POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanit > La rparation efficace de l’ADN bon pour la longue vie selon un squenage entier.

La rparation efficace de l’ADN bon pour la longue vie selon un squenage entier.

Signatures gntiques uniques, des gnes COA1 et STK17A, lies la protection des maladies de l’ge.

jeudi 20 mai 2021, par N.E. Tatem

Les gnes sont tous des "variants" hrits de leurs parents, mais l’ ADN peut changer tout au long de notre vie. Certains de ces changements, connus sous le nom de mutations somatiques. Ils se produisent dans des lignes cellulaires spcifiques dans tout le corps. Des chercheurs ont dcouvert que les personnes qui vivent au-del de 105 ans ont tendance avoir un bagage gntique unique qui rend leur corps plus efficace pour rparer l’ADN... Vieillir est une accumulation des dtriorations des cellules et rsulte sur des drglements du mtabolisme.

La terreur des maladies de lge que subissent les humains vient de connaitre une comprhension partielle qui une avance non ngligeable. Les variantes gntiques lies la rparation de l’ADN semblent contribuer une dure de vie plus longue. Les indices sur la longvit humaine viennent dtre comprises aprs une laborieuse tude.

Dure de vie : de nouveaux travaux pour ralentir le vieillissement.
mardi 15 dcembre 2020

Le vivre longtemps mobilise la science et les diverses corporations de mdecine. Mais ce nest gure facile de donner des rponses pour prolonger lexistence et en bonne forme physique. Des avances rcentes apprhendent mieux la comprhension les processus molculaires du vieillissement, ce qui met sur la voie des apports pour repousser la fin de vie et les complications y affrentes.

Les rsultats dune recherche scientifique suggrent que les mcanismes de rparation de l’ADN et une faible charge de mutations dans des gnes spcifiques sont deux mcanismes centraux qui ont protg les personnes qui ont atteint une longvit extrme contre les maladies dues au vieillissement. Il est intressant de consulter le patrimoine gntique des personnes centenaires.

Cette tude, visible sur le journal scientifique, de Californie Berkeley qui est en libre accs, eLife qui publie, depuis 2013, des articles de recherche dans les domaines de la biologie et de la mdecine, qui considre assez complte du gnome, a dcouvert un certain nombre de caractristiques gntiques uniques ceux qui vivent bien au-del de 100 ans.

Elle est le premier squenage du gnome entier d’une longvit extrme une couverture leve qui nous a permis d’examiner les changements gntiques hrits et naturels chez les personnes ges , dclare Massimo Delledonne, professeur ordinaire de gntique l’Universit de Vrone et premier auteur de l’tude.

Transfusion du sang jeune, des essais de labo la pratique clinique pour les humains.
samedi 9 novembre 2019

Pour ces maladies de lge cardiovasculaires (MCV), les accidents vasculaires crbraux, le diabte de type 2, l’hypertension, diffrents types de cancer ou la dmence, qui font pression en fin de vie, les gnes jouent un rle primordial. L’tude du vieillissement en bonne sant revt une importance croissante car invitablement, il est li au fardeau cumulatif ces maladies lies l’ge.

La perspective de la groscience (discipline qui rpertorie des techniques envisages pour prolonger le nombre d’annes passes en bonne sant) a suggr de considrer le vieillissement comme le principal facteur de risque qui soit commun pour plusieurs maladies et affections chroniques. Cependant, peu d’tudes gntiques ont suivi cette thorie pour lucider les mcanismes communs entre le vieillissement et les maladies lies l’ge.

Les sciences ont expliqu que : Des tudes antrieures ont montr que la rparation de l’ADN est l’un des mcanismes permettant une dure de vie prolonge travers les espces et ont rajout : Nous avons montr que cela est galement vrai chez les humains. Les donnes suggrent que la diversit naturelle chez les personnes qui atteignent les dernires dcennies de la vie sont en partie lies la variabilit gntique qui donne aux semi-supercentenaires la capacit particulire de grer efficacement les dommages cellulaires au cours de leur vie.

Le sujet du ralentissement du vieillissement a t un vrai casse-tte pour les chercheurs. La piste de rduire les facteurs de risque, courant pour plusieurs maladies et affections chroniques, fut la voie de prdilection en mdecine. Cependant on dcouvre maintenant que la force d’un organisme, qui ne soit pas uniquement humain, de gnrer les gnes et prserver le bon ADN est le secret de la longvit.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.