POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Et si Ennahda acceptait de quitter le pouvoir.. ?



l’ère de la terreur est aux horizons de la Tunisie !


vendredi 27 septembre 2013


Ainsi si Ennahda venait à quitter le pouvoir, le pays basculerait entre les mains de la mafia, la mafia meurtrière… Cette mafia qui somnole en ce moment quelque part dans le pays et qui guette en effet ce moment propice pour sortir de sa torpeur, en vue d’allumer la discorde partout et semer la zizanie entre le peuple d’une même nation…

Voir en ligne : TOUS Les articles du Dr Mohamed Sellam sur POPULI-SCOOP

Ennahda abdique-t-il enfin dans l’intérêt du pays ? Je ne le crois pas… Mais il est fort probable qu’il accepte en dernier ressort un compromis mais toujours à son profit… un compromis où il croyait gagner plus qu’à perdre, puisque en tout état de cause. Ennahda toujours coriace comme il était, ne sera pas prêt à démordre, en brandissant tout haut, le prétexte de la légitimité. Une légitimité d’ailleurs révolue et n’a plus de raison d’être depuis des mois…

L’intérêt de la nation ? Il n’en a cure, c’est son propre intérêt qui compte avant toute et qui prime sur toute chose, seul et unique stimulant dans toutes ses actions politiques qu’il entreprend sur la scène… Ennahda est un monument d’égoisme farouche,une source de haine et de rancune inépuisable…et ne mourra que par ce vice qui tapit dans son sein depuis longtemps..

Les hommes d’ennahda sont plus capables de malversations,déprédations ouvertes,concussion et exactions,aliénations et manipulations psychologiques, que d’autres politiciens du pays.

Tous les vices et travers des hommes politiques se trouvant réunis et comme incrustés foncièrement dans l’âme des hommes d’ Ennahda. Opportunistes hideux, venus on ne sait d’où, n’ayant rien comme bagage politique et culturel, à part la ruse et la fraude, sachant à peine lire et écrire un verset coranique. L’esprit obtus et le cœur sec, ils se trouvent comme par miracle au milieu d’une fortune insoupçonnée… Une fortune mise sous leurs mains qu’ils commençaient à grignoter avec voracité…

Or les malversations,les déprédations, concussions et exactions sont désormais monnaie courante dans leur milieu… Ils ont essayé de tout sans remords ni vergogne et avec de l’argent, ils se sont lancés dans la corruption du peuple, qu’ils tentaient de suborner et de réduire à leur merci ,usant tout de go des moyens fallacieux pour attirer leur adhésion au parti…

De mèche avec Ennahda, Al-Qaeda se mettra à l’œuvre pour pilonner les positions du nouveau régime…

L’islam est comme un virus qui a pour siège le cœur du musulman… Un virus indéracinable, car il est né dans l’être dès les premiers moments de son éclosion dans la matrice maternelle… Or, Al-Qaeda est un phénomène occulte qui entretient en sourdine ce virus et lui donne le stimulant nécessaire pour le galvaniser et le maintenir vivace aussi longtemps que possible…

Ennahda n’est qu’un prototype d’Al-Qaeda ou plutôt une espèce de scion. Bourgeonnant sur la base d’ Al-Qaeda, Ennahda se replie sur lui-même et se trouve acculer à reprendre sa place en dehors des coulisses de la politique. Al-Qaeda se manifestera pour tenter d’abattre les adversaires d’Ennahda pour leur mettre le bâton dans les roues et pour les empêcher coûte que coûte de travailler en toute tranquillité…

Ennahda s’inspire d’Al-Qaeda dans toutes ses décisions. Puisque Al-Qaeda, comme chacun sait, possède la base idéologique d’un islamisme radicale, fondé dans son essence sur la terreur et qui sustente en permanence les mécanismes et les rouages de la machine nahdhaouie…

Des troubles, des conflits et des assassinats tous azimuts se multiplièrent dans le pays…

Ainsi si Ennahda venait à quitter le pouvoir, le pays basculerait entre les mains de la mafia la plus meurtrière… Cette mafia qui somnole en ce moment quelque part dans le pays et qui guette en effet ce moment propice pour sortir de sa torpeur, en vue d’allumer la discorde partout et semer la zizanie entre le peuple d’une même nation…

Donc, nous répétons que confier le pouvoir à ces islamistes pour un temps puis, selon les canons de la démocratie, le leur enlever, ce ne sera pas chose aisée… On doit s’attendre à des moments sombres, disons plutôt une ère d’ affrontements, de déchirements, de conspirations souterraines et de conflits interminables qui mettront le pays à feu et à sang…

Les islamistes, féroces par nature, intransigeants par doctrine, ne vous laisseront pas en paix tant qu’ils ne recouvriront pas leur autorité perdue…

Dr mohamed Sellam

Msellam83@yahoo.com

Portfolio

l'auteur au milieu de ses amis