Accueil > Humanité > Le blanchiment de la chevelure dû au stress et se répare avec la (...)

Le blanchiment de la chevelure dû au stress et se répare avec la relaxation.

L’apparence du vieillissement, sur la barbe et la tête, étudié et pas définitivement.

jeudi 24 juin 2021, par Jaco

Une analyse du blanchissement de la chevelure, qui est aussi sur la barbe masculine, a révélé que les moments où le grisonnement avance chez l’humain, sont ceux du stress. Et l’inverse qui s’avère aussi très conditionné se produit aux périodes de bonne relaxation. Une équipe de scientifiques a étudié l’association entre le grisonnement des cheveux et le stress psychologique et croit fermement à cette théorie.

Tel est le contenu de leur récente publication qui se réfère à des recherches antérieures, ayant laissé entendre que des facteurs de troubles psychologiques peuvent accélérer le processus de vieillissement des cheveux. La tignasse fonctionne tel un outil qui réagit aux effets d’événements antérieurs de la vie, donc il a effet du vieillissement. Elle fournit une sorte d’enregistrement physique des événements écoulés.

La réparation efficace de l’ADN bon pour la longue vie selon un séquençage entier.
20 mai 2021

Dans son livre ayant pour titre « Papillon » racontant son aventure de bagnard français, Henri Charrière cite un personnage dont la crinière a blanchi en une nuit. D’autres anecdotes existent et mettent en rapport une forte angoisse et la pilosité de la tête. Une légende rapporte que les cheveux de Marie-Antoinette, la reine de France du XVIIIe siècle, sont devenus blancs pendant la nuit juste avant son exécution à la guillotine.

« Il est assez clair que les cheveux encodent une partie de votre histoire biologique d’une manière ou d’une autre », dit un des chercheurs d’une récente étude parue dans e-Life. « Ils poussent hors du corps, puis se cristallisent dans leur structure dure et stable qui contient la mémoire de votre passé. », rajoute-t-il.

Cette recherche mérite d’être approfondie, car seuls les cheveux d’une douzaine de personnes d’âges, d’ethnies et de sexes différents, ont été étudiés. Cette recherche aligne également les schémas de grisonnement et d’inversion sur les périodes de stress, ce qui implique que ce processus lié au vieillissement est étroitement associé à notre bien-être psychologique.

Quand le génome humain est séquencé, c’est encore perfectible.
19 juin 2021

La perte de couleur des cheveux est due à la perte de mélanine, un pigment présent dans la peau, les yeux et les cheveux. Le grisonnement des cheveux est un signe visible du vieillissement qui affecte plusieurs espèces et personnes. Une recherche chez la souris détermine que le stress peut accélérer le grisonnement des cheveux. Mais il n’y a pas de recherche définitive à ce sujet chez l’homme.

Pour une fois, il est exposé, c’est que les scientifiques ont pu démontrer de manière convaincante qu’au niveau des cheveux individuels, le grisonnement est en fait réversible. Cette remarque a été expliquée par Matt Kaeberlein, biogérontologue à l’Université de Washington, un des rédacteurs d’un autre papier, comme le nôtre, mais n’est pas impliqué dans l’étude.

Dans l’expérience humaine la blancheur des cheveux qui apparaît avec l’avancée de l’âge, était souvent attribuée au teint général du sujet. Un blondinet aurait précocement, voire inéluctablement, une chevelure allant à être blanche avec le vieillissement, selon les présomptions populaires. Mais c’est au stress psychologique qu’une recherche scientifique, dirige cette métamorphose de l’apparence physique de la pilosité de la coiffure naturelle.


Voir en ligne : Les articles d’études & recherche scientifiques...

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?