POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Editoriaux / Opinion > Editorial, opinion, point de vue, dclaration, paix, pertinente, monde, histoire, > LA LOI DE LA JUNGLE, Par Fidel Castro Ruiz. - A PROPOS DE LA CRISE (...)

LA LOI DE LA JUNGLE, Par Fidel Castro Ruiz. - A PROPOS DE LA CRISE -

Parmi toute la matire que nous avons publie au sujet des Krachs boursiers, cet avis est une vision d’une gauche qui n’a plus honte de lever la voix...

samedi 18 octobre 2008, par populiscoop

Nous avons publi un point une intervention de Mr. Jimmy Carter propos du conflit isralo-palestinien. Ce qu’ils ont d’insolite, ces crits de personnalits mondialement coutes, l’audace de sortir du balisage mdiatique en place.

Nous vous proposons le point de vue de l’ancien prsident Cubain sur la "crise financire", "rcession conomique", "faillite du capitalisme" ou "mort du mercantilisme montaire"... Quelque soit le verbiage qualifiant le pire, lcoute de son prochain est au sens dmocratique plus constructive mme s’il est encore plus droutant.

Image hberge par servimg.com

Le critre du socialisme tenant de linterventionnisme de lEtat est, quon le veuille ou pas, une mthode vole par les sauveteurs du patronat mondial, les prsidents occidentaux des pays capitalistes. Le libre change, crdo du capitalisme est une jungle dont la loi est dnonce par plusieurs ides signes par des hommes proccups par la faim dans le monde et non renflouer les finances dfaillantes.

Nous avons publi plusieurs sujets propos de la crise, pour les consulter :

1- LA DOCTRINE DU P.S. A LEPREUVE DE LA CRISE.

2- Double dtournements au livret A.

3- USA : LA CRISE AMPLIFIE LA CAMPAGNE ELECTORALE.

4- CRISE DU CAPITAL MERCANTILE

Cet article commence ici

- SA SOURCE -

Cet article commence ici, [1]

Le commerce au sein dune socit et entre les pays consiste en changes des biens et services que produisent les tres humains. Les matres des moyens de production sapproprient les profits. Ils dirigent, en tant que classe, ltat capitaliste et se vantent dimpulser le dveloppement et le bien-tre social par march interpos, ce dieu infaillible auquel il voue un culte.

Dans chaque pays, la concurrence se livre entre les plus forts et les plus faibles, entre ceux qui ont le plus de vigueur physique, qui salimentent le mieux, qui ont appris lire et crire, qui ont faits
des tudes, qui accumulent plus dexprience, plus de relations sociales, plus de ressources, et ceux qui sont privs de tous ces avantages.

Entre, les diffrents pays, elle se livre entre ceux qui jouissent dun meilleur climat, de plus de terres arables, de plus deau, de plus de ressources naturelles dans lespace o il leur est chu de vivre
maintenant quil nexiste plus de territoires conqurir, qui matrisent les technologies, qui possdent plus de dveloppement et manipulent des ressources mdiatiques incalculables, et ceux qui ne
bnficient pas au contraire de ces prrogatives. Les fosss sont parfois abyssaux entre les nations qui se qualifient de riches et les nations pauvres.

Image hberge par servimg.com

Cest la loi de la jungle.

... Pour les citoyens du capitalismeImage hberge par servimg.com

Il ny a pas de diffrences entre les ethnies sous le rapport des facults mentales. Ce que la science a largement prouv. La socit actuelle nest pas la forme naturelle selon laquelle la vie humaine a volu : elle est une cration de lhomme dj mentalement dvelopp sans laquelle il ne pourrait concevoir sa propre existence. Il sagit donc maintenant de savoir si ltre humain pourra survivre au privilge de possder une intelligence cratrice.

Le systme capitaliste dvelopp, dont le plus bel exemple est le pays la nature privilgie o lhomme blanc europen a apport ses ides, ses rves et ses ambitions, est aujourdhui en pleine crise. Ce nest pas la crise cyclique qui revient priodiquement, ni mme la crise traumatique des annes 30 : cest la pire de toutes depuis que le monde suit ce modle de croissance et de dveloppement.

Le systme capitaliste dvelopp entre en crise alors que lEmpire est sur le point de changer de chef loccasion des lections qui se drouleront dans vingt-cinq jours : il ne manquait plus que a !

Les candidats des deux partis qui dcident de ces lections tentent de persuader les lecteurs dconcerts dont beaucoup ne se sont jamais inquit de voter quils sont capables, en tant quaspirants la prsidence, de garantir le bien-tre et la consommation forcene dun
peuple quils qualifient de couches moyennes. Ni lun ni lautre ne propose le moindre changement vritable ce que tous deux considrent comme le systme conomique le plus parfait quait connu le monde, un monde qui est bien entendu, dans leur mentalit, moins important que le bonheur de trois cents millions et quelque de personnes, soit moins de 5 p. 100 de la population de la plante. Or, le sort des 95 p. 100 restants, la guerre ou la paix, latmosphre respirable ou non, dpendront dans une grande mesure des dcisions du chef institutionnel de lEmpire, si tant quun pouvoir rel soit associ ce poste lpoque des armes nuclaires et des boucliers spatiaux grs par ordinateur en des circonstances o les secondes sont dcisives mais les principes moraux de moins en moins en vigueur. On ne saurait ignorer toutefois le rle plus ou moins nfaste que joue un prsident de ce
pays.

Rflchissant au sujet de la dette publique tasunienne que le prsident Bush fait retomber sur les paules de nouvelles gnrations dans ce pays dix mille deux cent soixante six millions de millions de dollars il mest venu lide de calculer combien quelquun mettrait compter cette
dette qui a pratiquement doubl en huit ans.

A supposer une journe de travail ininterrompu de huit heures, sans perdre une seconde, donc, et une anne de travail de trois cents jours, raison de cent billets dun dollar par minute, ce qui est un rythme rapide, notre homme mettrait 710 milliards dannes.

Je ne trouve pas de manire plus image de me reprsenter cette somme dargent dont on ne cesse de parler tous les jours ces derniers temps.

Ladministration tasunienne, pour viter une panique gnralise, dclare quelle garantira les dpts des pargnants ne dpassant pas 250 000 dollars, quelle grera des banques et des sommes dargent que Lnine, avec son boulier, naurait jamais envisag de compter.

Nous pourrions nous demander maintenant quelle contribution ladministration Bush fera au socialisme. Mais ne nous faisons pas dillusions. Quand le, fonctionnement des banques se normalisera, les imprialistes les rendront des mains prives, comme tel ou tel pays la dj fait sur
ce continent. En fin de compte, cest toujours le peuple qui paie.

Le capitalisme tend se reproduire sous nimporte quel systme social, parce quil part de lgosme et des instincts de lhomme.

La socit humaine na pas dautre choix que surmonter cette contradiction. Sinon, elle ne pourra pas survivre.

Les flots dargent que les banques centrales des pays capitalistes dvelopps dversent de nos jours dans les finances mondiales frappent fortement les bourses des pays qui tentent de sortir du
sous-dveloppement conomique et qui recourent ces institutions. Cuba na pas de bourse de valeurs. Des formes de financement plus rationnelles, plus socialistes, verront sans doute le jour.

La crise actuelle et les mesures brutales de ladministration tasunienne en vue de se sauver se traduiront par plus dinflation, plus de dvaluation des monnaies nationales, plus de pertes douloureuses sur les marchs, plus de chute des cours des marchandises dexportation, plus dchange ingal. Mais elles apporteront aussi aux peuples plus de connaissances de la vrit, plus de conscience, plus de rbellion et plus de rvolutions.

Nous verrons bien comment se droulera la crise et ce quil se passera aux Etats-Unis dans vingt-cinq jours.

Votez pour cet article : La loi de la jungle, Par Fidel Castro Ruiz. - A propos de la crise -


[1 Par Fidel Castro, ex. prsident cubain.


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.