POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


L’ambassade d’Algérie à Tripoli, en Libye, attaquée à l’explosif



Avertissement revendiqué pour une diplomatie missionnée pour la paix du pays voisin


dimanche 18 janvier 2015
par Damien Djamel Bouch’Raf


Il est peut-être difficile d’établir un lien entre les manifestations en Algérie contre le journal satirique français Charlie-Hebdo et l’explosion à proximité de l’ambassade de ce pays dans capitale libyenne. Cependant le contexte, voire la circonstance temps, pose de vrais questionnements quant aux divers télescopages possibles des deux faits. L’Algérie est ciblée par diverses pressions islamo-terroristes, en rapport avec les faits qui se déroulent dans la région, et tous dévastateurs.

Voir en ligne : Notre dossier : LIBYE

DERNIERE INFO

Dans la matinée du samedi 17 janvier, au lendemain des protestations contre les caricatures du journal français, des assaillants ont jeté "un sac rempli d’explosifs" sur une voiture de police garée à côté de l’immeuble abritant l’ambassade algérienne, située dans le centre ville de Tripoli. Le gouvernement libyen se plaint d’être abandonné tout seul à combattre les djihadistes à l’intérieur de ses frontières.

Alors que le pays dirigé par Bouteflika, qui malgré sa pesante maladie est considéré un vieux briscard de la diplomatie, multiplie les démarches et les appels pour mettre à tables les parties libyennes en belligérance, cette agression est lourde de significations. Les efforts de trouver une solution à la crise, du pays voisin du sud-est, unanimement approuvés par les pays de l’UA (Union) et salués par la communauté internationale dont Ban Kimon le secrétaire général de l’ONU.

Cette attaque de samedi à Tripoli, ville désertée par la majorité des diplomates étrangers depuis l’été, a visé sans mconteste, malgré qu’il eut lieu à l’extérieur, l’immeuble de la représentation algérienne.

Nos derniers sujets concernant la Libye.

-  Abou-Anas El-Libi décède à New-York —/-- Il devait être jugé dans les 15 jours.

-  Au bord de la guerre, la Libye obtient des souhaits pour 2015. —/-- Une page sombre pour e délivré de Kadhafi.

Cette attaque a fait trois blessés dont un policier, selon une source de sécurité locale. Il s’agit de l’un des policiers en faction et deux passants parmi les blessés, tandis que l’ambassade et des voitures garées à proximité ont été endommagées, a ajouté la source libyenne de cette information reprise par plusieurs agences du Monde.

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a condamné l’attaque sans préciser si elle avait fait des victimes, a rapporté l’agence algérienne APS. Le chef de la diplomatie algérienne était présent parmi les officiels qui ont assisté à l’imposante, voire la plus grande de tous les temps, manifestation du samedi 10 janvier à Paris, tenue en soutien et hommage à l’équipe de l’organe de presse écrite française.

La branche libyenne du groupe Etat islamique (EI) a revendiqué cet attentat contre le bâtiment vide, mais désignant bien le pays concerné. Dans un message succinct accompagné d’une photo et diffusé sur Twitter, rapporté par un site-Web du centre de surveillance américain des déclarations islamistes, la coalition de milices Fajr Libya (Aube de la Libye) est désignée être derrière cet acte.

L’Algérie comptait, dans toutes ses attentions d’associer les milices islamistes qui tiennent avec les armes et dans l’illégalité la capitale libyenne et plusieurs infrastructures pétrolières et structures administratives, à ses prospectes pour mettre autour de la table du dialogue les parties en litiges en Libye. Va-t-elle se raviser ?

Le message qui lui est adressé par cet attentat peut être interprété comme un rejet de ses incessants appels. Les islamo-terroristes d’Afrique du Nord qui agissent aussi au Sahel, où la Libye tient place de base arrière, ont depuis toujours l’Algérie, par l’intermédiaire aussi de ses ressortissants qui prennent largement part aux groupes criminels islamistes.

Répondre à cet article