POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La menace de Baghdad, à partir de Doulouïya, recule



La seule avancée sur le terrain de la lutte contre le Daesh en Irak


mardi 30 décembre 2014
par jaco


L’offensive de l’alliance de l’OTAN, et de ses partenaires, contre le Deash n’a pas encore prouvé son efficacité. Voire elle n’a pas justifié son existence, pour prévenir les génocides et autres massacres commis encore par les terroristes. Mais les forces présentes au sol, c’est-à-dire les irakiens, aidées par les frappes aériennes de l’armée irakienne et non ceux de l’alliance internationale, viennent de réussir une avancée non-négligeable, avec la pénétration de la bourgade de Doulouïya, au nord de Baghdad. C’est l’une des percées, pourtant non encore une victoire totalement accomplie, des plus significatives...

Voir en ligne : Notre dossier : IRAK - Daesh

Cette ville prise depuis quelques mois les mois par les hordes du Daesh servait à la concentration des moyens, hommes et équipements militaires, des terroristes afin de donner l’assaut final sur la capitale. la ville qui est considérée comme moyenne par rapport aux autres cités du pays, est passée ces derniers mois tantôt aux mains des jihadistes tantôt aux mains des forces irakiennes. Mais il y a près d’un mois et demi, l’EI avait réussi à y reprendre les zones dont il avait été chassé par l’armée.

Doulouïya se situe à 90km au nord de Baghdâd, delà se préparait l’attaque de prise la principale ville d’Irak, sa capitale. Elle relie les provinces de Diyala (est) et Salaheddine (nord), se situant au sud de la ville de Samarra qui abrite l’un des principaux mausolées chiites. L’armée, composée plus de chiites, a enregistré ces derniers mois plusieurs succès. Elle a reprss la ville de Baïji (nord) et le barrage de Mossoul, le plus important du pays, ainsi que d’autres secteurs moins significatifs.

Doulouïya, une ville stratégique pour protéger la capitale qui attendait l’assaut du Daesh...

L’offensive, préparée depuis quelques semaines, a été donnée vendredi 26 décembre par un ensemble de corps engagés dans la lutte antiterroriste. Il s’agit de policiers, d’éléments combattants non structurés, de miliciens armés, de membres de tribus et de forces spéciales de l’armée irakienne, qui a aussi pilonné, avec son aviation ,les points de concentration des groupes du Daesh.

Ils ont réussi à renter par le nord de cette ville, après que cette opération a été déclenchée par tous les axes possibles qu’offrait le terrain. Les responsables militaires irakiens ont noté que l’avancée s’est faite sur plusieurs points et espaces de Doulouïya, après avoir réussi à prendre plusieurs villages du sud de celle-ci. Ils cherchent désormais à consolider leurs positions avant de se lancer en direction du centre de l’agglomération, pour déloger les derniers groupes terroristes qui sont cernés.

Une dépêche de l’AFP a révélé que la prise de l’aéroport s’est aussi réalisée, expliquant que les forces irakiennes tentaient de resserrer l’étau autour des jihadistes, encore cachés au centre de la ville. L’ouverture de ce front est certainement une intervention stratégique importante dans le recul de la menace du Daesh.

Répondre à cet article