POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Le néonazisme contre les musulmans en occident, arrange le sionisme.



L’occident atlantiste glisse à droite, le terrorisme du « suprémacisme » devient un danger...


mardi 25 juin 2019
par Azouz Benhocine


Après le 11 septembre, le Monde est passé sous une nouvelle pensée, différente et opposée de la révolution gauchiste. Notamment en ce qui concerne la sécurité, après quelques décennies c’est le terrorisme domestique de l’estrême-droite qui surgit. Il y a aussi la culture du "fake news" dont cette essentielle réorganisation de l’opinion mondiale. Il s’est envisagé avec le terme "RIPOSTE", de poursuivre l’ordre donné à tous, pour que l’ultralibéralisme utilise tous les moyens afin de préserver son hégémonie.

Pour expliquer la trahison de l’entreprise de domination que justifiait son avancée scientifique de la civilisation, se permettant d’écraser les autres moins évoluées, il faut comprendre le rôle de la CIA et des grands capitaux qui se sont accaparé la presse traditionnelle. Mais Notamment l’utilisation de l’islamisme contre le socialisme puis de l’extrémisme de droite pour obstruer le passage du même adultérin allié, extrait de l’islam.

Hélas, dans les pays dont les populations se prennent pour éduqués, ayant des avancées scientifiques et vivant en démocratie, les démagogies des populistes y trouvent leur meilleur résultat. Ils ont réussi à faire adopter aux esprits de larges franges le sentiment antimusulman et anti-migrant, tel un acte de sauvegarde de leur identité. Et ont convaincu que le terrorisme et la criminalité associée à ces communautés est bien plus important que tout autre fait divers.

- Terroriste ou pas, quand les médias improvisent des priorités aux crimes... 30 octobre 2018

Sans être plus sanglante que la violence djihadiste, celle de la droite comme celle qui a eu lieu en Nouvelle Zélande dernièrement, avec l’attaque de 2 mosquées par un inspiré des discours en France. Brenton Tarrant, l’auteur, qualifié terroriste australien d’extrême droite, a parcouru des milliers de kilomètres à travers l’Europe. Il a fait des dons à des mouvements anti-immigrés de droite en France et en Autriche. Son manifeste faisait référence à Trump parmi d’autres personnalités mondiales.

La nouvelle droite qui transforme fondamentalement le rapport de force au sein de toutes les sociétés, d’Europe et d’Amérique, où elle arrive aux centres névralgiques des pouvoirs. Elle ouvre la porte à une criminalité que la justice aura à plus à la gérer, sans tourner le dos aux sensibilités de la société, sans volonté de l’endiguer. Ou ira bien à l’encourager, comme une basique démonstration des mémoires qui lient aux populations venant de lointaines contrées !

C’est déjà une bien ancienne tradition de la politique tant en Europe qu’aux Etats-Unis, à moins que les historiens l’occultent quand des philosophes et des chefs de partis l’affichent. L’existence de l’islam dans cet occident dérangé aussi par la Russie et la Chine, certains musulmans sont fondamentalistes et favorables à un califat ou à d’autres idées radicales. Mais, il faut le préciser, ce n’est pas un sentiment majoritaire, même parmi cette communauté minoritaire, où résistent dans l’hostilité les musulmans laïcs et les athées.

- En 2019, les USA massacrent femmes et enfants, plus que les terroristes. 27 avril 2019

Avec des faits qui prennent de l’ampleur, les réseaux du Web s’imprègnent davantage de la criminalité. Facebook, en particulier, a une responsabilité grandissante, compte tenu de son rayonnement. Si les violences islamistes sont maintenant bien comprises, il y a nécessité de « former » les algorithmes d’IA (intelligence artificielle) sur des données liées à la violence de droite. Et pour également de sanctionner et de supprimer les utilisateurs qui promeuvent le « suprémacisme » blanc et d’autres idéologies dangereuses, comme ils supprimeraient du contenu lié à l’État islamique.

Les peurs de la migration, en particulier de la migration musulmane, se sont accumulées au sommet ou en tête des phobies collectives. Malgré que les nouveaux arrivants ne soient pas tous musulmans, ces étrangers cherchent à saper la civilisation occidentale chrétienne. Et comme ils ne propagent pas le mélange racial, l’homosexualité et le féminisme, les incitations contre les étrangers brandissent les dangers de la délinquance.

Répondre à cet article