POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > High-tech / Sciences > Nouvel appel d’offre de la NASA, débarquer des équipements sur la (...)

Nouvel appel d’offre de la NASA, débarquer des équipements sur la lune.

Une destination préalable qui ouvre une course effrénée sur le vide céleste...

dimanche 15 novembre 2020, par N.E. Tatem

17 entreprises sont déjà sélectionnées par la NASA, qui seront chargées de 20 missions de partenariats afin de développer des technologies spatiales et d’industrie pour la Lune, ainsi qu’au-delà de cet astre voisin de la Terre. Le prochain défi pour arriver à aller loin dans l’espace céleste, auquel l’humain aspire à accéder depuis des siècles, est de créer, dans un premier temps ou en préalable de tous projets, une présence humaine permanente sur la lune.

Ecouter l’article.

Par le biais de l’annonce 2020 ces opportunités de collaboration (ACO) de la Direction des missions de technologie spatiale, continue l’ouverture sur une collaboration même du public. Il se fait avec les solutions de crowdsourcing, où les participations au financement sont données aux citoyens. La course est en marche, ce qui met en plein essor une multitude d’activités pour les entreprises. Et les prochains travaux exigent de l’intelligence.

- Notre dernier article : La NASA annonce l’existence de quantités d’eau sur la lune.
26 octobre 2020

Les prestataires pour les voyages vers la lune sont rares. Mais aussi ils sont assez suffisamment, pour être en concurrence. Ils doivent disposer de leurs véhicules aérospatiaux, afin de participer aux soumissions de la NASA. Les matériaux de construction et de petits instruments ainsi que des objets délicats seront ramenés, des labos sur Terre vers la lune. Même de simples sont les bienvenues, dit l’agence américaine, dans cette annonce...

Ceux qui répondront aux appels de la NASA, laquelle opte désormais à faire travailler les entrepreneurs et même les nations qui soumissionnent pour satisfaire ses offres. L’agence américaine présume ouvrir des chantiers, donc d’abord transférer des matériaux et du matériel. Quel est le meilleur système pour gérer, tout cela afin d’assurer une livraison porte-à-porte sur des dizaines de milliers de kilomètres ?

Les projets d’avenir, sur l’astre satellite naturel de la Terre, sont surtout la création de bases de vie, afin qu’elles servent de relai dans le parcours de conquêtes d’autres sites et lieux célestes. Le déplacement des charges utiles est une partie essentielle de l’effort global qui doit débuter par entreposer les outils et équipements.

Nous avons publié dernièrement un article sur un appel d’offre aussi de la NASA qui demandait à ce qu’on fournisse de la « régolithe » (matière du sol lunaire). Voilà maintenant, c’est une multitude de voyages, afin de transporter des équipements servant aux prochaines installations sur la lune. Pour le programme « Artemis », la NASA compte faire atterrir la première femme et le prochain homme sur la surface de la Lune en 2024.

- Il y a un demi-siècle, avec Apollo11, le 1er humain marcha sur la Lune.
6 février 2019

La NASA espère qu’elle «  … pourra une fois de plus tirer parti de l’aide de la foule…  », car les derniers projets, tel que celui-là, sont basés que le crowdsourcing. Il est tenu sur la plate-forme HeroX, afin que les astronautes aient accès aux équipements et aux fournitures dont ils ont besoin. Etablir une présence humaine durable sur la lune est une compétition qui cherche à résoudre un problème délicat : le débarquement de fournitures envoyées depuis la Terre.

L’opération a pour but d’expédier des "rovers" (véhicules pour les planètes autres la Terre) et des matériaux de construction, ainsi que de petits outils et des matériaux délicats. La nature du problème sont des difficultés du travail dans l’espace, où même les problèmes assez simples sont incroyablement difficiles, voire mortels. Au cours de la prochaine décennie, la NASA enverra continuellement des charges utiles à la surface lunaire, qui comprend une logistique pour différents types de cargaisons.

Cette nouvelle compétition de livraison lunaire, ouverte au public, montre à quel point les entrepreneurs et les technologies sont maintenant capables de fournir des prestations importantes. Le concours récompensera jusqu’à six participants, de leurs idées, avec une bourse totale, qui est préalable, de 25 000 dollars. En plus, il y aurait la possibilité d’influencer directement la logistique spatiale, pendant une période cruciale de l’exploration spatiale.

Cratère de Clavius vu depuis l’observatoire SOFIA, un télescope à l’intérieur d’un Boeing 747 adapté.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier conquête de la lune par l’humain

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don