POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Des terroristes transfrontaliers repérés par l’opération "NEPTUNE" d’INTERPOL



6 pays méditerranéens ont collaboré pour filtrer les flux de la saison touristique.


jeudi 19 septembre 2019
par Rebel Kazimir


Ecouter l’article Une résolution de l’ONU, la 2178 de l’année 2014, promulguée par le Conseil de sécurité a rappelé, comme inciter officiellement, que l’échange d’informations par le biais des systèmes mondiaux, dont est chargée INTERPOL, permet l’identification des combattants terroristes transfrontaliers. Ce qui aide en effet de détecter leurs déplacements et la prévention de leurs actes. Ce qui est donc une mission fondamentale commune dans la sécurité due aux populations et aux Etats.

Voir en ligne : Notre dossier : Terrorisme

Sept infrastructures portuaires de six pays, que sont Algérie, Espagne, France, Italie, Maroc et Tunisie, ont collaboré dans l’opération baptisée « Neptune ». Au cours de laquelle pas moins de 31 enquêtes ont été officiellement ouvertes et une douzaine de personnes ont été repérées. Il a fallu exploiter des données dont disposaient l’organisation intergouvernementale dont la coopération vient de démontrer son efficacité.

- Alerte d’Interpol : évasions de terroristes dans le Monde mercredi 7 août 2013

Selon le communiqué officiel, du jeudi 19 septembre, que vous pouvez consulter ICI, quelques 1.2 millions de recherches ont été menées.

Elles partaient sur les bases de données d’Interpol spécialisées dans les documents de voyage, volés ou perdus, l’exploitation d’indications criminelles établies ou encore les véhicules volés. Une douzaine de « combattants terroristes » avaient été « détectés » sur les frontières maritimes des pays du nord et du sud de la méditerranée.

Neptune2 a frappé du 24 juillet au 8 septembre, dans le pourtour méditerranéen. Elle a visé principalement les menaces dont été soupçonnés des individus qui empruntaient des liaisons maritimes entre l’Afrique du Nord et l’Europe du Sud. Pendant la haute saison estivale, le flux humain du tourisme pouvait servir aux terroristes surtout de se mêler à la foule.

La police internationale a fait participer des services locaux et régionaux répartis à travers les pays qui se trouvaient impliqués de quelque manière que se soi. Ce qui démontre que la protection sécuritaire qui s’effectue avec la concours d’experts de l’Agence européenne des frontières et de la Garde côtière (Frontex) et de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), a aussi des partenaires que la géographie et les faits quotidiens associent.

- Pangea derrière le médicament contrefait jeudi 4 octobre 2012

Interpol dit disposer d’environ 400 000 éléments d’informations relatives au terrorisme, ce peut être des affaires de justices, aux documents d’enquête, de photos, de signalements et tant d’autres matières pouvant prévenir des frappes fatales. Quelques 50 000 combattants terroristes de diverses nationalités figurent dans ses fichiers. La justice algérienne, à titre d’exemple, a traité pas moins de 55 000 cas depuis l’éclatement de la violence islamiste sur son territoire dès les années 80.

La mise en place d’un « système d’alerte » partagé entre les pays, reflète l’évidente utilité du rôle indispensable de la police mondiale qui traque toutes les criminalités, Ces procédures d’échanges perturbent grandement les traversées de personnes liées à des activités criminelles et terroristes, d’après les propos les dirigeants d’INTERPOL.

upright=Article à illustrer Organisation
Par inconnu IN wikipedia.org

Répondre à cet article