POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, (...) > En Syrie, Daesh est plus puissant lors des 6 1ers mois de 2020.

En Syrie, Daesh est plus puissant lors des 6 1ers mois de 2020.

Des opérations terroristes qui alertent sur le retour de l’EI (Etat Islamique).

mercredi 17 juin 2020, par Nacer-Eddine Tatem Boukhari

En Syrie, Daesh est devenu plus puissant en 2020 que lors des dernières années qui précèdent. Du moins c’est l’avis des expertises parues sur la "Chatham House" qui alertent sur la recrudescence de nouvelles formes de terrorisme islamiste au pays où il a donné les plus cruelles démonstrations. Et ce qui angoisse encore plus les populations livrées à une violence monstrueuse. L’EI semble également avoir accru ses activités religieuses et sociales et son ingérence dans la vie quotidienne, ce qui favorise son ancrage et ses recrutements.

Ecouter l’article.

L’EI semble également avoir accru ses activités religieuses et sociales et son ingérence dans la vie quotidienne, ce qui favorise son ancrage et ses recrutements. Alors que depuis des mois, y compris se vantait d’une victoire et présumait retirer les troupes américaines, on prenait l’organisation d’El-Baghdadi vaincue, le groupe est plus dynamique. Il est capable d’affecter la situation sécuritaire du pays, plus qu’il y a des mois plus tôt.

- 2è partie : Communication et organigramme de l’EI, Daesh ou ISIS.
31 mai

C’est par l’adoption d’une grande mobilité des hordes de criminels qui s’en prennent aux habitants isolés, pour les dissuadant de ne pas soutenir les Kurdes ou bien les alliés pilotés par les Etats-Unis. Car le régime d’Assad maintient sa survie à Damas et ses alentours et c’est déjà beaucoup pour ses capacités endiguées.

Depuis la bataille de Baghouz en mars 2019 qui a mis fin au contrôle de l’Etat islamique sur les territoires en Syrie et en Irak, les islamistes armés ont été considérés réduits et même battus. Mais pas définitivement, selon une série d’articles publiés par le think tank britannique "Chatham House".

Son analyste attitré, qui publie avec le quotidien saoudien "Okaz" considéré assez influent, le syrien Abdullah Alghdwi, a produit 9 sujets plus de reporter de terrain que des observations à distance. C’est ainsi que l’OSDH a aussi travaillé depuis le début de la crise en 2011.

Jouissant d’une liberté de circulation comme méthode ouvertement adopté par les divers groupes terroristes qui tiennent au label de l’EI (Etat islamique). Des affrontements directs et des attaques surprises sont plus fréquentes depuis l’année 2020, d’après le journaliste.

Dans une production de la BBC, la question est posée :"Est-ce que Daesh est fini ?". Nous vous en donnons la vidéo concernée, elle est édifiante sur la nouvelle recrudescence des groupuscules terroristes auxquels, particulièrement la Turquie, apporte un soutien qui n’est plus à démontrer.

- Les détails sur la minutie de l’opération d’élimination d’Al-Baghdadi.
dimanche 24 novembre 2019

Avec le temps que prend la crise syrienne, ISIS s’est de nouveau révélé être une organisation résiliente et adaptable. Malgré ses graves pertes de territoire et de djihadistes, Daesh reste financièrement solvable, créatif, meurtrier et encore une fois suffisamment confiant pour menacer ceux qui violent, parmi la population livrée à sa tyrannie, ses principes.

Les constats depuis ce 1er semestre de l’année, ISIS a la capacité d’élargir le cercle de ses frappes. La peur qu’il suscite parmi ses trois cibles principales que sont l’armée du régime de Bashar, les milices du FDS et celles mobilisées pour le compte de l’Iran, est très palpable.

De même que les opérations des groupes qui se déplacent à travers de vastes zones du territoire syrien ont été assez fréquentes au cours des derniers mois. Ils visent, outre la population qui se prétend insoumise aux tueurs fanatisés, l’éventail d’acteurs avec des assailles avec une fréquence en moyenne une attaque tous les trois jours.

Ses attaques ont récemment impliqué des combats sophistiqués et de lourds moyens létaux par rapport aux attaques surprises, des factions légères et s’adonnant à des harcèlements sporadiques ou des assassinats d’individus ou de groupes comme les familles. Des frappes plus caractérisées sont ses opérations par rapport à l’année dernière.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier Syrie

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don