POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Mambo : un chien écorché à vif.



L’instinct prédateur de l’Homme dégénère en acte gratuit de sévice.


vendredi 21 août 2009
par N.E. Tatem


Les habitants du village d’Espira-de-L’Agly prés de Perpignan (Pyrénées-Orientales), révoltés du cruel fait dont a été victime un chien, ont manifesté sur appel de la SPA une semaine après les faits. Le 10 août vers minuit, des jeunes, désœuvrés par l’ennui de l’estivale saison où se vident les agglomérations, se sont attaqués à Mambo. Un chien baptisé ainsi après qu’il ait été recueilli par la SPA, suite aux brûlures de second et troisième degré qui couvrent bien plus de 50% de son corps.

La presse avait longtemps rechigné de traiter des infos peu significatives. Celles n’arrogeant pas de l’importance à son contenu, voire des ventes, au point d’avoir eu comme adage désignant l’actualité jugée minime : Chien écrasé ! Ce mépris, des autres êtres habitants notre planète, dénote que la prédation humaine sur la surface de la Terre est des plus insensible envers l’environnement et surtout l’espèce animale. Elle règne en toute suprématie désormais mais continue aussi de sévir.

Les habitants du village d’Espira-de-L’Agly prés de Perpignan (Pyrénées-Orientales), révoltés du cruel fait dont a été victime un chien, ont manifesté sur appel de la SPA une semaine après les faits.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Le Midi-Libre et le Parisien ont rapporté le morbide acte, RTL en a consacré une page de sa diffusion matinale du vendredi 21 août, La Nouvelle République a cité nombreux actes similaires dans son article à ce sujet et La Dépêche en a rapporté de son côté cette barbarie. Et un blogueur a aussi relaté le délit macabre. L’écœurement des journalistes qui ont porté à bras-le-corps cette information, a unanimement alerté de la perte des valeurs, de l’inculture et de la haine qui occupent certains esprits égarés. Et qui a son ampleur dans la société.

Le 10 août vers minuit, des jeunes, désœuvrés par l’ennui de l’estivale saison où se vident les agglomérations, se sont attaqués à Mambo. Un chien baptisé ainsi après qu’il ait été recueilli par la SPA, suite aux brûlures de second et troisième degré qui couvrent bien plus de 50% de son corps. Pour ses soins, il est soumis à anesthésie et ses souffrances datant déjà de 7 jours continuent.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Un garçon de 17 ans connu par les gendarmes pour de minables larcins et sa copine âgée d’environ 20 ans, après avoir à deux reprises, siphonné de l’essence d’une mobylette, ils ont aspergé la pauvre bête et ont mis le feu à l’aide d’un briquet. Le garçon a été interpellé ainsi que sa complice. Ils ont été présentés au parquet de Perpignan après vingt-quatre heures de garde à vue, et ont reconnu les faits sans expliquer leur geste. Fichier hébergé par Archive-Host.com Certainement abandonné par ces maîtres, pour ne pas s’encombrer à l’heure des vacances d’été, le chien s’est retrouvé en errance dans ce petit village de la France profonde. Personne ne sait combien de jours a-t-il été accablé de solitude et a subi l’indifférence. De son instinct multiséculaire, il recherchait la compagnie des humains pour rester non loin de ceux qui ressemblent à ceux qu’il a déjà suivi.

Les témoignages ont tous assuré que le chien n’est agressif, perdu dans l’abandon ne sachant où trouver refuge. Il recherchait une âme, un brin d’affection… Il a croisé un calvaire.