POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Une vidéo d’Arabie Saoudite où l’image écornée de l’islam



A deux pas de la tombe du prophète, Charlie-Hebdo était absent !


mercredi 21 janvier 2015
par Gros Emile


L’heure est venue aux musulmans de se demander si le royaume de l’Arabie Saoudite peut encore abriter les lieux et les vestiges saints de l’islam ? Nous vous épargnons le partage monarchique et familial du pouvoir, c’est fastidieux de présenter comment est dirigé ce pays. Le régime saoudien vient cette fois de montrer un brin de vérité : une vidéo comme rarement on arrive à fuiter de l’opacité régnante.

Voir en ligne : Notre dossier : Arabie Saoudite

La barbarie à deux pas de la tombe du prophète Mohamed, voila une réalité choquante et un comportement qui fait de l’islam la religion des ténèbres. Quand on citerait dorénavant le royaume d’Arabie Saoudite, c’est aussi un régime qui cache de telles images insoutenables et déshumanisées. Cette vidéo, frauduleusement filmée, sera peut-être retirée dans l’avenir... Elle est unique pour sa qualité.

Qui peut encore nier l’actuelle apparence de l’islam, quand auprès de son lieu de pèlerinage le plus sacré, existe et se pratique une telle cruauté ? Non ce n’est pas Charlie-Hebdo qui nous livre ces images, plus troublantes d’une religion, l’ISALM, désormais qui sera toujours et davantage perçue comme antipathique, voire asociale.

La décapitation, le lundi 19 janvier 2014, d’une femme accusée de meurtre, a été filmée discrètement dans un lieu qui est une plateforme couverte de bitume. L’emplacement semble être une rue, un aéroport ou un parking. Le court film a été mis en ligne le 14 janvier, telle une perle journalistique. Ou bien un contenu jamais mis en scène de cette manière, avec des images parlantes.

Il va sans dire que la proie est une birmane, une étrangère. Et l’accusation, en elle-même, est paranoïaque et intenable : reconnue coupable d’avoir tuée sa belle-fille, après avoir sexuellement abusé d’elle pendant sept ans. Une vraie salade est aussi son jugement.

Ce genre d’exécutions est fréquent en Arabie Saoudite. Il est difficile de les filmer comme journalistes, tellement l’interdit est rigide. Les coups de fouets, comme les 50 sur un quota de 1000, donnés à un blogueur en début de l’année 2015, s’effectuent aussi sur une quelconque place publique. Elles sont plus nombreuses, un châtiment plus étendu.

Notre article : Blogueur Saoudien Raif Badawi condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans de prison

Les libertés d’expression et de conscience dans la pire monarchie du Monde Arabe

Il faut reconnaitre qu’une telle vidéo, frappante par la clarté de l’image et du son, colle à l’actualité du terrorisme islamiste que la monarchie des Ibn-Saoud a toujours parrainé. En terre d’islam, en terre sainte, tant d’horreur ! A qui la faute ? Et les musulmans ne réagissent pas.

Par ailleurs 1 à 5 cas sont passés au coup tranchant du sabre chaque semaine, selon des estimations avancées par divers observateurs qui alertent de leur augmentation du fait des mutations sociales et des fléaux qui les suivent. Maintenant cette séquence vidéo s’adresse aux musulmans qui restent ensemble, et au niveau de leurs principaux symboles, le filon d’une certaine islamophobie !

Répondre à cet article