POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > High-tech / Sciences > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Un astronome amateur désigne l’astéroïde 2020 QU6 proche de la (...)

Un astronome amateur désigne l’astéroïde 2020 QU6 proche de la Terre.

Inconnu des scientifiques et pas détecté par les gros moyens de surveillance.

dimanche 13 septembre 2020, par Rebel Kazimir

L’astéroïde 2020 QU6, mesure environ 3280 pieds (1000 mètres) de large. Il n’est pas assez grand pour provoquer une catastrophe mondiale s’il avait frappé la Terre. Sa découverte vient rappeler que même si les scientifiques humains ont trouvé la plupart des grands objets « géocroiseurs », certains demeurent inconnus. Et quelques-uns restent à repérer et à identifier, même si le désastre qu’ils peuvent causer serait inévitable.

Ecouter l’article.

Cependant, il ne posait aucun risque pour notre planète car il a traversé la région de notre planète à une distance de plus de 20 millions de miles (40 millions de kilomètres), soit plus de 100 fois la distance entre la Terre et la Lune. Son annonce le 27 août 2020, comme si proche de la Terre rappelle la nécessité de soutenir les projets plutôt modestes, car il était inconnu.

- L’imprévisible astéroïde qui a RDV avec la Terre le 29 avril 2020.
4 mars 2020

Le point flou indiqué par le réticule bleu est l’astéroïde 2020 QU6. Image de de l’astronome amateur Leonardo Amaral

Beaucoup de travail reste à faire et il doit être accompli pour scruter le ciel convenablement, afin de détecter les objets qui menacent de collusion notre planète. En dépit des moyens des grandes nations ou comme ceux du continent européen, des objets frôlent les zones de la Terre ou bien s’y rapprochent sans qu’ils soient aperçus.

Un astéroïde a été constaté par l’astronome amateur, Leonardo Amaral, basé à l’observatoire de Campo dos Amarais près de Sao Paulo au Brésil. Alors que les gros moyens se multiplient, nombreux souffrent de perte de budget. Et certains sont stationnés dans l’espace, comme Hubble qui cherche des planètes, mais le résultat est venu donc de source inattendus.

Il est important de reconnaitre que l’amateur Amaral a reçu une subvention de 8500 $ de la Planetary Society, pour acheter un meilleur équipement de télescope qui lui permettrait de trouver, suivre et caractériser plus efficacement les objets géocroiseurs (NEO).

Parmi les faits connus, en 1908, un astéroïde, a explosé au-dessus de Tunguska, en Sibérie, nivelant une forêt entière. Il était plus gros que celui de 20 mètres de large qui a explosé en 2013au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk, brisant des fenêtres, endommageant des bâtiments et blessant plus de 1000 personnes. Si un astéroïde de la taille d’une Tunguska frappait une grande région métropolitaine, des millions de personnes pourraient être tuées.

Selon le communiqué de Société planétaire qui a révélé l’astronome amateur du Brésil, ayant découvert le grand astéroïde « potentiellement dangereux », l’hémisphère sud, où il se situe, offre également un point de vue unique pour trouver des astéroïdes. Le gros objet d’un Km est passé, en toute sécurité non loin de la Terre, cette semaine lors de jeudi (10 septembre).

- L’astéroïde Apophis a rendez-vous, dans 10 ans, avec la Terre.
mardi 20 août 2019

Un nouveau télescope spatial de la NASA appelé NEO Surveillance Mission, ou NEOSM, pourrait atteindre cet objectif dans 10 ans. C’est le cas du financement difficile à obtenir. En 1998, le Congrès américain a ordonné à la NASA de lancer SpaceGuard, un effort pour trouver et suivre 90% de tous les objets géocroiseurs de 1 kilomètre, dans un programme de 10 ans.

Puis en 2005, le Congrès a élargi le mandat de la NASA en matière de NEO pour trouver et suivre au moins 90% des objets géocroiseurs. Cela concerne tous les objets géocroiseurs de 140 mètres ou plus d’ici 2020. Mais comme l’agence n’a jamais reçu suffisamment de fonds pour s’acquitter de cette tâche beaucoup plus difficile, seuls 40% de ces objets ont été retrouvés à ce jour.

Bien qu’elle puisse être lancée dès 2025, les niveaux de financement actuels pousseraient la mission au moins vers la fin des années 2020. Le budget de défense planétaire actuel de la NASA est de 160 millions de dollars par an, soit moins de 1% des dépenses totales de la NASA et l’équivalent de 48 cents pour chaque Américain. Aux taux de détection actuels, il faudra encore 30 ans avant que la NASA n’atteigne l’objectif.

Et ce qui donne de l’importance à l’astronomie au sol. Plus de 150 astéroïdes sont connus pour avoir une petite lune qui les accompagne et certains en ont même deux. Il existe également des astéroïdes binaires ou doubles. Il s’agit d’un système dans lesquels deux astéroïdes de taille à peu près égale sont en orbite et tournent l’un autour de l’autre, de même que des compositions à trois astéroïdes.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, ICI.


Voir en ligne : Notre dossier : astéroïde, espace & planète.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don