POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Editoriaux / Opinion > Editorial, opinion, point de vue, dclaration, paix, pertinente, monde, histoire, > Peut-on critiquer Israël ?

Peut-on critiquer Israël ?

En quoi les sionistes sont-ils lgitims pour instrumentaliser lantismitisme ? ----- Par Pierre Stambul

vendredi 2 juillet 2010, par populiscoop

Lexpulsion des Palestiniens de leur propre pays sest faite, il y a 62 ans. Ce nettoyage ethnique (800000 personnes expulses de leur propre pays) sest ralis avec la complicit de la communaut internationale. Aprs des sicles dun antismitisme europen jalonn de nombreux pogroms, et immdiatement aprs le gnocide nazi qui a entraîn la mort de 6 millions de Juifs (la moiti des Juifs europens), lOccident sest dbarrass de sa responsabilit sur le dos du peuple palestinien qui navait jou aucun rle dans cette perscution.

Alors que la dcolonisation (certes trs imparfaite) a t la rgle partout, la question palestinienne volue contre-courant. Plusieurs facteurs bloquent toute solution. Il y a la manipulation de lhistoire, des mmoires et des identits. LEtat dIsral et celles ou ceux qui soutiennent sa politique nient le crime fondateur, les droits du peuple autochtone, voire mme lexistence de ce peuple. Pour eux la lgitimit dun Etat qui sest proclam Etat Juif et refuse toute citoyennet aux autres habitants de la rgion est indiscutable et les Palestiniens sont des intrus. Ils en sont toujours aux mensonges initiaux : une terre sans peuple pour un peuple sans terre , du dsert, nous avons fait un jardin , les Arabes sont partis deux-mmes et ils dfendent contre toute vraisemblance historique lide quaprs 2000 ans dexil, les Juifs sont retourns dans leur pays.

Le sionisme est devenu une idologie totalitaire qui prtend parler au nom de tous les Juifs. Depuis des annes, une technique sest bien rode. Quiconque critique Isral et sa politique, quiconque dfend les droits du peuple palestinien, est forcment un antismite sil nest pas juif et un tratre ayant la haine de soi sil est juif. Quiconque dit ce qui est luvre : nettoyage ethnique, colonialisme, apartheid, crimes de guerre est forcment un ngationniste nostalgique dHitler.

Tratre ou complice ?

Refusant davoir le choix entre tre complice ou tre un tratre, je me sens donc somm de dire do je parle . Je suis n en 1950 dans le souvenir omniprsent du gnocide nazi. Mre ne Dvoira Vainberg, communiste rsistante dans la MOI, seule rescape dune famille nombreuse disparue (sans quon sache mme o et comment) en Bessarabie. Pre Yakov Stambul, membre du groupe Manouchian (lAffiche Rouge), en triangle avec Jozsef Boczor et Emeric Glasz fusills au mont Valrien. Il a t dport Buchenwald. Sa mre avait t 40 ans plus tt une survivante du pogrom de Kichinev. Jutilise volontairement mes origines pour contester tout droit des sionistes parler au nom de tous les Juifs ou au nom de lantismitisme et du gnocide.


Pierre Stambul, UJFP
envoyé par Pierre-Stambul. - Rencontrez plus de personnalités du web.

En 1948, Menachem Begin (le responsable du massacre de Deir Yassin) projetait de visiter les Etats-Unis. Les plus grands intellectuels juifs amricains de lpoque (Hannah Arendt, Albert Einstein ) avaient sign une ptition demandant au prsident Truman darrter ou dexpulser ce terroriste. Encore cette poque, le mot juif voquait Einstein, Arendt, Freud, Rosa Luxembourg et pas Liberman, Barak , Livni ou Ntanyahou.
Aujourdhui, on assiste un vritable acharnement consistant effacer ce pass, manipuler lhistoire, la mmoire et les identits juives. La caricature de ce hold-up, cest un avocat sioniste franais osant intenter un procs Edgar Morin pour antismitisme. Edgar Morin a t un grand rsistant et il a crit dans Vidal et les siens , partir de son histoire familiale, une tude de la trajectoire des Juifs venus de Salonique. Edgar Morin, comme de nombreuses personnalits franaises dorigine juive, trouve que la politique isralienne actuelle nest pas seulement criminelle pour les Palestiniens et suicidaire pour les Israliens, cest aussi une caricature dune histoire riche qui na rien voir avec le militarisme colonial actuel.

Sionisme et antismitisme

Lidologie sioniste est une rponse, fausse mes yeux, lantismitisme. En 1880, environ 60% des Juifs du monde entier vivent dans un seul pays : lempire russe et ils forment environ 10% de la population de la zone de rsidence entre Baltique et Mer Noire. La socit juive est en butte un terrible antismitisme dtat qui essaie de dtourner la colre populaire contre les Juifs. Une partie de la population juive abandonne la religion. Les ides rvolutionnaires influencent massivement les Juifs qui se sont proltariss et adhrent en nombre diffrents partis rvolutionnaires dont le Bund. contre-courant de ces ides, le sionisme considre que lantismitisme est inluctable, que la lutte pour la citoyennet ou lgalit des droits na aucun sens et que la seule solution est la fuite et la colonisation de la Palestine. Ds le dpart, le sionisme est une thorie de la sparation : juifs et non juifs ne peuvent pas vivre ensemble. Ds le dpart, les sionistes nont quun seul but : construire le futur Etat juif et ils ne participeront que de faon trs marginale aux luttes sociales, au combat pour lmancipation ou la rsistance antifasciste. Ds le dpart, le sionisme se sert de lantismitisme pour faire avancer son projet. Peu avant sa mort, Herzl rencontre un des pires ministres antismites du Tsar (Plehve) pour lui expliquer que lun et lautre ont les mmes intrts : quun maximum de Juifs quittent la Russie. La perscution antismite sera toujours dcrite, notamment plus tard par Ben Gourion, comme une aide dcisive pour convaincre les Juifs de partir en Palestine. Ds le dpart, les sionistes qui prtendent ragir au pire des racismes se montrent totalement ngationnistes vis--vis du peuple palestinien autochtone. Ils organisent sa dpossession bien avant le gnocide nazi et envisagent trs tt l’expulsion qui sera ralise en 1948.

Instrumentalisation du gnocide

la sortie du muse Yad Vashem de Jrusalem consacr au gnocide, un monument symbolise lissue rdemptrice selon les sionistes : la cration de lEtat dIsral. Certes, le projet de cration dun Etat juif naurait pas abouti et mme serait rest trs minoritaire parmi les Juifs sans le gnocide. Les Juifs qui avaient t considrs comme des parias en Europe, sont soudainement devenus ds 1945 de bons europens tablissant une tte de pont au Proche-Orient et il y a eu un consensus international pour soutenir la cration de lEtat dIsral et le nettoyage ethnique qui la accompagne.

Et pourtant, le sionisme a-t-il jou un rle notable face au nazisme et au fascisme ? En fait, aucun mouvement politique et aucun Etat na voulu ou su faire face cette rsistible ascension du fascisme. Les Occidentaux ont refus lintervention en Espagne, ont sign les accords de Munich et plus tard pendant la guerre, nont rien fait pour empcher lextermination des Juifs. Les Sovitiques ont sign le pacte germano-sovi tique. Ne parlons pas du Parlement franais qui a vot les pleins pouvoirs au Marchal Ptain.

Mais les sionistes nont pas fait mieux et les faits qui suivent sont facilement vrifiables.

Lidologue du courant rvisionniste du sionisme, Vladimir Jabotinsky tait un admirateur du fascisme italien et les mthodes quil a prconises ds 1930 (le transfert des Palestiniens au-del du Jourdain) sinspirent du fascisme. Quand en 1933, les Juifs amricains organisent un boycott contre lAllemagne Nazi, Ben Gourion le brise aussitt. Lorganisation sioniste mondiale aura un bureau en Allemagne nazi jusquen 1941 et les Nazis favoriseront lmigration des Juifs allemands ou autrichiens expulss vers la Palestine (avec transfert de fonds) alors que la grande majorit dentre eux prfraient partir en Occident. Pire, celui qui sera Premier ministre sous le nom dItzhak Shamir a dirig avec Stern un groupe terroriste qui assassinera de nombreux soldats britanniques entre 1940 et 1943, ce qui en dit long sur lintrt que ce groupe portait au gnocide en cours.

Il y a eu une rsistance spcifiquement juive pendant la guerre, essentiellement communiste et bundiste (dans la MOI avec d’autres, en Pologne avec linsurrection du ghetto de Varsovie). Les sionistes ny ont jou quun rle marginal.
Isral sest souvent prsent comme le havre de paix pour les Juifs aprs la guerre. Il ny a qu couter le discours de Sharon lors du 60e anniversaire de la libration dAuschwitz, expliquant que lextermination naurait pas eu lieu si Isral avait exist et accessoirement quAuschwitz justifiait ce quIsral inflige aux Palestiniens.

Il y a pourtant dire sur larrive des rescaps du gnocide. la fin de la guerre, des centaines de milliers dentre eux sont dans des camps de rfugis, essentiellement en Allemagne. Le Yiddishland a disparu. Ils attendent des visas pour lOccident que la plupart nobtiendront pas. En 1951, le dernier camp se rvolte en Bavire et les derniers rfugis sont expulss en Isral.

Ces rescaps seront trs mal accueillis en Isral. On opposera la prtendue rsignation des victimes face lextermination, lIsralien nouveau fier de lui qui se bat et dfriche son pays. Il reste aujourdhui un peu plus de 200000 rescaps en Isral. La moiti dentre eux touchent des pensions misrables et vivent sous le seuil de pauvret, en particulier ceux qui sont venus des pays de lEst. Rgulirement, des rabbins et non des moindres, insultent la mmoire des victimes en affirmant quils ont pch et que Dieu les a punis. Entre deux injures racistes contre les Palestiniens, le grand rabbin Ovadia Yossef, idologue du parti Shass (Salah Hamouri est accus sans preuve davoir voulu attenter sa vie) sest plusieurs fois livr des diatribes contre les victimes du gnocide.

La question du racisme en Isral

Pourquoi les institutions communautaires juives, si promptes voir partout lantismitisme sont-elles aussi silencieuses face au racisme et aux discriminations en Isral ?

Il existe un racisme institutionnel contre les Palestiniens. Ceux qui ont la nationalit isralienne dans un Etat qui se dit juif et dmocratique vivent les discriminations au travail (un grand nombre de mtiers leur tant interdits), au logement, la possession de la terre dans un pays o lgalement , 98% des terres sont rserves aux Juifs. Plus de 60 ans aprs la cration de lEtat dIsral, plus de 100000 Bdouins du Nguev vivent dans des bidonvilles en plein dsert. Leurs villages non reconnus sont dtruits. Ils nont pas le droit de construire en dur, ils nont ni route, ni eau, ni lectricit, ni cole. On dtruit leurs maisons ds quils construisent en dur.

De trs nombreux dirigeants israliens profrent rgulirement des injures racistes qui sont parfois des appels au meurtre contre les Arabes en toute impunit. Dans le cadre du choc des civilisations et de la guerre du bien contre le mal , les mdias israliens considrent le Hezbollah ou le Hamas comme des tres dmoniaques. Do lindiffrence de lopinion isralienne face aux crimes de guerre commis au Liban (2006) ou Gaza (dcembre-janvier 2008-9).

Que dire des Juifs sfarades ou Mizrahis venus des pays musulmans ? Avant lavnement du sionisme, ils navaient jamais connu quelque chose dquivalent lantismitisme europen. Au contraire, quand les Juifs ont t expulss dEspagne, ils ont t accueillis au Maghreb et dans lEmpire Ottoman. Cest la fois la construction dun Etat juif expulsant les Palestiniens et le colonialisme europen qui vont dstabiliser ces communauts. Bien sr, les rgimes arabes ou le colonialisme franais ont une responsabilit vidente dans le dpart de communauts vieilles parfois de 2000 ans. Mais la propagande sioniste a jou un rle essentiel. Il sagissait de donner au nouvel Etat isralien le proltariat qui lui faisait dfaut aprs lexpulsion des Palestiniens. Quand les Juifs hsitaient partir, tout a t fait pour les convaincre et par exemple les attentats de Bagdad de 1950-51 qui ont dcid la plus vieille communaut juive (celle dIrak) migrer, ont t raliss par des sionistes.

On a racont une histoire assez fantastique aux Juifs venus des pays musulmans : vous viviez dans des pays de sauvages au milieu des Arabes et les Ashknazes (les juifs europens) vous ont sauvs en vous offrant un pays . Ils se retrouvent aujourdhui coups de leur histoire, de leur culture, de leurs langues, de leurs racines. Les Juifs algriens qui taient des autochtones ont d quitter leur pays avec les colons cause du dcret Crmieux qui les a coups de la population musulmane en les faisant passer du ct des colons.

Les Juifs du monde arabe ont souffert ds leur arrive en Isral dun racisme violent. On les a envoys dans les rgions priphriques ou dsertiques. Ils ont occup les emplois les plus dvalorisants, et leur niveau de vie en Isral est trs nettement infrieur celui des Juifs europens. Dans les annes 50, des rayons X ont t expriments sur des enfants de Juifs marocains, on estime que le nombre de victimes tourne autour de 6000 morts. Il y a eu des rvoltes dont celles des Panthres Noires. Les Juifs du monde arabe ont t duqus adopter une histoire, celle de lantismitisme europen, qui nest pas la leur. Leur traumatisme, tre coup des Arabes avec lesquels ils avaient toujours vcu et tre dfinitivement loigns de leurs terres ancestrales, a t totalement ni et refoul. Sans pass, ni prsent, ni avenir, ils ont t une proie facile pour les partis de droite.

Enfin il est difficile dvoquer le racisme en Isral sans parler des Falachas. La fameuse opration visant les sauver tourne la farce sinistre. Il y a aujourdhui prs de 100000 Ethiopiens en Isral dont beaucoup nont rien voir avec le judasme. Ils subissent un racisme violent, et pas seulement de la part des autorits religieuses.

La socit isralienne est lunisson de loccident sur les questions du tiers-monde et des migrations. Plusieurs milliers de Sans Papiers venus dAfrique de lEst sont enferms dans des centres de rtention. Leurs enfants ne sont pas scolariss et le gouvernement construit une barrire entre Gaza et la Mer Rouge pour les empcher dentrer. Il y a en Isral des centaines de milliers de travailleurs immigrs notamment venus de lEst de lAsie et ils subissent les mmes discriminations que les immigrs vivant en Europe.

Devoir de mmoire ou devoir de soutien inconditionnel ?

Il aura fallu du temps pour que le nouvel Etat isralien ralise tout le profit quil y avait crer une religion du souvenir. La mmoire ne peut pas tre un devoir. La mmoire nest pas un rite. Elle a un sens vident, comprendre ce qui a produit les horreurs et faire en sorte quil ny ait plus jamais cela . Ce sens a t perverti.

Avec la cration du muse Yad Vashem et le procs Eichmann, lEtat isralien sest autoproclam seul dpositaire de la mmoire du gnocide. Cest lui qui nomme les Justes , celles et ceux qui ont sauv des Juifs. Tous les ans, chaque Isralien doit sarrter au garde--vous pour clbrer la Shoah et le voyage Auschwitz pendant les annes dtudes est obligatoire.

Et pourtant ! Ds les annes 50, pour pouvoir retrouver sa place dans le concert des nations, lAllemagne fdrale a dcid dindemniser les victimes juives du nazisme (pas les autres, pourquoi ?). LEtat dIsral a reu des milliards de marks qui ont jou un rle dcisif dans son dveloppement conomique. Or le chancelier Adenauer a un pass douteux sur la question juive et plusieurs de ses conseillers qui ont mis en place laide Isral sont des anciens nazis. Les Israliens ont ferm les yeux.

Aujourdhui cest pire. Un prsident polonais se fait lire avec le soutien dcisif dune radio antismite (Radio Marya) et il est dcrit par tout le monde comme un ami dIsral. Dans les pays baltes ou en Croatie, des partis hritiers des collaborateurs qui ont jou un rle majeur dans lextermination des Juifs, se retrouvent au pouvoir. Peu importe, ce sont des amis dIsral ! En France, des anciens du groupe fasciste Occident se retrouvent dans les Amitis France-Isral.

Aux Etats-Unis, les Chrtiens sionistes sont trs puissants. Ces intgristes affirment que les Arabes, cest Armageddon, cest le mal , que les Juifs doivent les expulser de la terre sainte, mais que bien sr aprs, ils devront se convertir au christianisme ou disparatre. Ce sont des antismites, hritiers de lantijudasme chrtien traditionnel. Les Chrtiens sionistes ont donn une aide financire dcisive pour coloniser la Cisjordanie et en particulier pour construire Maale Adoumim qui coupe la Cisjordanie en deux et qui rend non-viable dans ces conditions tout hypothtique Etat Palestinien. Bref, il faut le dire, la colonisation est finance par dauthentiques antismites.

Mais en Isral et chez ceux qui dfendent inconditionnellemen t les gouvernements israliens, le curseur sest dplac. Tous les dirigeants politiques ont proclam quArafat est un nouvel Hitler , que les Palestiniens sont les hritiers du nazisme (alors que, comme le montre Gilbert Achkar dans son livre les Arabes et la Shoah , les sympathies arabes pour le nazisme ont t rares, lexception du mufti Amin al-Husseini) . Le complexe de Massada fonctionne fond qui persuade les Israliens que les victimes, ce sont eux, et pas le peuple occup. On ne traque plus les antismites, on traque ceux qui critiquent Isral et qui sont forcment quelque part des antismites. On a pass sous silence en Isral le fait quen 2002, les plus grands intellectuels palestiniens (Elias Sanbar mais aussi Edward Sad et Mahmoud Darwish aujourdhui dcds) ont empch la tenue dun colloque ngationniste de Garaudy Beyrouth.

Lantismitisme aujourdhui.

Il ny a pas eu dans lhistoire un seul antismitisme. Il y a dabord eu pendant des sicles en Europe lantijudasme chrtien. Les deux religions ont t en concurrence au dbut de lre chrtienne et le christianisme est issu du judasme. Quand le christianisme devient religion dEtat, les perscutions antijuives commencent. Ce sont les interdits, notamment la possession de la terre, lenfermement dans les juderias ou les ghettos, les strotypes racistes, laccusation de dicide, les expulsions et les massacres de masse. Quand lmancipation des Juifs europens commence au XVIIIe sicle, cet antijudasme chrtien va se transformer en antismitisme racial. Tous les nationalismes europens ont en commun lquation simpliste 1 peuple = 1 Etat (ide reprise par les sionistes) et il y a un consensus antismite considrant que les Juifs sont apatrides et cosmopolites et constituent un obstacle la construction dEtats ethniquement purs. Cet antismitisme racial a produit les horreurs du nazisme.

Aprs 1945, cest principalement lextrme droite qui propage lantismitisme avec le renfort dun petit courant venu de lultra-gauche (Rassinier) qui nie lexistence de lextermination. Les principaux courants politiques naffichent plus lantismitisme davant-guerre, mais il ne faut pas se mprendre. Il ne sagit pas dun sentiment de culpabilit, mais dune joie que les Juifs aient un Etat et donc ventuellement quils puissent partir. Dj en 1917, Balfour, le crateur du Foyer National Juif tait un antismite. Son projet politique visait la fois crer une tte de pont europenne au Proche-Orient et se dbarrasser des Juifs europens.

Il y a aujourdhui un risque que se dveloppe une troisime phase de lantismitisme. Edgar Morin a utilis le terme dantiisralisme. partir du moment o les partisans de lEtat dIsral mlangent sciemment juif, sioniste et isralien, il est logique que les mmes confusions aient lieu dans les rangs de celles ou ceux qui dfendent les droits des Palestiniens.

Il est tout fait illusoire, face ce phnomne, dhurler lantismitisme aux cts de ceux qui nient les crimes commis par larme isralienne. La meilleure parade cette possible monte dun nouvel antismitisme, cest de faire ce que font les anticolonialistes israliens ou ce que fait lUnion Juive Franaise pour la Paix : montrer en tant que juifs que nous sommes solidaires des Palestiniens, parce que cette guerre nest ni une guerre raciale, ni un conflit communautaire, ni une guerre religieuse. Elle porte sur des questions universelles : lgalit des droits et le refus du colonialisme. Et nous sommes solidaires aussi au nom de notre identit et de notre histoire.

En mme temps, il existe et il a toujours exist en petit nombre dauthentiques antismites qui se dissimulent derrire le combat pour la Palestine. Je citerai les groupies dIsral Shamir, un curieux Isralien dorigine sovitique, le parti dit antisioniste dont le fondateur (Dieudonn) est devenu un familier de Le Pen ou le parti des musulmans de France . Ces groupes sont totalement infrquentables et faire un bout de chemin avec eux discrdite un combat men au nom des droits fondamentaux.

Lantismitisme est-il un racisme part , hors norme  ? Il la t car en gnral les communauts discrimines ne sont pas victimes dun gnocide systmatique. Mais lantismitisme actuel nest en rien comparable ce qua t lantismitisme des annes 30 ou 40 et par exemple en France, le racisme frappe beaucoup plus massivement les Noirs, les Roms et les Arabes.

La confusion organise

Quand lONU a publi le rapport Goldstone confirmant que les troupes israliennes avaient commis des crimes de guerre Gaza, des dfenseurs dIsral ont affirm quil sagissait dun rapport antismite. Richard Goldstone est pourtant un Juif sud-africain rput proche du sionisme.

Quand lassociation pour le bien-tre du soldat isralien (ABSI) na pas trouv de salle pour faire sa runion Lyon, celle-ci sest faite dans une synagogue. Mais si bien sr, une synagogue est caillasse, il sagira dun acte antismite.

Quand des militants se lancent activement dans la campagne BDS (boycott, dsinvestissement, sanctions contre Isral) initie par la socit civile palestinienne, ils sont accuss dantismitisme et menacs directement par la ministre de la Justice.

Quand un conseiller rgional interpelle M. Frche, prsident de la rgion Languedoc-Roussillo n, sur le soutien quil apporte la construction du terminal Agrexco, compagnie qui exporte les produits des colonies de Cisjordanie, il est trait dantismite.

Quand la plupart des lus franais vont au dner du CRIF et acceptent benotement des propos considrant que toute critique dIsral est antismite, on marche sur la tte.

a suffit ! Japporte publiquement mon appui et celui de lUjfp Madame Biermann, citoyenne luxembourgeoise engage, victime dune accusation infamante dantismitisme lance contre elle par le consistoire isralite. Oui, il existe un lobby qui use et abuse de lantismitisme pour interdire toute critique dune politique criminelle. Oui, face Etat qui se dit Juif, qui a install des colonies juives , qui prtend parler au nom de tous les Juifs et face des institutions communautaires ou religieuses qui sont devenues les auxiliaires de cette politique, il est logique et normal dinterpeller les Juifs. Le crime se fait en leur nom, et cest une des raisons de lexistence de lUjfp. Quils cessent de soutenir une politique criminelle et suicidaire et quils se souviennent de ce qua produit le soutien dun grand nombre de pieds-noirs lOAS pendant la guerre dAlgrie.

tous et toutes ! Ne vous laissez pas intimider ! Ne confondez jamais juif, sioniste et isralien ! Et rappelez-vous que ceux qui dfendent jour aprs jour et quoi quil arrive la politique isralienne nont aucun droit vous traiter dantismite. Dfendre les droits du peuple palestinien comme ceux de tout peuple est un devoir universel, quelles que soient nos origines.


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.