POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanit > Monde, actualit internationale, politique, relations, diplomatie, affaires trangres > conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, (...) > Un raid isralien sur une base militaire syrienne le 6 septembre dernier : Un comm

Un raid isralien sur une base militaire syrienne le 6 septembre dernier : Un commodo suivi de F 15-

Un nouveau scnario pour Stven Speilberg

samedi 29 septembre 2007, par Gros Emile

Pass sous silence le raid dun commando prcdant celui dune escorte davions israliens, sur le site militaire Deir-Ezzor au nord-est de la Syrie, serait-il le premier pas dun embrasement dans la rgion ? Effectu le 6 septembre avec des avions F 15-L fournis pas les Etats-Unis, limpunit de ses promoteurs est assure tant que quelques pays de laxe du mal dans les objectifs de lagression sont aligns.

Rares sont les mdias informatifs dans le monde qui ont t mis au parfum de son existence, de son droulement et de son but, mme aprs deux semaines qui lont suivi. Le Sunday Times affirme que le commando a rcupr du matriel nuclaire, provenant de Core du Nord et destin lIran pour parfaire le triptyque des rgimes voyous aux yeux des USA. Sans staler, faute dinformation fiables, il assure que la surveillance de cette base syrienne a dur des mois et les quipements rcuprs ont t analyss.

Dautres organes amricains se sont contents dindiquer que la (ou les) cible(s) concernent des rampes de lancement de missiles. Tandis le quotidien isralien Yedioth Ahronoth , va plus en usant de professionnalisme. Il a envoy son journaliste Ron Ben Yishai, dtenteur dun passeport tranger, sur le lieu-mme. Il publia une illustration de son reporter avec lappareil photo en bandoulire et en arrire-plan le site de Deir-Ezzor. Les tmoignages quil a recueillis sur place parlent des incursions ariennes dpassant le mur du son. Ces derniers souponnent que des choses ont t jetes.

Dailleurs cest lunique journal qui a rapport du nouveau aux israliens, le reste sest content de reproduire ce qui a t dit ltranger. Et aussi seuls trois officiels, Ehoud Olmert le premier ministre, Ehoud Barak ministre de la dfense et Tzipi Livni celui de la dfense en savent les dtails de cet assaut. Ntanyahou, chef de lopposition du Likoud, a confirm lexistence de lopration dont, dit-il lors dune interview la tlvision, il a t inform sans apporter des clairages importants prcisant quil est encore tt pour en parler. Lopinion gnrale isralienne, tel que lui est prsent laxe du mal, montre sa satisfaction puisque le premier ministre a gagn 20 points dans sa cote en lespace de quelques jours.

Le plus tonnant dans cette histoire est que la Syrie garde son mutisme complet ou ne voit pas lutilit de rendre publique lagression. Dailleurs cest le cas du silencieux gouvernement isralien qui ne veut actuellement sembarrasser dune escalade avec lennemi damascne embourb dans une dvergonde image de baasiste, les ingrences dans les affaires libanaises et le soutien des islamistes palestiniens refusant la paix avec Isral. Les observateurs voient du ct syrien la retenue trop lucide, laquelle tient le Bachar Al-Assad qui a lanc une recherche de la source de linformation qui a t peine traite par les mdias.

Si les avions qui ont une port allant jusqu 2200 km, donc pouvant atteindre les installations nuclaires iraniennes, nont pas t dtects par les moyens syriens alors quun dtournement de matriel est constat, les ractions du pouvoir syrien restent imperceptibles. Pour ceux qui croient en la vigilance avec laquelle sont gardes les bases militaires syrienne, cest le parfait coup mdiatique dIsral pour engager dans impunment la doctrine de Menahem Begin qui se rsume en : Si lexistence dIsral est menace, le pays est en droit de recourir aux moyens extrmes sans tenir compte de lavis de la communaut internationale. Il est fort possible que la tourne de lescadrille a bien eu lieu croire les innombrables experts qui suivent la crise du moyen orient, tandis que le scnario des installations nuclaires sur place puis leur transfert en Iran relve dune machination, puisque leur acheminement peut se faire directement de Core du nord. Cette dernire monnaye aussi son dsistement de la bombe atomique et la fourniture de matriel dont elle dispose pour la conception.

Est-ce une rptition gnrale avant de porter un coup destructeur aux ralisations nuclaires des mollahs.


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.