Accueil > Régions > 4- Projets locaux : Les grands travaux des régions. > L’économie verte en Afrique conjuguée au futur de son développement.

L’économie verte en Afrique conjuguée au futur de son développement.

Un rapport précise le contexte de crise climatique favorable au continent.

dimanche 7 août 2022, par Hugo Mastréo

L’avenir économique de l’Afrique sera des plus reluisants du fait des grands équilibres déjà en place. Une nature généralement encore préservée, si la dégradation ne s’accumule car elle commence, alors le réchauffement climatique alerte et aide pour ne pas sombrer. Des ressources naturelles, notamment de matières premières, convoitées par les puissances et leurs voraces sociétés. Des territoires moins peuplés et qu’il faut mettre en valeur qui inspirent à créer une agriculture étroitement liée à l’écologie et qui est déjà reconnaissable dans les pratiques existantes.

Depuis l’an 2000, la croissance économique moyenne en l’Afrique subsaharienne a souvent devancé le reste du monde. Alors que l’avenir est souvent perçu par l’élan dessiné dans et avec ce continent, ayant encore sa virginité en industrie notamment. Des questions d’un développement contrôlé surgissent pour la prudence écologique et la sauvegarde et la durabilité des richesses.

L’Algérie rejoint Afreximbank après 3 décennies de sa création.
2 juillet 2022

L’angle de l’agriculture est celui de l’anticipation qui se trace maintenant. Ce secteur contribuera également à stimuler l’industrialisation de nombreuses économies africaines. Cependant, la voie des usines et fabriques doit être tracée avec un équilibre prudent entre le développement économique et les efforts mondiaux d’atténuation des changements climatiques.

Actuellement, le continent contribue le moins à la crise climatique dont il est responsable que de 4 % des émissions de carbone, selon le « Center of Climate ». Et les solutions énergétiques sont présumées. Dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne, les industries agricoles et forestières sont les principales sources d’émissions de carbone.

A l’ONU, la "climat-conférence" sur le changement (COP26) en 2021, le constat est que divers pays africains et leurs gouvernements se sont engagés à un cadre, pour réduire émissions de carbone, en échange d’un financement qui leur permettra de passer à des économies plus vertes. La région étant confrontée à un nombre disproportionné de fardeaux et des répercussions du changement climatique. Il est dans l’intérêt des gouvernements de construire des économies encore résilientes.

De vastes ressources naturelles sont inexploitées dans la zone subsaharienne, ce qui présume une postérité du travail des sols et d’autres moyens. La prévision immédiate, traitant du présent, aide les économistes qui l’utilisent de plus en plus pour l’explication. Elle est réalisée avec les nouvelles technologies qui permettent de suivre en temps réel des indicateurs. Même si l’Afrique n’a pas cet outil, les regards suivent le contient.

2è partie : L’Afrique s’active à s’éclairer au temps de la transition.
15 novembre 2021

Des emplois verts possibles avec la transition énergétique.
19 avril 2022

L’ONU, par la voie de son organisation FAO (alimentation), dit que les capacités agricoles en Afrique seront essentielles pour garantir la production alimentaire et qu’elle soit au rythme de la demande mondiale. Plus de 60 % de la population mondiale a des terres arables non cultivées, elles se trouvent dans les savanes de la région et jouera un rôle clé pour nourrir la croissance mondiale population.

L’agriculture en Afrique en 2022
Une économie circulaire basée sur l’agriculture et orientée par l’écologie.

L’atout de territoires moins peuplés et qu’il faut mettre en valeur, inspire à créer une agriculture étroitement liée à l’écologie, c’est du même casting d’économie circulaire. Ce qui est déjà reconnaissable dans les pratiques existantes traditionnelles. Cette dernière évoque que les pertes et le gaspillage alimentaires seraient minimisés, grâce à des chaînes d’approvisionnement efficaces et des sous-produits, qui seraient recyclés dans le processus agricole pour régénérer la couche arable.

Cette agriculture verte, base de l’économie serait soutenue par les énergies renouvelables, pour alimenter les innovations technologiques telles que drones et systèmes d’irrigation à distance et sans fil. Ce qui sera, aux côtés de techniques agricoles durables telles que l’agriculture sans labour, l’avenir prôné mondialement.

Ces défis, selon OBG (oxford Business Group) devront répondre ensemble à l’alerte climatique mondialisée. L’efficacité est de maximisation les ressources grâce à la création d’une économie circulaire, ce qui sont au cœur de l’avenir de l’Afrique. L’agriculture est actuellement en plein essor. Elle est accompagnée par l’adoption des technologies et techniques qui sont toujours bas, mais deviennent une ligne de conduite.


Voir en ligne : Afrique

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?