POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Familles Luther King & Kennedy demandent au congrès et à la justice de refaire les enquêtes

La série d’attentats non-élucidés des années 60 aux Etats-Unis n’est pas la "théorie du complot".

mardi 22 janvier 2019
par Hugo Mastréo


Quatre meurtres politiques majeurs ont traumatisé la vie américaine. Ils ont tous eu lieu pendant les années 1960. Et ont jeté une ombre exécrable sur le grand pays pendant des décennies. Ces actes, continuant de donner une image de plus en plus sombre, associent aux forces occultes qui les ont commandités et même directement commis, une (ou plusieurs) inconnue(s). Avec l’année 2019, l’ouverture d’une campagne visant à faire la lumière sur de sombres secrets nationaux a pris son élan.


Voir en ligne : Notre dossier USA

Ces attentats ont visé des personnes qui avaient certainement la carrure de pouvoir faire des Etats-Unis autrement que ce qu’ils sont devenus après leurs morts. Pour encourager le Congrès ou le ministère de la Justice à rouvrir les enquêtes sur les quatre principaux actes de violence politique, des membres de famille des victimes demandent leur droit. Une déclaration vient, encore une fois, briser la chape. La loi sur la transparence de 1992 concerne les documents sur l’affaire Kennedy, mais plus loin une doléance est lancée d’après ce communiqué, lire ICI du "comité vérité et réconciliation".

- L’utopie socialiste intéresse les capitalistes américains, mais ça coûte plus cher ! mardi 22 janvier 2019

Ce qui hante depuis des années le peuple, dirigeants et institutions des Etats-Unis, sont les assassinats qui sont des coups concertés contre la démocratie pour que la domination de classe s’ancre et demeure. Ici dans des cas précis et nombreux, même si on essaie de réduire tous ce qui ne plaît pas à la « théorie du complot », l’éclatement de la vérité dit que des forces obscures ont bien commis ces crimes.

Les conséquences de ces éliminations physiques de personnalités que sont celle du président John F. Kennedy, de Malcolm X, de Martin Luther King, et du sénateur Robert F. Kennedy, sont à apprécier selon la fausse démocratie vécue aux Etats-Unis. Ces attentats restent tragiquement à élucider, alors qu’on cite la justice comme meilleure au Monde. Mais comme le temps passe, on tente de comprendre quel était ce cycle macabre où ont été tuées des figures qui sont symboliques aussi ?

Et au regard de sa composante ainsi que de son objectif, la demande de vérité ne sera pas abandonnée de sitôt, tant que son concept est d’atteindre le droit inaliénable des familles. La vérité n’est obligatoirement pas première à se faire admettre, devant l’emprise de forces politiques et d’argent. Mais viendrait après que moult actes de transparence cherchent et atteignent à lui faire sa vraie place.

- J. F. Kennedy : à la mémoire de ses victimes 22 novembre 2013

- L’assassinat de John F. #Kennedy, à la source de la théorie du complot 24 octobre 2017

Plus de 60 citoyens américains, tous de haut rang pour leur profil d’intellectuels, ont appelé le Congrès de leur pays à rouvrir les enquêtes sur les assassinats qui marquent à jamais la mémoire des USA. Dans une déclaration de ce groupe, qui s’auto-désigne « le Comité vérité et réconciliation », ils attirent l’intention également pour qu’une enquête publique soit diligentée sur « les quatre grands assassinats des années 1960 qui ont eu un impact désastreux sur le cours de l’histoire américaine ».

En effet lors d’une même décennie ces morts reflètent grandement la destination qui a été tracée, ou empêchée, pour les Etats-Unis. Notamment les guerres qui sont venues dès les années 60, comme des causes de ces actes. On évalue donc que ces assassinats de John F. Kennedy, Malcolm X, Martin Luther King Jr. et Robert F. Kennedy, ont visé des responsables qui tentaient chacun à sa manière de détourner les États-Unis de la paix et le désarmement.

Alors depuis aussi la violence interne a explosé. Elle a provoqué depuis et jusqu’à actuellement que les prisons du pays soient plus remplies pour des différences raciales et selon des populations ayant subi les exclusions des couches sociales.

Différentes actions sont prévues pour faire éclater la vérité. Même si les initiateurs ne se remettent pas entièrement à ce que leur résolution arrive à ses fins, ils aspirent à ce que le public les suive, avec des pétitions et d’autres méthodes. Ils demandent à ce que les institutions, dont la justice et le Sénat, reviennent aux enquêtes. Ces appareils sont tenus, plus que jamais, d’élucider ces meurtres.

Répondre à cet article