Fichier de Populi-Scoop - Fichier de Populi-Scoop

POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

Magazine Analyse de l’actualité et alertes de pertinence sociale

  • La répression s’abat sur les manifestants pour le prix de l’essence en Iran.

    Le régime massacre et le leader de la théocratie désigne les voyous et la main étrangère.

    19 novembre 2019, par Gros Emile
    Ecouter l’article. Réellement la moindre manifestation en Iran serait, d’après des perceptions écourtées, une conséquence de la décision américaine de dresser un blocage. Même si des médicaments ne parviennent pas à la population et les relations des Mollahs avec le reste du Monde sont rendues difficiles, la société qui subit la théocratie. Elle vit des problèmes d’injustice et d’obscurantisme. Puis le régime ne lui veut pas un moindre contact avec le reste du Monde.
    La politique étrangère américaine (...)
  • Un conclave secret regroupe le corps QODS d’Iran et les Frères Musulmans.

    Le pays d’accueil, la Turquie contrôle son nid d’espions.

    18 novembre 2019, par Azouz Benhocine
    Ecouter l’article. Les guerres sectaires dans les pays à majorité musulmane ont tendance de devenir des choses ordinaires. Les alliances internes des différentes nébuleuses prennent des formes imprévisibles. Et à l’époque actuelle, où chaque mosquée envisage sa "fatwa", très peu d’événements, de ce qui est l’islamisme, échappent à veille des journalistes.
    Ce qui permet aux amis solidaires d’un jour, seront des ennemis pour des décennies, fait intrigue. Et les amitiés lors d’une année ne tiennent pas jamais (...)
  • Week-end de junte militaire en Bolivie : Evo Morales élu et réélu à quatre reprises. .

    Propagande de population exaspérée par la fraude électorale.

    18 novembre 2019, par Hugo Mastréo
    Ecouter l’article. Les médias traditionnels et corporatistes ont, comme à leurs habitudes, décrit l’affaire de la démission d’Evo Moralès en Bolivie, selon le bon vouloir de leurs parrains et patrons. Ils parlent de "coup d’état", histoire de renouer avec la mémoire trouble des juntes militaires qui étaient à la solde des States. Rarement les journalistes de l’establishment, cette fois, ont caché approbation, présentant Morales en despote assoiffé de pouvoir qui avait finalement perdu...
    Il est connu (...)
  • En 20 ans de guerre, les Etats-Unis dépensent 6.400 milliards et font 801.000 victimes.

    Le budget de base du Pentagone augmente toujours avec nouvelles charges.

    18 novembre 2019, par Azouz Benhocine
    Ecouter l’article. Les conséquences humaines, financières, environnementales, sociales et politiques des guerres de l’après-11 septembre 2001, ont intéressé beaucoup de médias et d’analystes. Elles sont suivies par un projet qui montre à toute l’humanité comment l’impact de ces dépenses et ces tueries va être dans le futur.
    Commencé en cet automne 2019 et pendant 2 années, un ensemble de travaux de recherches, pour marquer le 20e anniversaire post-11 septembre, sera produit, pratiquement pour (...)
  • La compréhension des irruptions volcaniques permet-elle de les prévoir ?

    L’obstruction des pores par des dépôts de matières cause l’explosion

    17 novembre 2019, par jaco
    Ecouter l’article. Prévoir une irruption volcanique est le casse-tête auquel les géologues et vulcanologues n’ont jamais pu répondre. Samedi matin 10 novembre 2019, le mont Mérapi dans le centre de Java en Indonésie, a commencé à cracher des cendres volcaniques sur plusieurs villages situés sur ses pentes. C’est le modèle observé, dans une édifiante étude scientifique, grâce à son incessante activité. On découvre alors ce qui peut provoquer l’explosion.
    Un grand nombre de sites, de la zone pacifique, comme (...)
  • Une 1ère, le FBI publie les données, 2018, sur les crimes motivés par la haine.

    Les préjugés qui poussent aux crimes ne doivent avoir aucun justificatif.

    15 novembre 2019, par Hugo Mastréo
    Ecouter l’article. La haine qui pousse au crime n’a pas de nom, ni de qualifiant. Les auteurs doivent percevoir qu’ils n’auront aucun soutien de type communautaire, idéologique ou autres silences qui leur seront complices. Et surtout aucune clémence du côté de la justice qui doit être prononcée pour les situations où l’acte n’a aucune justification.
    Mais voilà pour la 1ère fois, les données du FBI sur les crimes de haine, de l’année 2018, sont incluses dans la publication périodique qui existe depuis 3 (...)
  • La modernité RDN, réveillée en 2019 en Algérie, continue le mouvement historique.

    La répression du Hirak cherche le retour aux traumatismes du sombre passé !

    14 novembre 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Ecouter l’article. La #RDN "Révolution Démocratique Nationale" qui a repris du service, avec le début de l’année 2019 en Algérie, a des origines historiques. Ses dernières sources sont le "mouvement "Barakat" de 2014 ou bien la présence de l’émigré Rachid Nekkaz sur la scène politique locale. Depuis 5 ans, la fermentation de la colère des nouvelles générations connectées au Web, a fait que cette RDN se ravive...
    ... Elle existait depuis 1900, au cœur même du colonialisme habité de sa contradiction (...)
  • LANCEUR D’ALERTE : fuiter des informations, une légende citoyenne.

    La problématique de protection de l’individu agacé par la corruption dans son gagne-pain.

    13 novembre 2019, par N.E. Tatem
    Ecouter l’article. Le destin des lanceurs d’alerte est souvent difficile. Car dénoncer est déjà moucharder, même si cela est dans l’intérêt général. Dans les milieux professionnels gangrenés par la corruption, un gêneur qu’il faut éliminer du collectif des associés ou salariés serait certainement le plus honnête. Cette logique ne se brise pas facilement, car la belle majorité peut piétiner la justesse et les principes qui la soutiennent.
    Le destin des lanceurs d’alerte est souvent difficile. Les plus (...)
  • Conversion de la justice en Algérie : de la corruption à la servilité.

    La valeur de l’autonomie des institutions dans le fonctionnement de l’Etat

    12 novembre 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Ecouter l’article. En tentant de remettre en place les pouvoirs de police judiciaires, à qui de droit, Zeghmati a présenté, dimanche, 10 octobre, aux députés, le projet de loi modifiant le Code de procédure pénale. Aucune réaction n’a été enregistrée, dans cet hémicycle aux membres pires que corrompus, sur les actions des tribunaux. Quand dans une région du pays les juges relaxent les manifestants et dans d’autres ils sont condamnés ? Une folie, comme si on change pays !
    Les procédures judiciaires ayant (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

Ajouter POPULI-SCOOP à votre accueil GOOGLEAdd to Google