POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, (...) > Système de réservation pour voyages sert à une surveillance du (...)

Système de réservation pour voyages sert à une surveillance du FBI.

Aux USA, la patrouille frontalière a des pouvoirs pour prendre les datas.

dimanche 19 juillet 2020, par Rebel Kazimir

Les systèmes de réservations automatiques, des agences de voyages en ligne, utilisent un logiciel développé depuis les années 50, du 20è siècle, par IBM pour l’armée américaine. Appelé "Sabre", il sert à pas moins de 30 000 entreprises, dont Eurostar, la SNCF et US Airways. C’est comme les CMS des plateformes de publications en ligne. D’autres semblables mêmes opérateurs existent pour le même dessein économique des voyages et aussi de traçage du FBI...

Ecouter l’article.

Cependant il est tellement accessible au FBI qu’il permet aussi la surveillance à grande échelle. Telle celle dénoncée par Edward Snowden pour la NSA, donc les choses se révèlent via les médias. Les justifications pleuvent, comme pour lutter contre la propagation de la pandémie COVID-19, selon les périples des déplacements des populations, ce qui précipite le gouvernement américain à s’en servir de ce programme informatique.

- Les datas des internautes européens bloquées au transfert vers les USA.
17 juillet 2020

Justement se rapprocher du gouvernement c’est être son auxiliaire, son prestataire de prédilection et se munir d’un protecteur inégalé par sa puissance. Mais c’est aussi l’outil facile qui sert à l’appareil sécuritaire, inéluctablement en cas de besoin. Telle semble être la manière dont gagne quelques-unes de ses ressources, l’entreprise derrière « Sabre » servant principalement dans le tourisme.

Avec les datas que laisse apparaître les actions digitales, notamment en matière de voyages, l’importance de la confidentialité de l’itinéraire et d’autres problèmes de coordonnées s’imposent si on en fait usage de ses indications de clients. Ce n’est pas une première. Notre article, cité par le lien en haut, parle du transfert des datas des citoyens européens vers les USA.

Ainsi a été utilisé par le FBI le système de réservation le système d’hébergement et de transport, ferroviaire et aérien de passagers, appelé « Sabre », selon diverses sources, pour surveiller certaines personnes, mais avec un contrôle massif n’épargnant aucun. La police fédérale américaine s’appuie sur des lois afin de prendre des renseignements pour raison sécuritaire.

Ces législations sont telle la même mesure controversée utilisée pour forcer Apple, en 2015, à remettre les données de l’iPhone (ICI). Les données ne sont pas très utiles pendant la pandémie, mais elles pourraient être problématiques à chaque reprise normale des voyages. Les Américains préconisent cette surveillance légitime pour les voyages en provenance de Chine et en rapport avec la COVID-19.

- Des datas font des décisions et persuadent de leur efficacité.
11 juillet 2020

Sabre n’a révélé aucun de ces accords avec le FBI. Un tel secret engendre plus de questions sur la profondeur des liens entre lui et le gouvernement américain. La fréquence à laquelle le All Writs Act, loi de 1789, l’a forcé à devenir une branche des opérations des renseignements américains à l’échelle mondiale demeure une interrogation ?

Ce n’est pa la seule entreprise qui subit cette collaboration. Cet irraisonnable fardeau a une autre exigence pour les ordonnances de la « All Writs Act ». Une fois que commence le traitement des données, cela transforme vraiment Sabre et d’autres en agence du gouvernement à chaque fois qu’ils veulent trouver un fugitif. Les opérateurs sont sans recours, les tribunaux favorisent obligatoirement le FBI.

Selon Forbes (lire ICI), le FBI n’a pas nécessairement besoin de s’appuyer sur des bases de données d’espionnage ou des enregistrements téléphoniques secrètes comme celles de la CIA. Pour collecter des informations sur les suspects, simplement il demande de l’aide à une agence de voyage. Il utilise les informations de Sabre, le plus grand détenteur de données de voyage au monde, pour effectuer une surveillance dans le monde entier.

Il semble que la découverte a été faite avec le cas d’un fugitif indien répondant au nom de Kher Deepanshu, en 2019 et dès 2017 pour un escroc à la carte bancaire d’origine russe. En demandant à Sabre cette surveillance présumée hebdomadaire, alors qu’elle s’effectuait « en temps réel », le FBI a eu toutes les moyens à sa disposition.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier : Datas & Données.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don