POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanit > Monde, actualit internationale, politique, relations, diplomatie, affaires trangres > Politique, France, francophonie, Algrie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde arabe, vi > dveloppement durable, prservation, richesse nationale, population, activit, synergi > Plus d’inquitude pour les discriminations l’heure du terrorisme en France

Plus d’inquitude pour les discriminations l’heure du terrorisme en France

Tributaires des haines, les replis identitaires incontrlables

mardi 20 septembre 2016, par Jaco

Depuis des annes les discriminations en France font lobjet, mais en vain, dobservations. Les changements dans la socit, dans le sens de les juguler, ne sont pas dans l’objectif d’quit. Au contraire, les appels pour la priorit aux citoyens dits de souche, ainsi que les tendances dexclusion des minorits, deviennent encore plus froces. Un nouveau rapport diffus le 19 septembre par le dfenseur des droits relate un panorama particulirement inquitant . Publiquement les xnophobes ont libres tribunes et les identitaires se replient sur leurs platebandes.

Quand le terrorisme est pass la plus importante proccupation des autorits, que traduit une inscurit palpable que soulvent lensemble des discours politiques, l’angoisse collective redoute une sdition violente et obscurantiste. Ce climat fait que davantage les populations largement marginalises par le pass, soient en cartes de plusieurs accs ncessaires la vie commune, multipliant les rflexes d’exclusion.


 Indignes dans la rpublique de #NuitDebout : les identits gares !
29 avril 2016

Rapport, du 19 septembre 2016 du dfenseur des droits. ICI

Le sujet des discriminations revient frquemment et inutilement dans lactualit, sans que ces noncs mdiatiques ne fassent bouger les choses. Les mmes critres de lorigine, du nom de famille, de la couleur de peau et de la religion restent les facteurs l’origine de cette sgrgation oppressive. Elle nest pas, il faut le prciser, une spcificit franaise, comme elle nest pas gnralise tous les peuples ou nations de la Terre.

Les rsultats, de lappel tmoignages men avec un questionnaire auto-administr en ligne pendant la priode du 21 mars au 21 juin 2016, diffuss sont mis telle une nouvelle alerte. Mais leur diffusion semble tre un simple "bis-repetita", une mise l’indexe dont les effets ne ralisent pas l’admission des sous-citoyens.


 Dcryptage dun nouveau mouvement antiraciste en France
3 novembre 2015

L’enqute a touch un chantillon de 758 personnes et a cibl des jeunes de 18 35 ans. Cependant des personnes de plus de 35 ans ont galement souhait exprimer leur exprience des discriminations. Les conclusions de cette dernire campagne reprennent ce qui a t dj entrin auparavant.

Parmi les personnes, ges de 18 65 ans, ayant rpondu lensemble des questions, il y a 57% de femmes contre 43% dhommes, utilisant la mthodologie dune tude commune. Selon le document diffus par linstitution cre par la rvision constitutionnelle du 23 juillet 2008, venue en remplacement du Mdiateur de la Rpublique, plus de 13.000 personnes se sont connectes sur le site-Web du "dfenseurs des droits" pour rpondre lappel de tmoignages.


 Zair Kdadouche, lambassadeur discrimin au Quai dOrsay
13 mai 2014

Cest une population particulirement jeune qui a particip, car elle est la premire cible. 4 rpondants sur 10 ont entre 18 et 25 ans, 5 sur 10 entre 26 et 35 ans. Leur niveau de qualification est lev, puisquun tiers dentre elle possde un diplme de 1er cycle, un autre tiers sont diplm du 2 ou 3 cycle, tandis que les autres ont un niveau gal ou infrieur au Bac.

La majorit des rpondants est de nationalit franaise, avec 80% dont un tiers de binationaux. Parmi les donnes quil convient de citer, 78% ont un nom consonance trangre dont la moiti dclare tre vue comme arabe (48%) et de confession musulmane (54%). Ces dernires prcisions dterminent la catgorie la plus expose aux discriminations.


 Il y a 30 ans, une manifestation de plus 40 jours en France
19 fvrier 2013

Ces indications sont recueillies gr ce une question pertinente les interrogeant sur la manire dont elles pensent tre perues par les autres. La prcision quil faut mettre en exergue est que la question des discriminations est trs souvent traite en matire de recrutement, comme le cas de cette communication du dfenseur des droits. Or les situations sont largement dissmines la vie en gnral et des cas encore plus grave, comme les disparits dans lexercice mme de fonctions professionnelles


Voir en ligne : Notre dossier : FRANCE

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.