POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Attentat contre un débat sur l’islamisme à Copenhague



Le caricaturiste suédois, Lars Vilks, sur Mohamed était présent...


samedi 14 février 2015
par jaco


La terreur islamiste en expansion, un attentat à Copenhague a fait un mort et plusieurs (trois à l’heure où nous traitons) blessés, lors d’un débat sur l’islamisme. La fusillade s’est déroulée alors que l’ambassadeur de France y assistait avec l’artiste Lars Vilks, qui est suédois et s’est fait connaitre avec une caricature montrant le prophète Mohamed en chien...

Le twitt qui rappelle Saint-Valentin, jour de cet attentat.

En samedi d’après-midi, du 14 février, aux moments de convivialité et d’activités culturelles, des coups feu ont visé l’assistance composées de dizaines de personnes. Des tirs ont éclaté venant de l’extérieur, ciblant un café situé dans le bâtiment, qui centre culturel, d’une association de Copenhague.

Les auteurs de cette assaut ont pris la fuite dans dans une voiture, de type "polo" qui été retrouvée. Donc ils n’ont pas été arrêtés... Affaire à suivre, la chasse à l’homme est engagée. Le débat avait pour intitulé : L’islam et la liberté d’expression. Selon certaines sources, la rencontre a lieu en hommage à Charlie-Hebdo.

Un débat sur l’islamisme et la liberté d’expression, auquel participait l’ambassadeur de France, monsieur François Zimeray, avec, Lars Vilks, le caricaturiste, originaire de Suède mais connu dans les pays scandinaves, qui a le premier, en 2007, produit des des dessins satiriques présentant le prophète de l’islam Mohamed.

La fusillade a visé le lieu où se tenait un festival de BD (Bande dessiné) à Copenhague (Danemark). Les coups de feu ont commencé lors de la conférence sur la liberté d’expression.

Les blessés, et le 1er mort déclaré est citoyen dont l’identité est inconnue, sont des policiers qui tentaient de protéger les lieux où se tenait l’activité culturelle, d’un débat de société des plus pertinents dans l’actualité mondiale.

Alors l’artiste danois a été évacué par ses gardes du corps, car il vit sous protection depuis des années... Dans un Twitt du diplomate français, il annonce qu’il était présent et est vivant. Le voici :

Le plan pour la position exacte du centre culturel.

Répondre à cet article