POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Sport : Le corps et l’esprit. > Jessica Bélanger et Nastia Liukin parlent de la victoire de la (...)

Jessica Bélanger et Nastia Liukin parlent de la victoire de la canadienne



Voici une entrevue exclusive avec les deux gymnastes.


samedi 8 novembre 2008
par France Desrochers


Ce dont nous parlons depuis plusieurs jours, c’est de l’exploit que la jeune québécoise de 14 ans a réalisé, face à sa grande adversaire, la championne Olympique en titre, l’américaine Nastia Liukin.

Nous présentons alors en exclusivité deux entrevues que nous avons réussi à décrocher avec les deux gymnastes :

- Comment te sent-tu par rapport à ce que l’on dit sur ta << défaite >> de mardi ?

LIUKIN - Je vois cela comme un apprentissage. J’ai sous-estimé une gymnaste talentueuse que je ne connaissais pas. Je le regrette.

- Crois-tu que si tu ne l’aurais pas sous-estimé, tu aurais eu la deuxième position ?

LIUKIN - Non, pas du tout car sa routine était beaucoup plus complexe que la mienne et si j’aurai eu à faire cette routine, j’aurai échoué.

- Vas-tu alors la rendre un peu compliqué, maintenant que tu as un peu plus de compétition ?

LIUKIN - Probablement, j’y songe car je vous à tout pris garder mon titre de championne de monde cette année. Et maintenant qu’il y a une nouvelle gymnaste qui me menace, il faut agir en conséquence. Je vais me battre pour cette place...

- Crois-tu que Jessica Bélanger mérite de compétitionner contre toi aux championnats du monde ?

LIUKIN - Oui. Elle est très jeune c’est vrai mais elle est incroyable. Je n’en ai pas cru mes yeux lorsque je l’ai vu aux bars assymétriques... Mon père et moi avions très peur. On ne savait pas quoi croire.

- A-t-elle de l’avenir selon toi ?

LIUKIN - Sincérement, aux bars assymétriques, je la verais gagner une médaille aux prochains Jeux Olympiques. Quant aux autres appareils, je crois qu’il lui manque de la maturité dans ses routines.

- Savais-tu que tu étais un exemple pour cette jeune gymnaste ?

LIUKIN - Je l’ai rencontré et j’ai étonné à qu’elle point elle était énergique et amicale. Plusieurs autres gymnastes de l’équipe américaine vous le diront... Elle nous encourageait, elle souriait, elle était très positive... Je suis fière d’être son exemple mais elle est un exemple de courage et de persévérance à mes yeux. Faire les championnats du monde à 14 ans, c’est tout un exploit !

- Est-tu confiante pour cette grande compétition de cette été ?

LIUKIN - Bien sûre ! Je vais prouver à tout le monde que j’en suis capable. Je vais travailler ! Je vais persévérer ! J’ai de la volonté et je le veux plus que tout.

- Tout les médias parlent de toi depuis quelques jours, mais nous voulons savoir comment tu te sens ?

BÉLANGER - C’est un rêve qui se réalisa. Je suis vraiment confuse ! Beaucoup de gens en parlent, ce qui vient gênant... Je ne croyais pas avoir fait un tel exploit. Cette évenement a augmenté ma confiance en moi.

- Va-tu doubler tes efforts par rapport à la gymnastique dans les prochains mois ?

BÉLANGER - Je n’ai jamais fait de la gymnastique pour devenir une vedette. Je le fait depuis 10 ans avec toujours deux buts en tête : aller aux Jeux Olympiques et m’amuser.

- Après 10 ans, n’as-tu pas envie parfois de changer ?

BÉLANGER - C’est une passion qui ne s’arrêtera jamais. Mais par-contre, j’ai eu l’envie de changer il y a un an et j’ai essayer un nouveau sport qui est le volleyball. Le concept de sport d’équipe me plaît énormément et j’adore cela.

- Est-ce que cette même équipe te supporte, ou persiste à dire que le volleyball est plus important ?

BÉLANGER - La majorité m’encourage. Sans eux, je ne sais pas si j’aurai réussi... Elles sont ma famille. Le volleyball est très important pour elles mais elle sont toujours de mon côté... C’est toujours sur elles que je me fis lorsque ça va mal. On forme une équipe formidable !

- Comment gères-tu ta popularité ?

BÉLANGER - (rires) Je ne crois pas être si populaire que ça ! Je ne fais qu’un sport que j’aime et c’est tout. Je vais continuer dans cette voie toute ma vie !

- En un mot, comment décrirais-tu la gymnastique ?

BÉLANGER - Défi

- Qu’aurais-tu à dire sur se qui s’est passé aux sélections ?

BÉLANGER - J’ai montrer au monde que j’étais capable de réussir dans de grandes compétitions. J’ai prouvé à ces juges que je méritais ma place aux championnats du monde. J’ai prouvé à mes entraîneurs que tout le temps qu’elles avaient investi servit à quelque chose. J’ai prouvé à ma famille et à mes amis que grâce à leur support, j’ai pû atteindre un de mes plus grands objectifs !