.

L’hystérique provocation qui s’adresse aux jeunes brimés par la colonisation.

L’agence d’informations palestinienne "Wafa" a rapporté qu’un homme de 35 ans a été touché à la jambe par des tirs de colons près de Bethléem. Le nouveau récit de cette explosion de violence, est provoqué par une série d’agressions qui ont commencé avec une fête juive, effectuée sur l’esplanade des mosquées.

Wafa a décrit que des colons avaient saccagé un certain nombre de voitures appartenant aux palestiniens et mis le feu à des oliviers. Dans le village palestinien de Beitillu, des assaillants ont incendié un dépôt de voitures et peints à la bombe, en hébreu sur son mur, des inscriptions appelant aux crimes.

Partiellement membre de l’ONU, la Palestine jouit du statut d’État observateur. La méthode du "Sommoud" (la résistance paisible plus connue avec des jets de pierres contre l’une des armés les plus et mieux équipées du Monde) que pratique l’OLP a donné des résultats diplomatiques jamais atteints par la lutte armée. Souvent cette lutte pour la liberté reprend les actes de Mandela, lui-même inspiré de Ghandi...

Drapeau confectionné par des Palestiniens, Cisjordanie

Palestinian flag.jpg
«  Palestinian flag  » par WhewesPalestinian flag Uploaded by Smooth_O. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons.

Répondre à cet article