POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Les données personnelles juste un rayon qui se dissipe du vaste spectre de (...)

Les données personnelles juste un rayon qui se dissipe du vaste spectre de communauté



Ce qu’il faut savoir dévoiler de votre personnalité pour obtenir ce qui vous intéresse le plus !


mercredi 20 février 2019
par N.E. Tatem


Cette année, Facebook, fondé en 2004, fête ses 15 ans. Honnêtement, quand vous publiez des images, des photos, des vidéos, des fichiers et documents, échangez des messages, rejoignez et créez des groupes ainsi que vous utilisez des applications, sachez qu’on vous connaîtra davantage. Delà, la publicité vous est livrée selon vos idées.

Voir en ligne : Notre dossier FACEBOOK

Mais aussi et surtout vous servez comme modèle unique qui relève d’une communauté ayant les ressemblances, tendances, affinités, identités etc. Alors sans votre indulgence, vos données servent... N’oublions pas que la plupart des concepts technologiques ont une route pavée de bonnes intentions. Cependant l’exploration de données fait l’objet de critiques pour ses utilisations moins qu’honorables.

Les Etats, poussés par leurs administrés qui les conjecturaient pour les servir, veulent protéger leurs données qu’ils disent personnels. Or dès lors que l’individu possède un compte des réseaux sociaux d’Internet, il est astreint de fournir des indications de son identité, de ses hobbies, de ses orientations diverses constitutives de sa personnalité.

- 10 ans que la recommandation, d’ouverture des données gouvernementales, est émise... 26 septembre 2018

Mais ces transcriptions renseignent d’abord sur le lieu de résidence et les orientations culturelles, conditionnant toute inscription à la plateforme de socialisation. Or même les rubriques d’identité, ne se bornent pas à l’âge ou à l’adresse. La corporation justement habilité, à l’exercice des fonctions de préposés, a ces informations à sa portée.

Facebook a été pris dans les réponses à des « quiz », dont le plus connu est « thisisyourdigitallife » qui a vraiment puisé des données. A son jeu qui semble mesurer votre intelligence quelques 320 000 personnes ayant répondu, ont vu leur personnalité servir à des publicités ciblées selon leurs affinités. Et d’après leur lieu de résidence, comme les Etats-Unis, ils servent des affinités politiques.

D’après « The Guardian », «  A partir de ce groupe initial de 320 000 personnes, ayant répondu au quiz, les chercheurs ont réussi à élargir les opinions à au moins deux millions de personnes dans 11 États américains clés…  » Sinon à quoi sert un panel ? Et il est, ce dernier, utilisé pour déterminer un spectre plus large dans la population.

Ces personnels introduits au sein des rouages font la partie publique d’une nation. Et s’ils s’accaparent la tâche de traiter les données et même de les apprécier selon un usage quelconque, donc elles servent la puissance de l’autorité qui exige cette confiance. Alors c’est au citoyen même de gouverner ses données, les plus proprement personnelles…

L’exploitation des données est un processus analytique conçu pour rechercher des indications pertinentes, généralement elles sont de grandes quantités de signes à usage commercial ou liées au marché. C’est ce qu’on désigner par le « Big-Data ». Il faut garder en tête que la déontologie d’Internet est encore en discussion chez les législateurs, afin de réguler la nouvelle culture digitale.

- Le récit des données s’écrit avec transparence, pourquoi cacher cette matière ? 5 novembre 2018

L’utilisation d’Internet est en principalement liée à l’information. L’informatique qui aide les sciences, tout en étant lui-même une chaire parmi les ensembles de savoirs, est certainement le mieux structurés et qui continue encore de mieux en mieux se rendre utile et performant.

Nous savons maintenant l’histoire du fiasco de Cambridge Analytica qui a glané les éléments de 50 millions de comptes Facebook. Et il a exploité en politique ces profils sur Facebook après collecte des données. La société anglaise a créé par la suite une solution logicielle qui a aidé à influencer les choix lors des élections américaines de 2016.

Nous avons publié un article qui reste une référence de notre site, concernant l’utilisation de l’IA (Intelligence Artificielle) lors des élections américaines. Et dernièrement un autre sujet sur les réseaux sociaux du Net qui, en sont déjà désormais les vrais détenteurs des Datas, peuvent faire élire le locataire de la Maison Blanche.

MarkZuckerberg.jpg
Par Elaine Chan and Priscilla Chanhttp://harvard.facebook.com/photo.php ?pid=30054432&id=4&l=ae012, CC BY 2.5, Lien

Répondre à cet article