POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Ibn Khaldoun : Les lois de l’histoire




dimanche 19 juillet 2009
par madjid


A travers l’histoire de l’Algérie, je voulais savoir si cette histoire est unique ... par sa bêtise, sa bestialité ou sa débilité ... je me suis rappelé un super ouvrage que je n’ai jamais finis ... L’esprit des lois de Montesquieu ... Mais je parlerais ici plutôt d’un autre génie de l’histoire qui a étudié notre histoire de plus prés en en plus profond ; Ibn Khaldoun ... Non, la Grande Histoire est pleine de petite historiettes sur la débilité humaine ... par des nains qui ont voulu rentrer dans l’histoire par effraction ... sortis par réfraction ... Voila une lecture pour un peuple qui ne veut plus lire ...

I. : Le cycle du pouvoir

Ce cycle (ascension puis chute) dure quatre générations d’après Ibn Khaldoun :

« Celui qui a construit la gloire de la famille sait la peine que cela lui a coûté. Il conserve soigneusement les qualités qui la lui ont procurées et qui la maintiennent.

Son fils après lui succède directement à son père dans cette façon d’agir car il a entendu cela de lui-même et l’a apprit de lui, mais il se montre inférieur en cela à son père et cette infériorité est celle de qui a entendu parler d’une autre chose sans la pratiquer lui-même. Ensuite,

lorsque vient le troisième, son rôle est surtout de suivre et de prendre modèle. Il est encore inférieur au second de la même infériorité qui frappe l’imitateur par rapport au créateur du droit.

Enfin, lorsque vient le quatrième, il est totalement inférieur à ses prédécesseurs. Il a perdu les belles qualités qui ont maintenu la construction de leur gloire et même il les a méprisés. Il s’imagine que cette construction a lieu sans peines et sans efforts et que c’est une chose qui leur est due depuis le commencement, en vertu de la seule généalogie mais non en vertu de l’esprit de corps, ni à cause de belles qualités… Il s’imagine qu’elle lui est donnée par la naissance seulement. Il se place au-dessus des gens. Il se regarde comme toujours supérieurs à eux, aveuglé par l’obéissance qu’il s’est toujours vu témoigné… C’est pourquoi il les méprise. A leur tour, ils lui font la vie dure et le méprisent : ils le remplacent.

Il arrive qu’une famille est ruinée en quatre générations… ».

Ibn Khaldoun confirma sa thèse cyclique dans sa volumineuse "Histoire universelle" et dans son "histoire des berbères" sur les conquêtes des Germains, Huns, Mongols, Arabes, Tartares, Turcs et berbères.

Ibn Khaldoun, témoin de la chute du monde musulman a introduit la notion de cycles. Il a expliqué les conditions de naissance, d’évolution et de ruine des empires. Ce système de cycle tribal est barbare car les empires naissent et disparaissent selon un mécanisme primitif ; la violence.

La grotte, dans la Wilaya (département) de Tiaret où a vécu Ibn-Khaldoun

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Les sociétés occidentales non basées sur la tribu, mais sur la démocratie, ont montré une stabilité sociale (durée de vie) remarquable mais il ne faut pas se leurrer ; toutes les sociétés sont appelés à disparaître dans une logique de catastrophe . Les sociétés stables sont les plus vénérables.

En introduisant le cycle de vie, Ibn Khaldoun fut le premier penseur à avoir l’idée de catastrophe dans l’histoire ouvrant ainsi la voie à de nouvelles "histoires". et ayant lut les post-modernes, je suis juste catastrophé par son explication alors qu’il ne connaissait pas les simulations numérique (par cellules automates0 des equations de catastrophe ...

D’autres penseurs ont une vision linéaire de l’Histoire. Spencer pense que l’humanité évolue dans une direction de l’hétérogénéité à l’homogénéité en revenant quelquefois en arrière. Morgan détermine dans « Ancian Society » trois phases d’évolution ; sauvagerie, barbarie, et enfin civilisation !. Klemme détermine trois phases d’évolution ; sauvagerie, soumission et liberté. les sociétés messianique ont aussi une vision linéaire ... la catastrophe n’est due a la non linéarité comme le conçoit Ibn khaldoun mais a l’idée créationniste : début nécessitant une fin pour le châtiment ...

je n’ai pas vu le cycle de civilisation chez Montesquieu, je me rappelle juste qu’il voulait expliquer par la géographie, ... il avait une explication stupide sur le comportement du cerveau avec la chaleur ...sinon, sa compilation est magnifique ... il parait ça a duré 20 ans ... j’aime surtout ce chapitre sur la décadence de Rome ...

de toutes façons, Ibn khaldoun a donné une explication au chaos global ... local ... interaction entre l’espace (Local-global) et le temps (passé et présent, futur) ... bien avant le temps ...

De toute façon ... ça dépasse nos marionnettes qui pensaient avoir un effet quelconque sur l’histoire ...a travers l’événement ... en disant devant tout le monde : il faut que la terreur change de camps ... leur terreur cancérigène est maintenant a l’intérieur de leur propre corps ... Dieu est miséricordieux ... il fallait juste lire ... tragique destin.

Je me rappelle un fln-ardiste qui se plaignait du budget de l’éducation ... Mais combien nous coûte l’ignorance ...aucune comptabilité macabre de ce fléau ... maintenant on a pire des professeurs d’université ignares et qui pourtant possède l’internet que ne possédait pas Ibn Khaldoun !!!

II : Deux remarques sur le temps présent : une sur Ibn Khaldoun et la deuxième sur le temps d’une génération

La premier est sur le génie d’Ibn Khaldoun qui nous honore, nous qu’on méprise tant …Je ne veux pas faire la gloriole des musulmans d’Andalousie … pour couvrir notre apparent analphabétisme d’aujourd’hui…juste pour dire que cette situation est temporaire dut a un sommeil de quelques génération … en réalité, même aujourd’hui avec des conditions défavorables, l’immigration musulmane forme déjà plus de 20% de l’élite intellectuelle en Occident !!!. C’est difficile d’avoir un Einstein a Belcourt … Einstein avait bénéficié des universités allemandes au sommet de leur gloire avec Planck … la preuve, on a eut Salam, un pakistanais prix Nobel de physique … lorsqu’il obtient Weinberg …

Toynebee, le plus grand historien de tous les temps, qui nous a légué une vision synthétique de l’histoire ("genèse des civilisations", "déclin", "Etats universels", "Églises universelles", "contacts entre civilisations dans l’espace"...) dit à propos d’Ibn Khaldoun : « Ibn Khaldoun a conçu et formulé une philosophie de l’histoire qui est sans doute le plus grand travail qui ait jamais été crée par aucun esprit, dans aucun temps et dans aucun lieu ».

Megerbi confirme la valeur de sociologie historique de l’œuvre ’Ibn Khaldoun ; « Cette œuvre gigantesque et globale traite de la géographie physique, de la géographie humaine, de la politique, de l’économie politique, de la rhétorique, de la pédagogie, de l’alchimie, de la magie, de la jurisprudence, des arts et techniques, de la littérature, de la linguistique, de l’algèbre, de la géométrie, de la médecine, de l’architecture, de l’urbanisme, de l’agriculture, de l’art militaire, de la théologie, etc. ».

Ceci pour dire que la théorie des cycles historique est la première loi fondamentale de l’Histoire …vérifiée historiquement…Ni Montesquieu et ni Compte n’ont produit mieux …

Pour le cycle des quatre générations : On vois la description d’ibn Khaldoon comme uniquement une métaphore … les dynasties ont des durées de vies différentes … une génération est un cycle de vie comme tu vois une onde … il dépend de l’échelle d’observation du système …ce cycle peut être de 1 ans ou 1 siècle dépendant de la fréquence du bruit … Une caractéristique intrinsèque du système…

Si on prends en Algérie, alors je pense que 1 cycle est égale d’après mon humble avis a 20 ans (car on es une nation jeune) : 1942-1962 fondateurs 1962-1982 consolideur 1982-2002 déclineur 2002-2022 déclineur

On est maintenant dans la dernière phase de disparition de ce régime.. il balbutie mais ne peut plus rien devant les bouleversements de la mondialisation… et la loi inéluctable de l’histoire darwinienne… La preuve, ils vendent leurs biens et viennent s’installer en Europe … mais ils se prennent dans les filets de la justice pour crime contre leurs peuples … s’ils échappent, ils ne peuvent s’échapper du filets du grand destin ! On comprends mieux la sérénité de la bonne conscience !!! Rien ne l’a vaut …remercions nos parents de nous avoir cultiver avec de la bonne graine que nous semons maintenant pour nos enfants …