POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


B.P. aux USA, la leçon de l’innovation économique sera verte.



Barack Obama interpellent ses électeurs pour une nouvelle donne.


mardi 22 juin 2010
par Gros Emile


L’Amérique ne sera que plus verte après la catastrophe de BP. La roue de l’histoire peut être boostée, prendre de l’accélération, pour créer une nouvelle page et y inscrire dessus que la fibre écologique va enfin être dans l’idéologie de la patrie de l’oncle Sam. Tel le virage amérucain...

Voir en ligne : Quand les juifs américains partisans de la paix au Proche-Orient lèvent leurs têtes…

Nous en sommes au débat de la surconsommation des énergies par la première puissance mondiale, et c’est déjà les décisions pour l’avenir. Les fossiles qui brûlent sont la première source de tant de lumières, mais cette fois la nature a pris le dessus. Ne fallait-il simplement pas déranger les tréfonds de la mer qui sont l’habitat des poissons, des oiseaux et bien d’autres âmes sans défenses.

La communication de la Maison Blanche, comme le montre cette intervention du président lui-même, vient de se déployer annonçant la grande mutation idéologique. On avait pressenti, l’actuel occupant du bureau ovale, légèrement à gauche. Plus enclin à discuter avec les prétendus ennemis du monde occidental, le 1 milliards et 300 millions de musulmans, il en a parlé et quelques changements se sont opérés vis-à-vis d’Israël au centre du clivage avec ce monde arabe gangréné par une pseudo-idéologie théocratique appelée « l’islamisme ».

Nous voilà avec le fait divers de BP, devant une nouvelle donne. Les Etats-Unis rejoignent le combat contre le péril d’un changement climatique provoqué par les humains. Les voilà dans le cœur de l’innovation mondiale, car ce pays a la faculté de reprendre ses leaderships économiques. Et ils tendent à rendre plus vertes les activités humaines. Et surtout ce qui augure de bie, c’est qu’ils adoptent désormais la voie qui les soustrait à la dépendance du pétrole qui leur vient de l’étranger.

Quand les juifs américains partisans de la paix au Proche-Orient lèvent leurs têtes…

Au-delà des énormes réserves qui leurs sont affidés d’une manière ou d’une autre, comme en Irak, devant bien les chinois dont l’essor effréné les rend de plus en plus gourmands. Ce pas écologique devançant les pays émergeants, donne à l’économie verte une image de progrès quoique pensent encore les socialistes embourbés, dans la lutte des classes, jusqu’aux nez dans le contexte de la crise financière et spéculative. L’humanité prend un tournant, il faut bien l’espérer.