POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > écologie, planète, mer, sauvegarde, générations futures, avenir, verts, (...) > En Europe, depuis 1990 moins 24% des émissions de gaz à effet de (...)

En Europe, depuis 1990 moins 24% des émissions de gaz à effet de serre.

L’optimisme climatique du rapport annuel de l’Union européenne,

mardi 1er décembre 2020, par Jaco

Il y a il y a cinq ans à Paris, une convention mondiale a été paraphée pour maintenir l’augmentation du réchauffement climatique à moins de 2 degrés Celsius (3,6 degrés Fahrenheit). L’effort visait l’objectif de ne pas dépasser 1,5 degrés C (2,7 Fahrenheit) d’ici la fin du siècle. Les premiers résultats ont été ressentis, l’UE (Union Européenne) se trouve à la tête des ensembles qui appliquent les mesures tant espérées.

Ecouter l’article.

Mais le scepticisme des scientifiques assombrit les perspectives. L’exigence de mesures plus drastiques, disent ces prévisionnistes éclairés, doivent être prises en commençant par réduire les émissions de gaz à effet de serre. Sinon les pays rateront, de loin, ces deux objectifs. Ils tenteront de trouver un consensus lors d’un sommet de décembre avant l’adoption de la toute première loi européenne sur le climat.

Signé lors de la COP21 à Paris, le 12 décembre 2015, l’accord est considéré historique. Il a des propositions pour lutter contre le changement climatique et pour accélérer, ainsi qu’intensifier les actions et les investissements nécessaires à un avenir durable pour favoriser une faible intensité de carbone. Les pays doivent soumettre des objectifs climatiques actualisés d’ici la fin de cette année.

Rapport en anglais
Rapport d’avancement de l’action climatique de l’UE 2020

Les émissions de gaz à effet de serre dans l’Union européenne ont été réduites de 24% par rapport aux niveaux de 1990, selon le rapport annuel de l’Union sur le climat. L’UE, continuant ses efforts, a déclaré lundi qu’elle devait encore intensifier ses efforts pour respecter son objectif de faire de sa région le premier continent climatiquement neutre au milieu du siècle.

Dans son rapport, que vous pouvez consulter dans le document joint, la commission a déclaré que les émissions couvertes par le système d’échange de quotas d’émission, ont connu la plus forte baisse en 2019, avec une baisse de 9,1%. Environ 40% des émissions de gaz à effet de serre de l’UE en moins. L’équivalent de 152 millions de tonnes de dioxyde de carbone. L’Europe est le premier grand marché mondial du carbone, il est aussi le plus vaste.

Nos articles sur le changement climatique.

Le système de plafonnement et d’échange permettant aux industries d’acheter des crédits de carbone facilite la prise en charge de la répartition. Le système d’échange de quotas d’émission de l’UE (SEQE-UE) est une pièce maîtresse de la politique de l’Union européenne en matière de lutte contre le changement climatique et un outil essentiel pour réduire de manière économiquement avantageuse les émissions de gaz à effet de serre.

Signée en 1992 : CONVENTION-CADRE DES NATIONS UNIES SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES.
Depuis beaucoup de chantier. Mais au-delà de COVID-19, la surprise.

Les dirigeants ont discuté de l’offre le mois dernier, d’octobre, mais n’ont pas pu se mettre immédiatement d’accord sur un objectif actualisé. Car la réduction des émissions de 30% supplémentaires, au cours de la prochaine décennie pose un défi de taille à de nombreux pays de l’UE. En raison de la pandémie de coronavirus, la commission s’attend à « une baisse sans précédent des émissions » en 2020, de l’ordre de 8%.

Pour accélérer la transition, la commission a également proposé aux États membres d’élever leurs ambitions climatiques au-dessus de l’objectif actuel d’une réduction de 40% des émissions d’ici 2030, en proposant de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55% par rapport aux niveaux de 1990.

Après la crise sanitaire du COVID-19 en ce début 2021, une précision écrite par la commission dans le rapport dit : «  Cependant, comme cela a été le cas par le passé, une reprise économique rapide peut conduire à un rebond fort et rapide des émissions, à moins que la politique n’oriente ses mesures de relance vers la transition verte…  »

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, ICI.


Voir en ligne : Notre dossier Climat, écologie

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion | s’inscrire | mot de passe oublié ?

Soutenir par un don