POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


24é vendredi de manifestation en Algérie, non-retour pour la rupture avec l’ancien système



Malgré la maturité de la révolte, les désarrois du pouvoir aux mains des gangs de rentiers


vendredi 2 août 2019
par Damien Djamel Bouch’Raf


L’épilogue de la première république, fondée en Algérie par la génération des guerriers de la libération, s’effectue avec une contestation en rupture avec l’islamisme, dont la cruauté a laissé un traumatisme collectif. Le sentiment religieux chute politiquement. Mais aussi à la prière du vendredi, quand manifeste le peuple, on croise dans les mosquées les vendeurs de pastèques, les truands repentis et les sectaires englués dans la médiocrité de l’école et des autres secteurs. Ni médecin, ni ingénieur ou autres intellectuels, que des croyants qui se montrent plus pieux que le reste...

Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Les forces rétrogrades restent et sont plus insolentes à l’égard des jeunes protestataires qui battent le pavé chaque vendredi en Algérie. La génération qui aspire au passage paisible à une seconde république, affronte l’ancien, incompétent et même corrompu maquisard de la libération pour qu’il n’aura pas le même monopole sur les centres du pouvoir. Elle est chaque soir insultée dans les médias publics avec l’accusation de porter des drapeaux séparatistes et de servir l’affabulation de la « main étrangère ».

 
‏‎Initiative Citoyenne pour une Algérie Républicaine "ICAR"‎‏
مجموعة ‏عامة‏ · ‏٢٦٦‏ عضوًا
انضمام إلى المجموعة
PROJET : ALLIANCE A LA BASE : entre individus, dans un 1er temps quelque soit leur appartenance partisane.

Main dans la main pour réaliser un passag...

 

- TOURNANT DU HIRAK : CONCILIATION OU RUPTURE ? 31 juillet 2019

Lorsqu’on réitère l’originalité du mouvement de rupture avec les accaparateurs du pouvoir en Algérie qui se considèrent les tuteurs d’un peuple immature, on découvre une scission entre l’élite dépravée et la société. Incontrôlable la profonde volonté d’émancipation, le peuple inspirait confiance à ceux qui ont brisé l’obscurantisme de la décennie noire et prennent maintenant leur destin.

Toute la prestigieuse mémoire de ce pays s’ébranle pour conforter les faits de 2019. Oui le rappel des martyrs de la couverture de la souveraineté de la patrie et la mobilisation pour isoler et abattre l’islamisme commanditaire du terrorisme, inspire la mobilisation. Après 5 mois de soulèvement, l’orientation de ce dernier est aiguillonnée par les souvenirs de glorieux personnages.

Cependant on ne voit toujours pas le candidat à la présidence qui fasse consensus pour une nation dont le cheminement occulte les conséquences de ses conquêtes inachevées. Nombreux Algériens refusent à la diaspora vivant à l’étranger une implication entière, afin de cacher l’incompétence régnante dans les institutions et des prétendants à la représentation de la communauté nationale.

- Bouteflika, dans les hauteurs d’Alger, dit avoir servi son pays malgré le chaos. 27 juillet 2019

La démission de Bouteflika n’était qu’une formalité secondaire, par rapport à la revendication du retour au projet de société préparé depuis l’orée même de la guerre pour l’indépendance. Au 24ème vendredi de manifestation, l’idée de précipiter l’élection présidentielle s’oppose à celle d’une transition préalable pouvant susciter de pertinents sorts à un pays jouissant d’avérés atouts.

Les choses tardent à se concrétiser alors que les manipulations sont encore plus offensives. Selon l’AFP, lire ICI, des interventions maléfiques ont été détectées et bloquées par le puissant réseau social du Web « Facebook », frappant des pays du Maghreb. Elles provenaient d’Arabie Saoudite, des EAU (Emirats Arabes Unis) et d’Egypte. Deux cas non liés entre eux, sont précisément des personnes agissant de façon concertée en utilisant de faux comptes pour se faire passer pour d’autres personnes et entités.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article