POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > Editoriaux / Opinion > Editorial, opinion, point de vue, déclaration, paix, pertinente, monde, (...) > commentaires, divers, diversité, pluralité, création d’idée, innovation (...) > L’activisme du journalisme avec la lumière des datas.

L’activisme du journalisme avec la lumière des datas.

L’indépendance des chapelles et les sources à recouper.

mercredi 22 janvier 2020, par N.E. Tatem

Ecouter l’article.

Pour réaliser une information qui soit utile à la population, il n’est pas question de préalables politiques, y compris pour le parti qui est idéologiquement proche. Impossible relier notre journalisme de données à quiconque. Nous traitons tous de la même manière. Les datas que nous obtenons et que nous utilisons pour exposer des faits, afin que ceux qui consultent les contenus de Populi-Scoop en tirent des intérêts, clarifient nos principes et notre opinion.

Aux dernières nouvelles, il existerait seulement le journaliste militant de gauche. Celui de droite serait même intègre, pour ne pas exprimer sa sensibilité, y compris quand elle est fasciste. Et plus il ne proclame pas ses choix et sa désignation de « communiste » les initiatives qui gênent, plus ils persuadent. Mais finalement les sujets parlent sur leurs auteurs et révèlent qui fait quoi ?

- Les datas dans la lutte contre la corruption et l’utilité du journalisme en démocratie
samedi 22 juin 2019

La question du timing du travail d’un journaliste est beaucoup plus importante qu’il ne paraît. Parler de cinéma ou de football au temps du choléra, c’est tenir compte de ce qui intéresse les maîtres ou les citoyens ? L’activisme journalistique existe, mais ce n’est pas ce qui motive l’investigation. L’ordre du jour d’une salle de presse apparaît après publication, le préjugé préalable s’estompe au regard du résultat.

S’il faut tenir un débat sur un journalisme, venant à naître pour ne dire avec platitude nouveau, le modèle du Web rompt avec l’ancienne pratique, soumise au monopole des détenteurs des organes. Le 4ème pouvoir connait la mutation qui fait la joie du public qui ne perd plus ses droits. L’auditeur et le lecteur peut répliquer, commenter et même démentir l’actualité, une métamorphose majeure.

Quand l’objectivité était cachée par l’impartialité qui a beaucoup de difficulté de se faire admettre comme honnête, les nouveaux outils digitaux (ou numériques) enfantent et rassemblent des expériences inédites. On ne peut tancer la mauvaise qualité les expressions de la communication de la société humaine qui pénètre la connexion décisive pour son destin, sa culture, son économie…

Chercher à donner l’information en l’aseptisant de la sensibilité de son auteur, était aussi une tentation pour ne pas colporter les opinions. En fait, il n’y aurait pas de place pour l’ me du rédacteur dans les pages ou bien les émissions des médias. Les journalistes le cherchaient et arrivent finalement à cet idéel, quand ils ont les données de leur côté.

- Plus de données visibles, préalable à l’étude pour usage à chaque cas
lundi 10 septembre 2018

Le bilan qu’on peut déjà dresser de l’usage d’Internet dans les produits du journalisme, c’est le regard des médias corporatistes qui est réservé aux affaires des grands pourvoyeurs de moyens financiers que les problèmes locaux. Ce n’est que la presse régionale n’existerait pas, c’est l’absence de transparence qui gagne avec inéluctablement l’explosion d’une forme de corruption enclavée.

Dans les classiques les éditoriaux et les pages de couverture sont utilisés trop souvent et depuis toujours pour raffermir la force des lois ou parler des gouvernements. Ces rubriques et devantures servent souvent, ou indirectement, pour des raisons bien banales aux associations d’éditeurs. Ils aident, pour faire pression pour des améliorations fiscales ou obtenir davantage de publicité institutionnelle.

Même avec le data-journalisme, comme auparavant, il est important d’avoir des sources à comparer pour produire une information. Certaines données sont impures, tronquées ou manipulées. Alors même si les conditions de pratiquer un journalisme indépendant sont plus accessibles aux citoyens, il convient toujours d’encadrer les sources notamment quand elles divergent et se multiplient.

Les sujets qu’étudie le journaliste sans préjugés ont aussi des sources. Il se confronte à traiter de délicats cas en étant militant, souvent avoir préféré qu’on désigne selon ses convictions. Après la publication il peut assumer ses positions. Mais pas pendant une enquête et il ne peut travailler avec les militants différemment qu’avec d’autres sources, malgré la tentation de réussir à tirer le ver du nez de son interlocuteur.


Voir en ligne : Notre dossier : journalisme - datas - données

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don