POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > International > Grands événements : Gigantisme de l’inattendu. > Eminence des Frères Musulmans égyptiens condamnée à la perpétuité.

Eminence des Frères Musulmans égyptiens condamnée à la perpétuité.

Mahmoud Ezzat, pour son âge et son parcours, une fin de vie en prison.

vendredi 9 avril 2021, par N.E. Tatem

Sa cavale s’est terminée le mois août dernier de 2020, quand il a été appréhendé dans une habitation de la proche banlieue du Caire. Les détails de son arrestation n’ont pas été précisées. Cependant les analystes qui connaissent les principales institutions, de justice et de police, du pays des pharaons ne doutent pas du labeur de renseignement/recoupement de l’enquête ainsi que de la dextérité des juges. Il se cachait souvent à Gaza, dont les islamistes participaient souvent aux actions criminelles de leurs acolytes d’Egypte.

Traqué pendant 7 longues années, après la destitution de Morsi, un des éminents chefs des frères musulmans égyptiens a été arrêté le 28 août dernier. Mahmoud Ezzat, 76 ans, vient d’être condamné à perpétuité, ce 8 avril. Les crimes qui lui sont attribués sont du même ordre de ceux des imams qui se présument innocents, en dépit de leurs activités d’incitateurs et de commanditaire…

Tous nos articles sur le passage de Morsi à la tête de l’Egypte.

Le lieu où il a été arrêté n’était pas éloigné du siège du ministère égyptien de l’intérieur. Lequel le soupçonnait être déjà installé dans des pays où il ne pouvait être trouvé ou appréhendé, comme la Turquie ou le Qatar. Nombreuses nation en connivence avec l’islamo-terrorisme offrent une vraie protection aux criminels pourchassés par les justices du Monde.

Depuis que l’armée a fait son holà à la ténébreuse confrérie qui est la source du fanatisme sur Terre, le pouvoir est pris par Abdel Fattah al-Sissi. Depuis l’Égypte est inlassablement médite pour la mise à l’écart de « la boîte à idées » internationale du crime lié à l’islam. Mais toute forme d’opposition notamment subit la gestion répressive des militaires que soutiennent des franges de la société.

Déjà condamné à mort et d’une perpétuité pour des actes de type assassinats, notamment de militaires de son pays, il était une éminence des « frères musulmans ». Il était guide suprême temporaire de l’organisation politique des Frères musulmans, après Mohammed Badie. Sept années de clandestinité, donc la confirmation de la peine d’emprisonnement à vie était déjà présumée.

Le scénario algérien de 1990/91 s’est reproduit en Egypte, lorsque les islamistes généralement structurés dans ce pays la secte des « frères » ont pris la présidence en 2012. Les réclamations de la rue, des politiciens opposés aux théocraties et les audits des géopoliticiens voyaient le début du désordre et de la cruauté religieuse, ont incité l’armée à arrêter la machine de dévastation obscurantiste.

Egypte : protestation anti-Morsi entame la 2ème semaine
30 novembre 2012

Egypte : seconde étape de la révolution
16 juillet 2012

L’arrivé au pouvoir de Morsi à la tête du pays, et décédé en plein procès en juin 2019, n’a duré qu’une année. Il a été chassé et arrêté ainsi que le guide suprême des Frères musulmans de l’époque, Mohammed Baddie. Mahmoud Ezzat, lui, parvient à se cacher et c’est en cavale qu’il devient, de fait, le numéro un de la confrérie.

Il avait déjà un parcours de figure de premier plan de la secte. Il l’avait rejoint dans le campus de médecine en 1962 et a été bras droit de Sayyid Qutb, donc ce qui lui de jouir d’une considération bien plus valorisante que ses similaires. De cela, il a été emprisonné, de 1965 à 1974, de 1995 à 2000 puis en 2008. Et donc successivement sous les présidents Nasser, Sadate et Moubarak.

Surnommé l’homme de fer et considéré plus extrémiste, prônant la lutte armée et le terrorisme. Son action n’a rien de spécial, telle que la pratiquent les chefs spirituels de l’islam politique. Elle est de l’envergure commune des cheikhs qui exhortent leurs adeptes d’appliquer la charia, en massacrant ceux qui s’opposent à leur dessein, notamment les institutions de sécurité qui protègent la population.

De la vieille école et garde de Sayeb Kotb, le sexagénaire Mahmoud Ezzat est un haut guide des frères musulmans égyptiens. Il est considéré comme le plus dur et partisan de la lutte armée et du terrorisme islamiste qu’il a bien soutenu son expansion dans le Monde. On l’attendait en Turquie, en Iran ou au Qatar. Il logeait clandestinement non loin du siège du ministère de la l’intérieur, dans la proche périphérie du Caire...

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, ICI.


Voir en ligne : Egypte

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don