POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Chômage partiel et formation : PSA ouvre le bal




vendredi 8 mai 2009
par nathie13


Le 6 avril dernier, PSA et cinq organisations professionnelles ont signé un accord qui permet aux salariés au chômage partiel de suivre une formation durant leur temps libre. Alors que le chômage partiel devrait être indemnisé à 75% du salaire brut, grâce à une contribution de l’Unedic, cet accord, quant à lui, prévoit un dédommagement de 100% grâce à la formation professionnelle.

PSA : 2 800 emplois sauvés grâce à la formation

L’accord sur la formation des salariés au chômage partiel de PSA porte jusqu’à 2010 au moins. Pour éviter les licenciements , quelques 2 800 personnes travaillant chez PSA vont être mises au chômage partiel et en formation continue. Le partage du travail instauré par cette combinaison va ainsi permettre de sauver la quasi-totalité des emplois.

Durant les jours chômés, ouvriers et cadres en activité partielle suivront une formation professionnelle. De cette manière, ils conserveront la totalité de leur salaire et non 60 à 75% comme prévu actuellement par la législation. L’Etat s’est engagé à soutenir financièrement la démarche. En contrepartie, PSA ne licenciera aucun de ses employés et augmentera de 30% son effort global de formation. Chaque salarié bénéficiera ainsi de 70 heures de formation réparties sur trois mois.

Chômage partiel et formation font bon ménage en temps de crise

La formation professionnelle va éviter aux salariés du groupe PSA une situation précaire et notamment une baisse du pouvoir d’achat.

En plus des 70 heures de formation financées par l’Etat, les salariés du groupe pourront chacun utiliser leur DIF (Droit individuel à la formation). Ils pourront ainsi suivre des cursus liés à des projets de mobilité ou à l’approfondissement des connaissances de base via des centres de formation. De cette manière, lorsque l’accord ne sera plus en vigueur, ils auront acquis des outils supplémentaires pour affronter le marché de l’emploi.

Votez pour cet article : Chômage partiel et formation : PSA ouvre le bal